Hon (M)

Szeged renverse son éternel rival !

A l’heure où Veszprém caracole en tête de son groupe en Ligue des Champions, compétition à laquelle Szeged ne participe pas, ce dernier a malgré toutes les circonstances réussi à renversé son rival, multiple champion en titre. C’est grâce à une défense remarquable, un Roland Mikler des grands jours et une attaque bien huilée que les joueurs de la Tisza ont fait tomber “la ville des Rois”.

szeged-veszprém2013
Cela faisait de très longues années que le “clasico” magyar masculin s’est joué avec une seule équipe de Ligue des Champions. En effet, Szeged n’a pas réussi à passer le cap du Metalurg Skopje en qualifications. Les rouges et blanc de Veszprém sont donc les seuls représentant de la Hongrie dans la compétition et sont d’ailleurs pour le moment invaincus. Oui, mais la rencontre Szeged-Veszprém n’est jamais un match comme les autres, quelles que soient les circonstances.

La saison passée, Szeged avait déjà réussi l’exploit retentissant en s’imposant sans bavure 31-24 à domicile en saison régulière. Depuis, les deux équipes ont nettement changé de visages, des stars internationales sont venues renforcer les rangs des deux formations : entre autres Ruesga et Ili? à Veszprém ainsi que Garcia Parrondo et Vranjes à Szeged. Le match a également vu une belle confrontations de deux techniciens espagnols, Carlos Ortega chez le champion et Juan Carlos Pastor chez le dauphin.

Malgré une Városi Sportcsarnok de Szeged pleine à craquer et hostile aux joueurs en rouge et blanc, c’est bien Veszprém qui a pris un meilleur départ. Après trois parades d’Alilovi? et les buts de Suli? et Ili?, les visiteurs ont rapidement mené 0-2. L’ancien Kieler Momir Ili? s’est réellement hissé au niveau de cette partie (10 buts), ce qui n’a pas été le cas de tous ses coéquipiers, aussi expérimentés soient-ils. Sous l’impulsion du Serbe, le score était de 6-8 après 18 minutes. Cependant, aussi étonnant que cela puisse paraître, Veszprém n’a plus marqué de but en première période. En effet, Roland Mikler a fermé la boutique avec l’aide d’une défense irréprochable. De l’autre côté du terrain, Ancsin a donné beaucoup de fil à retordre au duo star de gardiens Alilovi?-Fazekas. C’est donc sur une série de 8-0 (!) que les trente premières minutes se sont closes, portant ainsi le score à 14-8 à la pause.

On sentait bien que Veszprém, prétendant sérieux au Final4 de Cologne, se devait de réagir sous peine de prendre une claque semblable à celle de la saison dernière. En deuxième mi-temps, le score a beaucoup plus fluctué. László Nagy, en demi-teinte dans cette partie, a permis à son équipe de revenir à trois longueurs (14-11) mais Gábor Ancsin, au niveau de Momir Ili? ne l’a pas entendu de cette oreille (40ème min. : 18-13). Sentant les combinaisons échouer les unes après les autres en attaque et Mirko Alilovi? de plus en plus impuissant face aux attaques des “Sudistes”, Carlos Ortega a fait à nouveau rentrer Nándor Fazekas. L’ancien gardien international a fait souffler un vent de révolte, il a notamment arrêté un penalty de Larholm. De son côté, Ili? a égalisé à la 51ème minute (20-20) et nous avons donc eu droit à un money-time des plus haletants. Veszprém a eu les ballons pour inverser la vapeur et semer le doute dans les têtes locales, mais des fautes techniques sont venues s’immiscer dans le jeu des champions. Un but absolument incroyable de Vladimir Vranjes a mis fin au suspens, même si les visiteurs ont bénéficié d’un dernier ballon pour égaliser dans les dernières secondes.

Szeged s’est donc imposé 23-22 et remporte non seulement une victoire de prestige face à son rival mais devient désormais seul leader de la NB I. Cette douche froide ne peut que faire prendre conscience à Veszprém que la route sera cette année également périlleuse et semée d’embuches, et que le niveau qu’ils ont montré cet après-midi sur les bords de la Tisza ne suffira clairement pas pour aller à Cologne. Hasard du calendrier, leur prochain match en championnat sera également une belle affiche. Ils joueront le 6 novembre face au médaillé de bronze Csurgó engagé en Coupe EHF.

Au micro de la chaîne SportKlub, Gábor Ancsin, le meilleur buteur de Szeged a déclaré : “Il est très important que malgré nos erreurs nous ayons réussi à garder notre calme jusqu’au money-time face à une équipe de ce calibre-là. D’abord, il y aura la semaine avec la sélection puis la préparation à la Coupe EHF. On ne doit pas s’arrêter là, il faut continuer notre chemin et j’espère que nous allons nous qualifier”.

“Qu’importe que l’on nous ait présentés comme favoris, il aura fallu le prouver sur le terrain. Szeged a eu plus de temps pour se préparer, cela a aussi compté. On joue toujours des matchs serrés ici, il est certain que cela n’a pas été notre dernière grosse bataille de la saison” a dit Nándor Fazekas au site delmagyar.hu

NB I masculine, 10ème journée
PICK SZEGED
23 (14)
MKB-MVM VESZPRÉM
22 (8)
Szeged, Városi Sportcsarnok, 3500 spectateurs
Arbitres: Pál et Csaba Kékes
Mindegía
Kekezovi?
Vadkerti
Larholm
Zubai
Ilyés
Garcia Parrondo
Vranjes
Ancsin
4
1
2
1
1
2
2
2
8
Gulyás
G. Iváncsik
Ili?
Nagy
Ugalde
Rodríguez
Suli?
3
1
10
1
2
2
3
Entraîneur: Juan Carlos Pastor Entraîneur: Carlos Ortega
Penaltys: 1/2 Penaltys: 3/3
Exclusions: 12 min Exclusions: 8 min

Retrouvez tous les résultats et le classement ICI

Crédit photo : Nemzeti Sport/Gábor Czerkl

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).