LNH – J1

Toulouse si près de l’exploit…

DaSilva_Toulouse

Ça y est, c’est reparti ! La LNH version 2013/2014 vient de livrer sa première bataille, entre l’ambitieux club toulousain et le champion en titre parisien. Un match qui a tenu toutes ses promesses et qui annonce un spectacle détonnant et un suspense haletant.

Dans un Palais des Sports quasi-plein mais encore assez froid, Toulouse recevait le Paris Saint-Germain, en ouverture du championnat 2013/2014. Les Haut-Garonnais se voulaient très ambitieux à l’aube de ce nouvel exercice et se devaient donc de confirmer toutes les attentes placées en eux. Les Parisiens, après leur cuisant échec au Trophée de Champions, devaient déjà réagir, afin d’éviter d’être sous pression trop rapidement.

Et ce sont bien ces derniers qui ont pris le match en main. Fahrudin Melic (5 buts) a d’abord ouvert le compteur but, suivi de Marko Kopljar (4 buts). Paris mène 0-2, puis rapidement 2-5 (6′), obligeant Joel Da Silva, l’entraîneur de Toulouse, à poser rapidement son premier temps-mort. La réaction toulousaine a été immédiate. Loïc Van Cauwenberghe (4 buts) a sonné en premier la révolte en inscrivant deux buts en trente secondes. Avant le festival de Jérôme Fernandez (9 buts)… Il est des hommes qui, comme le bon vin, se bonifient avec l’âge, qui tiennent une équipe à bout de bras. C’est le cas de Jérôme Fernandez, auteur de huit buts en une seule mi-temps. Grâce à lui, notamment, Toulouse est resté au contact de Paris jusqu’à la mi-temps. 16-16.

Le Palais des Sports s’est alors réchauffé et enflammé lorsque Toulouse est passé devant au tableau d’affichage (18-17 ; 33′). Nemanja Ilic (7 buts), Loïc Cauwenberghe et surtout Wesley Pardin (7 arrêts) se sont occupés de prendre le relais de Jérôme Fernandez. La défense parisienne est extrêmement fragile, à l’image d’un Igor Vori dépassé pour son premier match et qui se fera logiquement expulser après trois 2 minutes, et malgré le très bon match de Patrice Annonay (8 arrêts). L’écart s’est alors creusé, 23-20 (41′) et Paris s’est mis en danger. Pendant plus de dix minutes, le Fenix a géré son avance de trois buts (26-23 ; 53′) avant de se faire peur. Paris a eu une balle d’égalisation à cinq minutes de la fin du match, mais Valentin Porte (4 buts) et Vladimir Osmajic, excellents en défense, ont repoussé les assauts parisiens. Finalement, Paris a laborieusement réussi à égaliser et a même eu une balle de match, finalement gâchée. Le score final est de parité, 29-29.

Toulouse s’est transcendé pour pouvoir créer le premier exploit de la saison, et il en est passé tout près. Paris n’est visiblement pas prêt, alors que Toulouse est, cette fois-ci, en train de renaître de ses cendres…

LNH, 1ère journée
TOULOUSE
29 (16)
PSG HANDBALL
29 (16)
Toulouse, Palais des Sports André Brouat
Arbitres: Laurent Reveret, Stevann Pichon
Chelle
Perez
Ilic
Gilbert
Fernandez
Andjelkovic
Montoro
Van Cauwenberghe
Bonilauri
Calvel
Porte
Osmajic
2/2
0/0
7/10 dont 2/2 pén
0/0
9/15 dont 3/6 pén
1/3
3/7
4/6
0/0
0/1
4/5
0/0
Melic
Csaszar
Garcia
Vori
Gojun
Gunnarsson
Abalo
Hansen
Narcisse
Honrubia
Kopljar
Mtima
5/7 dont 3/3 pén
2/2
0/0
2/3
0/0
1/1
3/6
4/9
1/2
7/8
4/5
0/0
Perez de Vargas
Pardin
5 arrêts / 15 tirs dont 0/2 pén
7 arrêts / 14 tirs dont 0/1 pén
Annonay
Sierra
8 arrêts / 21 tirs dont 2/5 pén
4 arrêts / 15 tirs dont 0/3 pén
Entraîneur: Joël Da Silva Entraîneur: Philippe Gardent
Exclusions: 4 min (Fernandez, Andjelkovic) Exclusions: 12 min (Vori x3, Melic, Hansen, Kopljar)

Toulouse – Paris (29-29): le résumé by Paris Saint-Germain Handball

18 CommentairesPoster un commentaire

  1. Alexandre - le 13 septembre 2013 à 00h46

    De ce que j'en ai vu :

    Beaucoup d'envie côté toulousain avec une très grosse défense et une prestation énorme du deuxième gardien. Valentin Porte tout aussi énorme, comme la première mi-temps de Fernandez.

    Le beau projet toulousain qu'on annonce chaque année serait-il enfin de prendre forme ?

    Félicitations à eux !

    Côté parisien, c'est évidemment une contre-performance. Si Annnonay a fait un match phénoménale (doit être à près de 50% d'arrêts), le reste de l'équipe a vacillé (sauf Honrubia peut-être). Les Parisiens ont été victimes d'eux-mêmes : de leur suffisance, de leur manque cohésion (notamment défensive) et manque d'envie.

    Autant de joueurs qui ne parlent pas français devient forcément source de problèmes quand ils sont incapables de comprendre les consignes du coach. De même, le trop de stars fait que quand un joueur comme Antonio Garcia quand il rentre souhaite se montrer et ce au détriment du collectif.

    En tout cas, un très, très gros match tant par la tension, le jeu et les beaux gestes. Cette saison démarre sur les chapeaux de roue !

    • GrosMamouth - le 13 septembre 2013 à 01h08

      De ce que j'ai vu, c'est clairement l'envie qui manque aux parisiens. Des repères défensifs,une volonté de s'arracher en attaque.

      Symbole de cela : le nombre de 2min pour chaque équipe qui est totalement déséquilibré.

      En attaque, Narcisse a 3 points forts : Son 1vs1, sa vision du jeu et son shoot. On a rien vu, ou presque. Kopljar était psychologiquement pas dedans, il se fait marcher dessus par Fernandez en défense…

      Pour ce qui est de Garcia. Je ne sais pas si tu écoutes Mr Brindelle, mais pour moi il a totalement tort. Il défend, bien et en attaque il tente une fois sa chance après un très beau un contre un réussi. Il ne veut pas se montrer, il veut marquer un but.

      Pourquoi il ne marque pas, parce qu'autour tous ses coéquipiers sont passifs donc les toulousains peuvent se permettre de se mettre à 4 sur lui !!

      En ce qui concerne la langue française, mise à part les nouveaux de cette année, Gunnarsson, Kopljar, Hansen, Sierra, Hallgrimsson, Garcia parle très bien français. J'ai pu discuté vaguement avec eux lors d'une séance de dédicace après un match ils m'ont bien compris et répondu en français.

      Les toulousains font un match exceptionnel, et les parisiens devraient prendre exemple sur eux en ce qui concerne l'envie.

      Le "projet toulousain" : Oui, mais :

      Andjelkovic, Van Cauwenberghs, Porte, Chelle et Pardin ne feront pas ce genre de match chaue week-end, parce que c'est beaucoup moins motivant contre Cesson ou Ivry.

      Porte/Andjelkovic/Fernandez sont fragiles, s'il en manque un voire 2 on peut dire adios aux victoires !!

  2. chavi - le 13 septembre 2013 à 00h50

    Un match nul miraculeux pour Paris !

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).