LNH – PSG

Annonay : “Nous sommes en progrès”

Crédit photo : Jean-Yves Lhors

Crédit photo : Jean-Yves Lhors

Auteur d’un très bon début de saison avec le PSG Handball, le portier Patrice Annonay nous a livré, avant la rencontre contre Aix ce jeudi, ses impressions après les trois premiers matchs de Ligue des Champions de son équipe. Pour lui, le constat est clair, Paris, bien que toujours en construction, est en progrès depuis le début de la saison.

Handnews : Quel bilan tirez-vous de vos trois matchs de Ligue des Champions (victoire contre Minsk, défaite face au Metalurg, nul au Vardar)?

Patrice Annonay : Je dirais que notre bilan est mitigé. Nous sommes une équipe en construction, qui n’a pas encore l’expérience de cette grande compétition européenne. Contre Minsk, nous avions la pression de notre entrée au sein de cette compétition, nous avons donc remporté ce match mais uniquement en faisant le boulot. La rencontre contre le Metalurg était notre premier déplacement en Ligue des Champions. Là-bas, nous avons déjoué, dans une salle remplie de fans de handball et dans une ambiance bouillante. Pourtant, on aurait pu remporter ce match. Enfin, face au Vardar, nous avons dominé la rencontre pendant 55 minutes avant de se faire rejoindre en encaissant un 5-0. On a cruellement pris une leçon de ce qu’est le niveau de la Ligue des Champions, même si ramener un point de Macédoine n’est pas non plus une très mauvaise opération.

HN : Justement, comment expliquez-vous cette fin de match raté face au Vardar?

P.A : Je crois que l’explication est assez simple. Nous nous sommes un peu affolés et nous n’avons pas su gérer cette fin de rencontre. L’attaque n’a pas su s’adapter aux changements de la défenses adverses et nous avons encaissé plusieurs contre-attaques. On n’a pas trouvé la solution, tout simplement.

HN : Les deux matchs à Skopje ont eu des physionomies très différentes. Sentez-vous l’équipe en progrès?

P.A : En effet, le déroulement de ces rencontres a été différent. Mais, il ne faut pas oublier que nous sommes encore en construction. Le Metalurg, par exemple, avait déjà un passé important en Ligue des Champions au contraire de nous. De plus, Barcelone a, comme nous, ramené le nul du Vardar. Nous avons montré un autre visage sur cette deuxième rencontre en Macédoine et nous avions d’ailleurs le match en main. Oui, le PSG est en progrès.

Karabatic Barcelone

Nikola Karabatic et Barcelone tenteront de faire chuter le PSG Handball, ce dimanche.

HN : Comment abordez-vous la rencontre face à Barcelone? Avez-vous d’ores et déjà cerné quelques points faibles chez eux?

P.A : Je ne suis pas sûr que Barcelone ait beaucoup de points faibles… (sourires). Nous abordons ce match en étant quatrième donc nous aurons un peu le couteau sous la gorge. Pour autant, nous n’avons joué qu’un match à domicile sur les trois. Barcelone est une équipe très solide, et au vu notamment de leur palmarès, les Espagnols partent favoris pour cette rencontre. Ils sont très costauds en attaque et possèdent deux grands gardiens dans les buts. Peut-être, leur défense est-elle un cran en dessous. Il faudra, de toute manière, une grande efficacité au shoot et se mettre à leur niveau. Si le match est accroché, nous aurons notre chance de l’emporter. J’espère pouvoir sauter de joie après ces soixante minutes !

HN : Vous allez jouer contre Cédric Sorhaindo, un de vos amis. En avez-vous parlé entre vous?

P.A : Il m’a appelé tout à l’heure ! Malgré tout, il n’y aura pas d’amitié pendant soixante minutes car nous sommes tous les deux des professionnels. Cela faisait longtemps que nous n’avions pas joué l’un contre l’autre. Je lui souhaite de faire un bon match. 

HN : Pourquoi le PSG encaisse-t-il cette année moins de but que l’an dernier?

P.A : Depuis le début de notre préparation, notre défense est en progrès constant. Elle est même en nette amélioration. Notre défense 6-0 pose problème à beaucoup d’équipes, et je crois que l’alliance Gojun – Vori – Kopljar qui culminent tous à plus de deux mètres n’y est pas étrangère. Ce sont tous de belles tours de contrôle ! Ensuite, pour un gardien, c’est un vrai plaisir et toujours plus facile de bien jouer lorsque la défense est très solide.

Annonay PSGHN : Avant Barcelone, il y aura la réception de Aix. N’avez-vous pas peur d’avoir un peu la tête ailleurs?

P.A : Non pas du tout et c’est pour ça que je ne peux pas encore vous dire les éventuels points faibles de Barcelone. Nous n’avons pas encore la tête tournée vers ce match. J’espère que nous ferons tous un match ponctué d’une victoire et que cette rencontre nous permettra d’encore réduire nos failles. Nous sommes les champions de France donc nous sommes toujours attendus. Il faudra arriver en bonnes conditions techniques, physiques et psychologiques avant notre match de Ligue des Champions.

HN : D’un point de vue personnel, vous êtes l’un des derniers joueur à avoir connu l’aventure Paris Handball puis PSG Handball. Comment avez-vous réussi à vivre cette transition?

P.A : Tout d’abord, j’ai beaucoup travaillé pour parvenir à rester dans cette équipe. J’ai toujours voulu rester ici et je m’en suis donné les moyens. J’ai su saisir ma chance lorsque l’on m’a sollicité. Je crois grâce à l’attitude mais aussi vis-à-vis du travail que j’ai pu fournir, les dirigeants ont choisi de continuer avec moi au sein de cette équipe. Évidemment, je ne vous cache pas que lorsque j’ai vu tous ces grands noms arriver à Paris, je m’étais dit que le poste de gardien ne serait pas laissé de côté. Mais je suis toujours là ! Je prends énormément de plaisir chaque jour avec cette équipe. De plus, il fallait un grand club de handball dans une ville comme Paris.”

 

Pub Espace Pronos EHFCL

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Lavrov - le 17 octobre 2013 à 11h59

    J'ai toujours su que Patrice Annonay aurait le niveau de la LDC ! Je suis heureux de voir que j'avais raison ! 😀

    Je lui souhaite de s'améliorer encore ! 🙂

    On a de bons gardiens en France, pourvu que ça dure !

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).