LNH – J21

Dunkerque a eu très chaud

Butto DunkerqueAprès Montpellier, Créteil affrontait ce dimanche Dunkerque, un autre prétendant à la Ligue des Champions. Après le match nul d’Ivry à Cesson hier soir, les Cristolliens se devaient de prendre des points face au nordiste avant le match couperet de la semaine prochaine en terre ivryéenne.

Le match s’annonce assez équilibré dès le début. Fabrice Guilbert est de nouveau aligné sur la base arrière, envoyant Ivan Stankovic sur le banc. Le fait qu’il y ait trois droitiers sur la base arrière ne se ressent pas, et Créteil mise surtout sur des enchainements défense-montée de balle pour inscrire des buts. Skof est moins en vue que la semaine dernière, et c’est surtout Erwann Siakam qui est en vue chez les Dunkerquois. Son acolyte Christoffer Rambo est lui très inégal: après ses deux premiers buts d’entrée de jeu, il est parfaitement neutralisé par le jeune Thibault Minel, pas impressionné malgré ses 18 ans, et qui se démène en défense. Kornel Nagy alterne bien le jeu au près et les shoots de loin, conséquence, les deux équipes ne se lâchent pas (9-9, 15′). La deuxième partie de mi-temps est plus compliquée pour les Cristolliens. Marquant le pas physiquement, ils viennent buter à plusieurs reprises sur Vincent Gérard. Les montées de balles nordistes sont impitoyables, et le plus souvent conclues par un Erwann Siakam au four et au moulin. Avec ses deux buts de suite, il crée le premier écart pour Dunkerque (11-14, 23′). Créteil se reprend rapidement, et met plus de pression en défense. Thibault Minel, encore lui, inscrit son deuxième but de la soirée et provoque la sortie pour 2 minutes de Rambo. Mais cela ne suffit pas, et malgré un dernier pénalty d’un Descat efficace, Dunkerque rentre au vestiaire avec un avantage de deux buts (14-16, MT).

Le début de deuxième mi-temps ne change pas la donne. L’écart reste à deux buts, et on retrouve les mêmes protagonistes des deux côtés. Quentin Minel, qui évolue cette fois-ci à droite éprouve un mal fou à se mettre en situation de tir, tandis que de l’autre côté, c’est toujours Siakam qui se met en évidence. Mais Gorazd Skof veille et empêche à plusieurs reprises, notamment face à Baptiste Butto, à Dunkerque de prendre le large. Et alors que Patrick Cazal pose son temps-mort après 12 minutes de jeu, c’est le drame…coupure de courant dans le palais des sports! (20-22, 42′). La coupure dure une bonne dizaine de minutes, et cette interruption semble avoir électrisé tout le monde. Les contacts se font encore plus virils et Hugo Descat s’embrouille avec quelques adversaires, notamment Guillaume Joli et Vincent Gérard. Sur une nouvelle perte de balle, Butto part en contre-attaque et place Dunkerque à +3 à l’entrée du dernier quart d’heure, et même plus à dix minutes de la fin, quand profitant d’une supériorité numérique, Mokrani inscrit deux buts de suite pour donner pour la première fois quatre buts d’avance aux Nordistes (23-27, 50′). C’est le moment que choisit Skof pour passer la surmultipliée. Il arrête deux tirs d’un Rambo très décevant, et les montées de balles franciliennes sont conclues par un Descat chauffé à blanc, n’hésitant pas à se brancher ouvertement avec Vincent Gérard. Grâce à un 4-0, Créteil est revenu à égalité en vue de l’arrivée (27-27, 54′). Mais l’expérience de Dunkerque va payer. Cazal lance Soudry à la place de Rambo, et Bastien Lamon à la place de Kornel Nagy. Immédiatement, ses joueurs obtiennent deux pénalty, transformés par Butto. Entre-temps, Descat, sans doute un peu trop dans son duel, avait vu son pénalty repoussé par Gérard et à l’entame de la dernière minute, Dunkerque a un but d’avance et la possession de balle (29-30, 59′). Mais Guillaume Joli, après avoir récolté un deux minutes stupide trois minutes auparavant, voit sa passe interceptée par Descat, qui est rattrapé par Siakam. Les arbitres donnent logiquement un 9 mètres. Après le temps-mort de Benjamin Pavoni, c’est à Olivier Nyokas que revient le dernier shoot. Celui-ci, trop mou, est stoppé par Gérard, qui donne ainsi la victoire aux siens (29-30, FM).

LNH, 21ème journée
CRETEIL
29 (14)
DUNKERQUE
30 (16)
Créteil, Palais des Sports R. Oubron
Arbitres: Clément Bader, Loic Weber
Descat
O. Nyokas
Montorier
Ballet
Zouagui
Baena
Stankovic
Q. Minel
Ferrandier
T. Minel
Conta
Guilbert
12/18 dont 6/9 pén
5/13
1/1
1/2
0/0
0/0
1/4
3/7
0/0
2/2
0/0
4/4
Agfour
Lamon
K. Nagy
Siakam
Rambo
Soudry
Emonet
Grocaut
Joli
Mokrani
Butto
Lie Hansen
1/1
1/1
3/6
8/13
4/15
0/1
0/0
0/0
2/3
3/4
8/12 dont 5/5 pén
0/0
Jerkovic
Skof
0 arrêt / 1 tir dont 0/1 pén
18 arrêts / 47 tirs dont 0/4 pén
Gérard
Annotel
14 arrêt / 42 tir dont 3/8 pén
0 arrêt / 1 tir dont 0/1 pén
Entraîneur: Benjamin Pavoni Entraîneur: Patrick Cazal
Exclusions: 10 min (Nyokas x2, Montorier, Conta, Guilbert) Exclusions: 16 min (Agfour, Nagy, Siakam, Rambo, Grocaut, Joli, Mokrani, Butto)

 


LNH – 21ème journée / Créteil – Dunkerque / But… par Handnews

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).