LNH – Toulouse

Présentation d’Alexandros Vasilakis

Vasilakis MelsungenIl a déjà inscrit onze buts avec sa nouvelle équipe de Toulouse, et le Grec Alexandros Vasilakis n’entend pas s’arrêter là. Petite présentation du dernier venu toulousain.

C’est avec une légère surprise que nous avons appris qu’Alexandros Vasilakis avait signé pour Toulouse la semaine dernière. Aux non-connaisseurs de la Bundesliga, ce nom ne dit pas grand-chose, mais outre-Rhin, au contraire, celui-ci est plus que respecté. A près de 34 ans, il était encore il y a un mois un des plus gros bras du championnat.

Après être passé par Wilhemshavener (2003-2005), Düsseldorf (2005-2007), Magdeburg (2007-2009) et Melsungen (depuis 2009), Vasilakis a mal vécu la décision de ses dirigeants de ne pas prolonger son contrat à la fin de la saison, même si les patrons de Melsungen possédaient de bonnes raisons. Avec un certains nombres de joueurs présents au club depuis longtemps et dont l’âge dépasse allégrement les trente ans, ils ont décidé de renouveller l’effectif à la fin de l’année, laissant sur le carreau les trois Grecs de l’équipe, Alexandros Vasilakis mais aussi Grigorios Sanikis et Savas Karipidis. Les deux premiers, vexés, ont décidé de rompre leur contrat après avoir été, semble-t-il critiqués par l’entourage du club, tandis que Karipidis a décidé de finir la saison en Bundesliga. La crise qui touche le club actuellement n’est d’ailleurs pas étrangère à leur départ, puisque le club a ensuite enchainé huit matchs sans victoire en championnat.

Forcément, quand un joueur culminant à cinq buts par match fait ses bagages, le rendement du collectif s’en ressent. Mais le fait est que Vasilakis culmine à cinq buts par match depuis son arrivée à Melsungen, donc depuis quatre ans. C’est même un serial-buteur de longue date puisque déjà, en 2007, il avait été sacré meilleur buteur de la Bundesliga avec Düsseldorf, année plombée par la descente de son club en deuxième division qui a entrainé son départ vers Magdeburg.

Même si il n’est plus international grec, il compte néanmoins 139 capes sous le maillot héllénique pour 643 buts. On retrouve dans son palmarès une sixième place aux JO d’Athènes ainsi qu’une sixième place au Mondial 2005.

L’adaptation du joueur grec a néanmoins laissé pantois bon nombre d’observateurs. Avec seulement un entrainement dans les jambes, réussir un 11/17 au tir dans une équipe inconnue n’est pas à la portée de tout le monde. Si son contrat ne dure que jusqu’à la fin de la saison, et même si il convient de voir ce que le joueur produira sur la durée, il semble en tout cas que le poste d’arrière droit pourrait être rapidement pourvu du côté de la ville rose. Beaucoup plus shooteur et puissant que Salva Puig, Vasilakis pourrait être le véritable pendant de Fernandez sur la base arrière, afin de rééquilibrer un jeu du Fenix qui a souvent penché à gauche ces derniers temps.

Pour revoir des images de Vasilakis sous son ancien maillot avec Melsungen (le numéro 13):


Résumé Wetzlar – Melsungen par Handnews

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).