LFH – J6

Fleury s’est régalé

Du très haut niveau. Pour le choc de cette sixième journée de LFH opposant le Fleury Loiret Handball à Issy-Paris Hand, les formations de Frédéric Bougeant et d’Arnaud Gandais se sont livrées à une confrontation d’une grande intensité. Toujours amputées de plusieurs titulaires (Signaté, Kpoze, Lassource, Spincer), IPH a du rendre les armes dans le dernier quart d’heure de la rencontre, usé par la répétition des duels proposé par la solide défense fleuryssoise, portée par Zoqbi sur sa ligne de but. Avec ce succès 29-22, Fleury prend provisoirement la tête du championnat.

Stanca

Avec trois buts et plusieurs pénaltys provoqués, Ionela Stanca a été un vrai poison pour la défense isséenne.
Crédit photo : Handnews

Fleury fait la différence d’entrée

Je crois que lors de nos dix-huit premières minutes, nous avons fourni un match d’une très grosse intensité, tant au niveau de l’impact défensif que sur le jeu rapide et placé.” Si Frédéric Bougeant se permettait de féliciter ainsi ses troupes à l’issue de la rencontre, c’est parce que ses joueuses s’étaient permis le luxe de mener 10-4 après ces dites dix-huit minutes, forçant son homologue Arnaud Gandais à poser deux temps-morts en l’espace de neuf minutes en première période. Face à une équipe qui restait sur quatre victoires en autant de rencontres, toutes remportées avec plus de dix buts d’avance, le “gros test” programmé par Lesly Briemant dans nos colonnes cette semaine avait mal débuté pour les Isséennes.

La formule de Gnonsiane Niombla et ses amies était simple mais diablement efficace. En muselant la pivot Wibe tout en étant très présente sur l’arrière Oftedal, IPH éprouvait bien des difficultés à trouver des solutions de tirs faciles. Le jeu rapide vers l’avant avec, souvent, Manon Houette leur permettait de creuser rapidement l’écart.

IPH sans arrières

Avec 20 buts sur 22 inscrits par Stine Oftedal et Charlotte Mordal, l’absence des arrières d’IPH s’est souvent fait sentir sur le jeu placé parisien. “Avec toutes ces blessures, c’est sûr que notre marge de manœuvre était réduite, regrettait Arnaud Gandais après la rencontre. Pour autant, je crois que certaines de mes joueuses sont passées à côté ce soir.” Des attaques pas assez tranchantes et une prise de risque minimale, la base arrière, Stine Oftedal exceptée, aura été le tendon d’Achille de l’attaque parisienne. En revanche côté, Charlotte Mordal, sur pénaltys ou sur son aile, aura été une nouvelle fois excellente ce soir avec 12 réalisations. A la mi-temps, Fleury menait 13-10.

Oftedal

Stine Oftedal a de nouveau inscrit 8 buts lors de cette rencontre.
Crédit photo : Handnews

Zoqbi De Paula – Attingré : duel de titans

Si Armelle Attingré ne s’épanchait pas sur sa nouvelle grosse performance après le match, elle préférait remettre en cause l’ensemble du collectif, “pas au niveau sur ce match, pas assez réaliste, malgré un peu de fatigue” selon elle. Pourtant, avec, entre autres, trois pénaltys arrêtés en début de seconde période sur trois tireuses différentes, c’est bien grâce à elle si IPH a toujours eu son adversaire à portée de fusil jusqu’à un quart d’heure de la fin. Mais en face, Zoqbi de Paula n’était pas en reste, et su fermer la maison des Panthères au moment où ses coéquipières étaient à la peine en attaque (16-14, 39′). “Nous, les gardiennes, on travaille pour aider la défense et réussir à avoir plus de sérénité en attaque” , souriait la concernée à l’issue du match.


Fleury – Issy-Paris / Double arrêt Attingré… par Handnews

Fleury, l’accélération fatale

En face, c’est très fort, les postes sont doublés parfaitement. On a lâché en fin de match” . Déçue, la portière parisienne ne se cachait pas derrière le manque de rotation de ses coéquipières dû aux multiples absences. Pourtant, la dernière accélération adverse aura été fatale à son équipe. Emmené par Marta Mangue, élue meilleure joueuse du match, Fleury prenait six buts d’avance à l’entrée des dix dernières minutes de la rencontre (24-18, 50′). “On a eu trop de carences sur ce match, pestait Arnaud Gandais. En défense, on se fait battre dans le secteur central. Ça n’est pas normal.” Ce n’est pas Ionela Stanca, précieuse dans la défense isséenne, qui dira le contraire. Fleury terminait la rencontre à plein régime, pour inscrire un écart qui pourrait avoir son importance en fin de championnat (29-22, FT). “ Je suis très content du contenu de ce match, se réjouissait Frédéric Bougeant. On a mis beaucoup d’application jusqu’à la fin. En première partie de saison, nous ne faisons pas trop attention aux écarts de buts mais davantage au contenu, même si +7 contre Issy-Paris, c’est toujours agréable. Les filles ont énormément travaillé pendant trois semaines et ce résultat est le fruit de leur investissement“. Zoqbi concluait en ce sens : “gagner à la maison, c’est important pour montrer qu’on est fort chez nous. On a travaillé pour ça, pour aller au bout.”

LFH, 6ème journée
FLEURY LOIRET
29 (13)
ISSY-PARIS
22 (10)
Fleury-les-Aubrais, Salle Albert Auger
Arbitres: Laurent Reveret, Stevann Pichon
Fernandez
Kamdop
Cissé
Tounkara
Houette
Bruneau
Lopez
Manga
Niombla
Siodmiak
Stanca
Mangué
3/8
0/0
1/2
0/2
7/9
0/2
6/9
0/0
2/2
3/5
3/4
4/8
Oftedal
Briemant
Zalewski
N’Gouan
Mordal
Goudjo
Niakate
Keita
Wibe
Camara
8/15
1/3
1/2
0/1
12/18
0/0
0/0
0/0
0/0
0/1
Zoqbi de Paula
Callavé
13 arrêts/42 dont 1/5 pén
0/0
Attingré
Chatellet
13 arrêts/42 dont 2/5 pén
0/0
Entraîneur: Frédéric Bougeant Entraîneur: Arnaud Gandais
Exclusions: 0 min Exclusions: 10 mins (Briemant, Zalewski, Niakata, Wibe, Gandais)
Pub Espace Pronos LFH

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).