LdC

Analyse du tirage au sort

EhfchampionsleagueLes seize équipes qualifiées pour les huitièmes de finale ont leurs spécificités, leurs points forts et leurs points faibles. Nous allons les analyser ici, et vous donner un pronostic, qui n’engage que nous bien sur!

Celje Pivovarna Laško (SLO) – HSV Hamburg (GER)

Certainement un des huitièmes de finale les plus indécis. Il mettra face à face deux équipes diamétralement opposées avec d’un côté Hambourg qui va mieux depuis un mois et le retour de son gardien Johannes Bitter et Celje qui a terminé quatrième du groupe le plus relevé (Kiel, Veszprem, Madrid) en battant Kiel à domicile, ce qui relève de l’exploit. Le groupe hambourgeois vit certainement sa dernière année avant d’exploser, et certains joueurs agés commencent à peiner physiquement, à l’image de Blazenko Lackovic. Celje au contraire se base sur un groupe très jeune, réuni autour du petit génie Mackovsek qui partira à la fin de l’année. Très fort défensivement, les Slovènes devront contenir les Allemands sous peine de ne pas passer. La différence se fera sur la capacité de Celje de creuser l’écart dans la première manche à domicile.

Pronostic: Hambourg, mais de peu

Reale Ademar León (ESP) – MKB Veszprém KC (HUN)

La revanche de l’an dernier, dans ce qui avait été un des plus beaux duels de l’édition passée. Les Espagnols, bien que dotés d’un mental à tout épreuve, auront du mal à résister au rouleau-compresseur hongrois, avec un effectif taillé pour le Final Four. Même si les Hongrois souffriront sans doute à Léon, comme toutes les équipes qui y ont joué ces dernières années, ils devraient logiquement s’imposer, comme Hambourg et Chekhov l’ont déjà fait cette année. Veszprem, sorti premier du groupe de la mort devant Kiel et Madrid, ne devrait pas faire de détails, en s’imposant notamment sur une attaque qui pointe à plus de trente buts de moyenne.

Pronostic: Veszprem

Pick Szeged (HUN) – Vive Targi Kielce (POL)

Le deuxième club hongrois devrait avoir bien plus de difficultés à rejoindre les quarts de finale. Opposés au seul club invaincu de la phase de poules, il leur faudra éviter de prendre le bouillon à domicile pour se donner une petite chance d’y croire au retour. Avec aucun point pris à l’extérieur durant la phase de poules et plus de trente buts encaissés, Szeged ne ressemble pas à un ogre. Kielce, sorti du groupe le plus faible, devrait continuer sa balade de santé. Encore renforcé par l’arrivée de Losert dans les buts, on s’attend à voir le groupe polonais à Cologne en juin, porté par une des plus belles bases arrières d’Europe. Quand on sait quand Chambéry a encaissé 36 buts à Kielce alors que les deux meilleurs buteurs de l’équipe, Cupic et Strlek, étaient absents, cela laisse rêveur…

Pronostic: Kielce

Bjerringbro-Silkeborg (DEN) – FC Barcelona Intersport (ESP)

Un des duels les plus déséquilibrés de ces huitièmes de finale. Qualifiés quatrièmes du plus faible groupe, les Danois de Silkeborg ne semblent pas de taille pour ennuyer Barcelone, dont l’ambition affichée est de retrouver Cologne après leur absence l’an dernier. L’arrivée d’Arpad Sterbik correspond d’ailleurs à ce souhait de rétablir une domination catalane sur l’Europe. Même si les Danois possèdent quelques beaux atouts, comme Lauge Schmidt ou leur gardien Green, ils risquent bien d’aller au tapis pour leur première participation aux huitièmes de finale.

Pronostic: Barcelone

Gorenje Velenje (SLO) – SG Flensburg-Handewitt (GER)

Battus à domicile seulement par les Polonais de Kielce, les Slovènes de Velenje pourraient poser plus de problèmes que prévu aux Allemands de Flensburg. Autour de Jure Dolenec et de Marko Bezjak, ils possèdent la meilleur défense de la phase de poules, mais aussi une des plus faibles attaques. L’opposition de style sera criante face à Flensburg partisan du handball totale et de la montée de balle à outrance notamment grâce aux ailiers danois Eggert et Svan Hansen. Autour de celui qui est un des trois meilleurs arrières droits du monde en ce moment, Holger Glandorf, et en s’appuyant sur son invincibilité à domicile cette saison toutes compétitions confondues, Flensburg devrait logiquement passer.

Pronostic: Flensburg

Chekhovski Medvedi (RUS) – THW Kiel (GER)

Les tenants du titre retrouvent les Russes de Chekhov, qui avaient participé au premier Final Four de la Champions League en 2009. La meilleure attaque de la Champions League parait largement au dessus des lourds gabarits russes, à l’image de Ratsvorsev et de ses 34 ans. Même si l’équipe s’est renouvelée avec l’arrivée de Shishkarev et de Shelmenko, elle parait défensivement bien légère face à une équipe de Kiel qui même si elle ne semble pas aussi facile que l’an dernier, n’est jamais aussi forte que quand elle joue des matchs à enjeu, en témoigne la démonstration d’il y a deux semaines face à Veszprem.

Pronostic: Kiel

Dinamo Minsk (BLR) – Metalurg Skopje (MKD)

Le duel de deux équipes issues des qualifications. Si la présence de Skopje n’a rien de surprenant, le club macédonien étant déjà présent en huitièmes de finale l’an dernier (éliminé par Zagreb), la présence des Biélorusses est une belle surprise. Dans le sillage d’un Pavel Atman enfin retrouvé après des années d’errance, ils se reposent sur l’ossature de l’équipe nationale biélorusse aperçue au dernier Mondial, et ont réussi quelques belles prestations en groupe, comme celle de dominer Berlin à domicile. Skopje s’appuiera sur son public bouillant à domicile pour tenter de se qualifier, même si l’absence de son ailier gauche Manaskov risque de peser lourd dans la balance.

Pronostic: Skopje

Atlético Madrid (ESP) – Füchse Berlin (GER)

Le choc de ces huitièmes de finale. Le triple vainqueur de l’épreuve, Madrid, retrouve Berlin, qui était à Cologne en juin dernier également. Et le favori pourrait ne pas être celui qu’on croit. Laché en championnat par Barcelone, à la peine en Champions League, les Madrilènes ne font plus peur à grand monde. Même si Lazarov et Markussen demeurent redoutables, Sterbik et Abalo ne sont plus là et les Madrilènes ont été loin de maitriser leur sujet en poules, finissant plus mauvais troisièmes. Les Berlinois se reposent sur la même ossature qui les a emmené au Final Four l’an dernier, avec le seul Igropoulo qui a remplacé Petersson. Leur gardien Heinevetter est en état de grâce, ils ont même dominé Barcelone en phase de poules dans ce qui restera un des matchs de l’année, et ils ont à coeur de laver le double affront subi la saison dernière en phase de poules.

Pronostic: Berlin

Pub Espace Pronos EHFCL

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).