LNH – Trophée des Champions

Chambéry, 11 ans après…

_J7W6161En se défaisant cet après midi, après trois finales consécutives perdues, de Dunkerquois tenant du titre, les Chambériens ont lancés de la plus belle des façons leur exercice 2013-2024.
Les Savoyards n’auront plus besoin de chanter “C’est quand le bonheur?”… Car à voir les mines émues, euphoriques, incrédules… mais toutes heureuses, le CSHB peut y croire après 12 ans de disette, de frustration. Alors imaginez la libération…Car Chambéry a décroché un Trophée qui, certes, ne valide pas de place européenne ou autre, mais leur offre probablement ce qu’ils attendaient le plus, à savoir enfin réinscrire leur nom au palmarès d’une compétition.

Paris, sans commentaire

_J7W5545Les malheureux perdants de la veille, se retrouvaient pour ouvrir le bal et autant dire que question danse, cela a été assez rock’n’roll pour Montpellier… Se retrouver à 19 ans à défendre sur un Vori, aller au un contre un avec Hansen : l’affiche du match 3/4 a valu son pesant pour Bonnefond et ses amis. Et c’est sans complexe qu’ils sont entrer dans le dur, donnant tout jusqu’à ce qu’au bout de vingt minutes, le champion de France quitte le mode échauffement… Retour à l’ogre de LNH, croquant la chair tendre héraultaise sans sourciller pour une victoire anecdotique.

“De toute façon la déception persiste… Il nous reste une semaine pour se remobiliser, travailler pour effacer les mauvais pli, résumait Daniel Narcisse. On sait que l’on devra être à fond pour chaque match si l’on veut éviter les mauvaises surprises…”

Une bonne résolution fortement “conseillée” par son coach, leur rappelant que “la suffisance est notre ennemie”. Avouant après la demie n’avoir “pas reconnu son équipe”, Gardent a eu tout le loisir de secouer ses troupes. Et le match sérieux de sa troupe face aux minots du MAHB en a témoigné : la leçon a été retenue…

Chambéry casse ses chaînes

_J7W6027Justement des leçons, Chambéry en a reçu, souvent. trop même. Et souvent, en finale. Alors au buzzer, le mélange des sentiments devait être un sacré melting-pot dans les têtes. Après s’être défaits avec brio du titan de la Capitale, Cédric Paty et ses coéquipiers ont démontré que le coeur pouvait remplacé les jambes; Que même “cramés”, l’esprit d’équipe et la volonté pouvait déjouer plus costaud. “On a eu de la réussite sur ces deux derniers matches, c’est sûr, mais quel bonheur! Quelle fierté! On ne pouvait pas espérer plus beau qu’une victoire aussi forte collectivement”, soufflait-il avec émotion.

Car toute le week-end, les hommes de Mario Cavalli ont été exemplaire de régularité et d’application. Avec une mention spéciale son duo Diot – Traoré, pas tétanisé pour un sou et complètement intégré. “C’est important de leur dire merci, insistait Grégoire Detrez, car nous, tous les “anciens”, on attend cela depuis si longtemps. Y’a de quoi avoir les larmes aux yeux… On se bat tellement, ils ont parfaitement intégré cet état d’esprit. Le pénalty arrêté de Max hier, le dernier but inscrit aujourd’hui par Quiebo… Ils méritent des félicitations.”

_J7W6166Dunkerque à la peine au démarrage se souvenait qu’il avait un trophée à défendre et mettait le turbo en marche pour défier Dumoulin. A ce petit jeu, Espen Lie Hansen finissait par le mettre en difficulté et l’USDK n’avait besoin que d’une poignée de minutes pour reprendre les rênes et virer en tête à la mi-temps (13-11)… “Et en dix minutes, on a tout jeté à la poubelle”… Aussi laconique que dépité, Pierre Soudry ne pouvait après coup que constater les dégâts d’erreurs entrevues pourtant sur leur derniers matches : pertes de balles évitables, errements défensifs. Tout pour relancer Chambéry, toujours aussi concerné, malgré un Annotel leur menant une vie infernale.

L’énergie de l’espoir s’insinuait alors un peu plus dans les veines savoyardes. Impossible pour eux de quitter Sousse sans soulever le Trophée. Le jeune Traoré s’envolait pour scellé un succès d’une fraîcheur, comme lui, inestimable.

Le nouveau chapitre peut enfin s’ouvrir pour le CSHB.

PARIS-MONTPELLIER : 46-27

Paris : Sierra (5 arrêt), Annonay (7 arrêts); Melic 16, Hallgrimsson 3, Czaszar 8, Garcia 2, Vori 2, Gojun , Gunnarsson 6, Hansen, Narcisse, Honrubia 2, Kopljar 4M’Tima 2
Montpellier : Menard (8 arrêts), Bellahcene (2arrêts); Cavalière, Anquetil 2, Zerbib 4, Grébille 8, Branco, Lejonc, Saidani 1, Bouschet, Bonnefond 9, Faustin , Villeminot 3, Boukheda

DUNKERQUE-CHAMBERY : 21-23

Dunkerque : Gérard (2 arrêts), Annotel (10 arrêts); Afgour 1, Lamon 2, Touati 4, Causse, Soudry 2, Emonet, Guillard, Joli, Mokrani 3, Butto 5, Lie Hansen 6

Chambéry : Dumoulin (10 arrêts), Diot (3 arrêts); Traoré 4, Tritta, Nyokas 3, Blanc, Panic 3, Gille Ben., Basic 9, Paturel, Marroux G. 1, Detrez 1


Handball – Finale Trophée des Champions – Chambéry 23-21 Dunkerque – 8/09/2013 by Handnews

HandNews & CasalHand

4 CommentairesPoster un commentaire

  1. Alexandre - le 8 septembre 2013 à 22h00

    Les grands clubs ne meurent jamais ! Félicitations à Chambéry !

    Basic mériterait bien sa statue au Phare.

  2. Eric - le 8 septembre 2013 à 22h42

    Bravo à Chambé!!! Le hand c'est ça! L'état d'esprit, la jeunesse, l'humilité et l'abnégation. Quel bohneur de voir cette jeune équipe remporter ce trophée. Tout cela doit servir de rampe de lancement à nos vaillant savoyards qui, faute de moyens ont a du faire leur recrutement dans leur centre de formation.

    Au passage, un blâme pour Montpellier qui semble ne pas comprendre pourquoi les règles du dépassement de masse salariale doivent s'appliquer également à eux.

    Allez on reste sur le positif en criant à nouveau : VIve Chambé!… et à très vite au phare.

  3. améno73 - le 9 septembre 2013 à 00h47

    Enfin !!! Après 11 ans de secondes places et de finales perdues, ce titre vient peut-être au moment où on l'attendait le moins, mais qu'est-ce qu'il fait du bien ! D'autant qu'il est obtenu avec la manière, en battant Paris et surtout Dunkerque, qui nous a privé de ces émotions tant de fois ces deux dernières années.

    Plus que la qualité du jeu, c'est l'attitude montrée ce week-end qui me ravit au plus haut point ; en étant mené deux fois de quatre buts à vingt minutes de la fin, ils n'ont jamais rien lâchés et grâce notamment aux arrêts décisifs de Dumoulin, ils sont progressivement revenus dans le match pour finalement l'emporter à chaque fois.

    Mention spéciale aux "anciens", Dumoulin, Paty, Détrez, GiIlle, Basic (tous énormes sur l'ensemble du week-end) qui sont restés malgré les (nombreuses) déceptions et remportent enfin leur premier trophée avec ce club.

    Ce titre acquis avec l'aide d'une équipe très rajeunie vient justifier complétement la politique estivale du club, et vient à mon avis gommer les quelques doutes que les jeunes du centre de formation pouvaient avoir sur leurs capacités à suppléer les titulaires et à assumer les responsabilités qui leurs seront confiées cette année.

    La saison promet d'être belle !!

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).