LNH – Transferts

Felipe Borges s’engage avec Montpellier

felipe borges

En proie à d’énormes difficultés financières, le club d’Ademar Leon se voit dans l’obligation de laisse partir un de ses joueurs majeurs en la personne de Felipe Borges, l’ailier gauche brésilien de 27 ans. Celui devrait s’engager avec Montpellier, dans les toutes prochaines heures, avec effet immédiat et pour une durée de 1 an et demi selon les médias espagnols. Le brésilien ne jouera donc pas le 1/8ème de finale de Ligue des Champions face aux hongrois de Vezsprem. 

Encore sous contrat avec Leon jusqu’à la fin de la saison, ce transfert a été facilité par la somme d’argent que devait encore le club espagnol à Montpellier pour Adrien Di Panda, acheté par Leon en 2011 et qui voit ainsi sa dette effacée, comme le confirme Radio Leon depuis hier soir sur son antenne.

Star de la sélection brésilienne (3e meilleur buteur du Mondial 2009), auteur de 21 buts en Ligue des Champions et de 67 buts en Liga Asobal (3,5 buts par match) cette saison, il vient renforcer l’aile gauche de Montpellier qui a récemment perdu Maxime Arvin-Bérod pour 8 mois et qui pourrait voir aussi son international Michael Guigou arrêté suite à une blessure samedi à Cesson. Le joueur a d’ailleurs publié ce matin sur son Facebook ” Je passe des examens aujourd’hui , je vous tiens au courant …”. Bref la saison 2012/2013 du Montpellier Agglomération Handball est définitivement à oublier…

Crédit photo: Guillaume Horcajuelo

La vidéo comique du moment: un supporter tombe sur le banc de touche en plein match !

Quand un spectateur atterrit sur le banc par Handnews

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. Nomad' - le 11 mars 2013 à 17h49

    Certes la saison de Montpellier est a oublié, mais par contre ce recrutement est tres intelligent vraiment tres intelligent bravo mrs canayer et grasset !

  2. Nico - le 11 mars 2013 à 18h27

    Moi je dis, merci aux clubs en faillite, notamment les clubs espagnols, sans qui des clubs comme Nantes et surtout Montpellier n'évoluerait pas à ce niveau.

    PS : Cela donne une main-d’œuvre peu chère 🙂 (c'est de l'humour)

  3. Sk. - le 11 mars 2013 à 19h48

    Ceci étant dit, ces clubs en faillite le sont par leur gestion calamiteuse qui les ont vu recruter à tour de bras, sans en avoir les moyens. Ces faillites sont un juste retour des choses… Après, Leon a un public fervent et nombreux, donc il ne faudrait pas qu'ils disparaissent comme certains de leurs homologues espagnols, mais quelques années de vaches maigres leur ferait le plus grand bien…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).