EHF – Nantes

Anti veut revoir des conquérants

Anti Nantes

Dans une phase délicate en championnat, le HBC Nantes a réalisé un match aller solide à Belgrade. Dimanche, Anti et ses hommes accueilleront les Serbes avec deux objectif : la qualification…et montrer des visages de guerriers.

Après une défaite d’un point à Nîmes, comment abordez-vous ce rendez-vous européen décisif dimanche ?

Après ce genre de résultat, on est fatalement « véreux »… Mais bon, il faut vite passer à autre chose et se reconcentrer. On voit toujours les mauvaises choses mais n’oublions pas que, depuis le début de saison, l’équipe a tout de même réalisé de bonnes prestations. On n’est pas à l’an zéro, mais dans une phase difficile ; on n’est pas bien.

Qu’est ce qui, selon vous, pose actuellement le plus de problèmes dans le jeu ?

La défense ça peut aller… On se rend compte que c’est en attaque placée que l’on n’y arrive pas. Après on sait marquer des buts autrement ! Ce que l’on ne peut pas nier, c’est que l’on a perdu des points au classement avec ces trois défaites… Maintenant, ces résultats en dedans ne veulent pas dire que l’on fait n’importe quoi depuis la reprise du championnat ! En tant qu’entraîneur, j’ai ma part de responsabilité. Il faut que je remette l’équipe à flots, surtout sur son jeu collectif.

Les absences sont-elles trop lourdes à gérer ?

Sans chefs en attaque (Nicolas Claire) comme en défense (Rock Feliho), oui c’est compliqué. Mais cela reste des défaites serrées. On aurait pu gagner de plus un contre Dunkerque. Nîmes, on y est allé fatigués, moins conquérants qu’eux probablement. Ils méritent leur victoire. Ne comptez pas sur moi en revanche pour dire « on ne sait plus jouer au handball ». Il faut corriger, mieux faire.

Belgrade arrive donc à point nommé…

Exactement. Il faut que l’on se serve de ce match pour la qualification et bien travailler. Il nous faudrait un cataclysme pour manquer ce billet vers la suite de la compétition. Aujourd’hui, quand la défense adverse est bien organisée, on bute. Circulation de balle, trouver le pivot, etc… Le premier problème à résoudre va être de jouer ensemble en attaque placée. Et puis à l’aller, Belgrade a joué timoré. on peut s’attendre à un tout autre visage dimanche…

Qui peut dans ce cas faire jouer l’équipe ?

Je pense à Entrerrios, qui devra faire l’effort car Nyateu ne peut pas assurer tout le match … Jonsson pourrait être ce joueur mais, pour l’instant, ce n’est pas le cas. Et tous les joueurs de la base arrière, qui touchent deux fois plus de ballons que les autres, doivent se mettre au diapason.

Finalement, vous voulez surtout voir plus d’investissement, plus d’engagement.

C’est ce qui fait la différence ! On ne doit pas rester à la merci de se faire punir ! J’ai un groupe sain, des bons mecs. Mais il faut savoir se transcender. Si on peut mettre 35 buts, il faut le faire ! Je veux voir des gars qui, en entrant sur le parquet, veulent mettre des buts. Vujic en est un bon exemple. On ne se trouvera pas d’excuse. A nous d’être bons.

Dimanche, 16h, à Beaulieu : HBC Nantes- Partizan Belgrade

Tournat dans le groupe

Le tout jeune (19 ans) Bleuet Nicolas Tournat sera de l’aventure EHF dimanche.  “Je veux vraiment le voir jouer. Je l’avais déjà pris pour le Final Four et je suis persuadé qu’il est apte à jouer avec nous. Il a vraiment quelque chose ce gamin. Il faut qu’il prenne confiance, qu’il apprenne. A moi de bien m’en servir car il sera, j’en suis persuadé, utile pour la suite.”

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).