LdC – J1

B. Wenta : “Le match de dimanche est déjà capital”

IMG_1110A deux jours du match face à Dunkerque pour la première journée de la Ligue des Champions, le coach polonais s’est confié au site officiel de son club (vivetargi.pl) sur l’entrée dans la compétition de son équipe, Kielce, qui fait désormais partie des favoris.

Bogdan, que pensez-vous de cette équipe de Dunkerque?

Le championnat français a commencé il y a deux semaines, et Dunkerque y fait pour l’instant bonne figure. Ils ont déjà battu Montpellier (au trophée des champions) et Toulouse, ce qui montre qu’ils sont en forme. Nous avons fait une séance de vidéo hier sur le match que nous avons gagné en amical face à eux cette été. Mais cette fois-ci, le match sera complétement différent. Nous avons joué ces dernières semaines face à des équipes qui ne pratiquent pas de défense agressive comme la 3-2-1 ou la 3-3 que peut parfois proposer Dunkerque, donc nous serons très méfiants. Leur jeu d’attaque se base sur un fort engagement de la base arrière, notamment Rambo et Lie Hansen. C’est une équipe très intéressante.

Quelles différences allez vous proposer par rapport, justement, à ce match amical que vous aviez assez largement gagné cet été en Allemagne?

Je ne sais pas si il y aura de grandes différences, étant donné que l’équipe n’a pas diamétralement changé. Maintenant, Michal Jurecki n’avait pas participé à ce tournoi, et il pourrait être intéressant de la faire jouer, car les joueurs de Dunkerque ne le connaissent forcément pas aussi bien que mes autres joueurs. Cela pourrait être une des surprises.

Ouvrir la compétition dans votre salle est un atout non négligeable…

Quand vous commencez en Ligue des Champions, c’est sûr que c’est un bonus. Tous nos joueurs sont en pleine forme, sauf Thorir Olafsson qui se ressent encore d’une douleur à la cheville mais qui devrait être opérationnel dans deux jours. Il me faudrait laisser un joueur de l’effectif dans les tribunes, je ferai mon choix définitif dimanche matin, mais ma réflexion est déjà bien avancée.

Les résultats des matchs d’hier, comme le nul de Zaporozhye à Rhein-Neckar, montre qu’il n’y a pas de match facile dans cette compétition…

Tout à fait. Rhein-Neckar partait favori, en plus jouant à la maison, et ils se sont fait piéger. Cela montre qu’il n’y a pas de petite équipe dans cette compétition, et aussi qu’il est compliqué de jouer des équipes qui sortent de l’ordinaire et que l’on ne voit pas souvent sur l’échiquier international. Nous avons l’avantage de commencer cette phase de poules par deux matchs à domicile. J’ai regardé le match de Zaporozhye avec intérêt, il montre qu’il n’y a pas de favori et qu’il ne faut jamais sous estimer l’adversaire. C’est un bon avertissement pour nous.

Pensez vous avoir un nouveau rôle à jouer dans cette compétition après votre participation au Final Four de l’an dernier?

Oui, je pense que cela sera un peu différent. Peut être que nous seront un peu attendus désormais. Mais cette poule est remplie d’équipes de qualité, et il nous faudra jouer chaque match comme une finale. Les Portugais de Porto ont une équipe très solide, avec de très bon jeunes, et c’est typiquement une équipe qui pourrait en piéger d’autres prétendues plus fortes. Chaque équipe dans ce groupe a ses arguments. Rhein-Neckar, encore une fois, a montré qu’il fallait savoir s’adapter à tous les types de jeu et être concentré pendant soixante minutes. Nous n’avons pas le droit de rater ce premier match dimanche, il est capital dans notre campagne européenne.

Pub Espace Pronos EHFCL

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves