LFH – Toulon

D. Abdourahim : “Le match, un moment inoubliable !”

Dounia AbdourahimCrédit photo : LFH 

A tout juste 21 ans, Dounia Abdourahim vit un véritable tournant dans sa carrière. Auteure d’un très bon début de saison avec son club du Toulon Saint-Cyr Var Handball, la jeune protégée de Thierry Vincent a honoré sa première sélection en équipe de France A lors des matchs qualificatifs pour l’Euro 2014 face à la Slovaquie. Lancée par le nouveau sélectionneur des Femmes de défis, Alain Portes, la Toulonnaise a su répondre présente avec deux prestations encourageantes, et a été de nouveau rappelée parmi les Bleues pour l’ultime phase de préparation avant le mondial de décembre en Serbie. Une ascension fulgurante pour la joueuse originaire du Vaucluse, qui a toujours le statut de membre du centre de formation au sein de son club de Toulon. 

HandNews : Tout d’abord peux tu nous présenter un petit peu ton parcours handballistique ?

Dounia Abdourahim : J’ai commencé au Handball Club d’Orange de 2004 à 2007. Après avoir intégré le pôle espoir de Marseille, j’ai joué à Mazan la saison 2007/2008 (-18 championnat de France). Puis j’ai été au club de Apt (N1) pendant deux ans, de 2008 à 2010. À la sortie du pôle espoir de Marseille, j’ai intégré le centre de formation de Metz Handball durant un an (2010/2011) puis j’ai rejoins le centre de formation de Toulon où je suis actuellement.

HN : Comment définirais-tu ton style de jeu ? 

D.A : C’est assez difficile comme question, je ne sais pas trop quel style de joueuse je suis. Je commencerais par dire que je suis perfectionniste, ce qui est bien et pas bien car je retiens toujours ce qui n’a pas été, mes erreurs. Dans le jeu, je dirais que je suis capable de tirer de loin comme de prendre les intervalles ou bien d’aller dans les duels. Je vois assez bien le jeu ce qui justifie le fait que Thierry Vincent, m’ait replacé demi-centre. Je prends toujours du plaisir et je me donne toujours à fond.

HN : Quels sont les facteurs qui t’ont poussé à quitter le centre de formation de Metz pour rejoindre celui de Toulon, il y a deux ans ?

D.A : Je dirais que c’est un peu un tout.Je ne m’y sentais pas bien… Sur le point du handball, j’ai beaucoup appris mais je ne me suis pas sentie épanouie, je ne saurais comment l’expliquer. Ce qu’il faut savoir aussi c’est que j’étais déjà en contact avec Toulon lorsque Metz m’a sollicité pour intégrer le centre de formation. De ce fait, ça a été plus simple pour moi d’aller là-bas car l’année qui précédait, le choix s’était fait entre ces deux équipes aussi. Mais j’ai quand même rencontré des personnes géniales à Metz et je ne regrette pas d’y être allé.

HN : La saison dernière a été difficile pour Toulon avec une saison en dessous des objectifs fixés, quels sont les ambitions du club pour cette nouvelle saison ?

D.A : L’année dernière fut une année très difficile (blessures, maternité), nous en sommes tous conscient et paradoxalement c’est à partir de là que j’ai commencé à jouer, à prendre ma chance. Pour cette nouvelle saison, nous avons comme objectif d’être dans les six premiers de la phase régulière pour jouer les play-offs.

HN : Tu réalises un très bon début de saison, tu as la confiance de ton coach, est ce que tu penses avoir franchi un palier ?

D.A : En effet, tout se passe assez bien pour moi en ce moment à Toulon. Je pense que c’est dû au fait que le coach me fasse confiance, ainsi que mes coéquipières parce que du coup je joue très librement, je me fais plaisir et ça fonctionne. Je pense avoir franchi un palier dans le sens ou j’ai plus de responsabilités et j’en prends aussi, avec plus ou moins de succès selon les matchs mais je les assume. Je dois encore progresser sur le fait de pouvoir tenir tout un match avec toute la lucidité et la rigueur possible.

HN : Est ce que tu t’attendais à faire parti des 18 joueuses sélectionnées par Alain Portes en équipe de France ?

D.A : Non je ne m’y attendais pas du tout. On me félicitait pour mes matchs, on me disait de continuer et que ça pouvait arriver si je continuais. On me le disait mais moi je n’y pensais pas, je prenais les matchs les uns après les autres. Quand j’ai reçu la convocation, j’étais tellement surprise et tellement heureuse. Je n’ai pas réalisé pendant un bon moment d’ailleurs. Jusqu’au moment où il y a eu l’entrée sur le terrain (contre la Slovaquie) pour ainsi dire.

Comment as-tu vécu ce premier regroupement avec l’équipe de France ? 

D.A : Comme je l’ai dis précédemment je n’y croyais vraiment pas. J’avais forcément peur car je me demandais comment ça se passait entre les filles, comment l’ambiance était, comment ça se passerait avec le nouveau sélectionneur ! Je me posais pas mal de questions mais je connaissais déjà pas mal de filles (on était quatre de Toulon) et nous étions plusieurs jeunes ce qui m’a un peu rassuré. Au final, le stage s’est très bien passé, les “anciennes” nous ont très bien intégré, elles nous ont aidé et guidé. J’ai été très agréablement surprise, l’ambiance était très bien. Le sélectionneur a fait très bonne impression, il ne nous a pas mis la pression et a fait en sorte qu’on se libère et que nous, les jeunes, joueons sans se poser de question. Pour résumer, il voulait qu’on se fasse plaisir. Et je pense que ça a marché, on a gagné nos deux rencontres, il y avait des erreurs bien évidemment mais c’est aussi car on a eu une semaine avec un nouveau coach et un nouveau groupe pour tout refaire donc je pense que c’est plutôt positif. Personnellement, le match a été un moment inoubliable. L’hymne, l’ambiance, j’étais très très émue ! C’était magnifique ! De plus, les jeunes ont eu pas mal de temps de jeu et le match s’est plutôt bien passé pour moi donc je ne pouvais pas espérer mieux. C’était vraiment trop bien, je n’ai toujours pas de mots pour en parler…

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos LFH

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).