LNH

Juanjo Fernandez : « Ecrire l’histoire avec Nîmes ! »

Juanjo Fernandez

Quelques jours après avoir officiellement signé son contrat avec Nîmes pour les deux prochaines saisons, Juanjo Fernandez revient sur sa saison avec Cuenca en Espagne, les raisons de son transfert à Nîmes et ses objectifs en LNH la saison prochaine. Le jeune arrière gauche espagnol, souvent présenté comme l’un des futurs talents de la Roja, a hâte de découvrir la France.

juanjo fernandez 3Juanjo, quelle analyse fais-tu de ta saison avec Cuenca ?

D’un point de vue personnel, ce fut ma meilleure saison depuis que je suis à Cuenca et même depuis que je joue en Asobal. J’étais vraiment à l’aise avec le jeu développé cette saison, ce qui m’a permis de réaliser de grands matches. Tout cela n’aurait pas été possible sans la confiance que m’a donné la médaille d’or remportée à l’Euro junior en Turquie. Je suis resté sur cette dynamique toute l’année, avec de bonnes performances, notamment contre Ademar Leon, l’Atlético Madrid ou encore Granollers. J’avais alors inscrit 93 buts et au moment où je pensais franchir la barre des 100 réalisations, je me suis blessé. J’ai été éloigné des terrains pendant un mois et demi. J’aurais aimé voir ce que j’aurais réalisé au meilleur de ma forme en fin de saison.

Et concernant la saison de ton club ?

La saison a été bonne, même si nous ne terminons que dixièmes au final. La première partie de saison nous avait pourtant permis d’être à 2 points de terminer troisième et à 1 point de se qualifier pour la Coupe Asobal. A cause de la fatigue physique et des blessures, nous avons raté de peu cette qualification. Nous avons ensuite très mal entamé la phase retour avec aucun succès pendant six matches. Nous avons créé une meilleure cohésion du collectif pour nous en sortir tous ensemble. Ce fut donc une saison difficile mais satisfaisante, surtout quand on regarde la situation actuelle en Espagne.

As-tu ressenti une baisse du niveau en Asobal à cause de la crise économique ?

Oui car auparavant, l’Asobal était un championnat de référence en Europe. Maintenant, la donne a changé avec, derrière l’Allemagne, la France en deuxième position. Il y a quelques années, il suffisait de voir la domination de Ciudad Real et du Barça en Ligue des Champions pour avoir une idée du niveau de l’Asobal. A cause de la crise et des salaires impayés, toutes les stars ont dû partir à l’étranger. Les conditions se sont dégradées et le championnat est moins professionnel.

juanjo fernandez 2Dans ce contexte, quelles sont les raisons qui ont guidé ton choix d’évoluer en LNH la prochaine saison ?

J’ai la conviction que venir en France est une grande opportunité pour me faire connaître dans l’un des meilleurs championnats européens. La LNH est très forte, avec des grands joueurs. J’espère progresser et mûrir en tant que joueur, à la fois au niveau physique et au niveau mental. Je suis sûr que je vais beaucoup apprendre en France.

Pourquoi as-tu choisi Nîmes, promu en LNH ?

Depuis le début, Nîmes a été le club qui s’est le plus intéressé à moi. Je remercie d’ailleurs les dirigeants pour toute la confiance qu’ils m’accordent. Je veux maintenant les remercier sur le terrain, en accumulant les victoires avec cette équipe qui se bat sur tous les ballons.

Quel sera ton objectif avec l’USAM ?

C’est une équipe très forte qui met en place un grand projet pour l’avenir. Je suis très content de pouvoir évoluer à l’USAM et que ses dirigeants m’aient fait confiance. Je vais tout donner ! Nîmes est une ville avec une vraie tradition de handball. Cela aide beaucoup à se surpasser. J’espère que nous pourrons retrouver le classement qui était celui du club il y a quelques années en LNH. Nîmes doit redevenir l’une des meilleures équipes de France. Mon objectif principal est d’écrire l’histoire avec l’USAM, avec d’authentiques « Gladiatores ». La structure du club me rappelle celle de Ciudad Real il y a quelques années.

juanjo fernandezQuels sont les arguments qui ont fait la différence pour préférer Nîmes à l’Atlético Madrid ?

Je ne pouvais pas revenir à l’Atlético pour différentes raisons. J’ai donc décidé d’aller en France pour progresser. Les personnes qui m’aident depuis quelques années m’ont toujours encouragé à tenter ma chance en France. C’est une opportunité qui n’est pas donnée à tout le monde.

Jouer en sélection nationale avec l’équipe A est-il un objectif à court terme pour toi ?

C’est encore trop tôt pour penser à la sélection. Mais il est clair pour moi qu’il s’agit de mon principal objectif. J’espère y parvenir un jour. Pour cela, il faudra travailler dur et continuer à progresser petit à petit. A présent, je dois me concentrer sur la sélection junior et sur le Mondial en Bosnie. L’objectif sera de ramener la médaille d’or. C’est notre rêve pour terminer en beauté l’histoire avec la sélection junior.


Kung-Fu et but retourné entre les jambes de… von Handnews

1 CommentairePoster un commentaire

  1. nicnic - le 29 mai 2013 à 14h29

    En gros, les deux meilleurs joueurs nimois joueront le même poste … ?

    Bonne nouvelle quand même, qui montre que même les promus en LNH attirent désormais des joueurs de calibre international

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).