Mondial 2013 – Gr.B

La Russie refroidit l’Islande

Timur Dibirov

Timur Dibirovov

Privée d’Alexander Petersson et d’Olafur Stefansson, l’Islande abordait ce Mondial avec des ambitions à la baisse et surtout une philosophie de jeu modifiée. De son côté, la Russie affichait une équipe similaire aux compétitions précédentes mais avec une nouvelle tête sur le banc, Maximov out, c’est désormais Oleg Kuleschow qui est à la tête de la sélection russe. Et ce changement semble vraisemblablement porter ses fruits.

Alors que le début de match est équilibré entre les deux formations (2-3 à la 5e minute), la Russie profite rapidement d’un trou d’air de l’Islande qui, malgré sa défense 3-2-1, encaisse des tirs de loin des artilleurs russes que sont Evdokimov et Igropoulo, tandis que le diabolique blondinet Pavel Atman en profite pour s’infiltrer dans la défense islandaise (3-8 à la 10e). Sigurdsson enchaîne les ratés sur son aile gauche que ce soit en contre attaque ou en jeu placé tandis que Kuleschow a mis en place un marquage individuel sur Palmarsson, assuré par Dibirov. La Russie en profite pour mener tranquillement au score jusqu’à la 22e minute (7-11), puis les islandais se réveillent et infligent un 5-0 en trouvant la solution au pivot avec Kristjansson et sr l’aile gauche avec Sigurdsson qui retrouve son efficacité en contre attaque (12-11 à la 26e). Oleg Kuleschow décide de poser son temps mort pour stopper l’hémorragie et grand bien lui en a pris, les russes revenant au vestiaire en menant au score grâce au bras puissant de Gorbok (13-14 à la mi temps).

La deuxième période reprend sur les chapeaux de roue, les Russes réussissant à garder leur avantage jusqu’à la 37e minute (16-16) mais ne réussissent pas à arrêter les Islandais qui enchaînent par l’intermédiaire des ailiers Sigurdsson et Olafsson (19-16 à la 39e). Les Russes reviennent péniblement au score et à l’entrée du money time, les deux formations sont dos à dos (23-23 à la 52e). Un tir raté et une passe interceptée de Palmarsson permettent à la Russie de reprendre 3 buts d’avance (23-26 à la 54e) par l’intermédiaire de Zhitnikov et Chipurin. Deux nouveaux tirs de Palmarsson, l’un sauvé, l’autre à côté en contre, permettent aux Russes de faire le break (24-29 à la 58e). Le match s’achèvera quelques instants plus tard sur le score de 25-30 en faveur de la Russie qui prend une sérieuse option pour la 2e place dans ce groupe B.

Mondial 2013, 1ère journée – Groupe B
ISLANDE
25 (13)
RUSSIE
30 (14)
PALACIO DE LOS DEPORTES SAN PABLO
Arbitres: Horacek/Novotny (République Tchèque)
SIGURÐSSON Guðjón Valur
PÁLMARSSON Aron
ÓLAFSSON Þórir
KRISTJÁNSSON Kári Kristján
GUÐJÓNSSON Snorri Steinn
HALLGRÍMSSON Ásgeir Örn
SVAVARSSON Vignir
GUNNARSSON Róbert
Gardiens
GÚSTAVSSON Björgvin Páll
EÐVARSSON Aron Rafn
7/14
6/16
5/8
3/4
2/5
1/4
1/2
0/111/35 (35%)
0/6 (0%)
GORBOK Sergei
CHIPURIN Mikhail
ATMAN Pavel
ZHITNIKOV Dmitry
SHISHKAREV Daniil
DIBIROV Timur
IGROPULO Konstantin
EVDOKIMOV Egor
SHINDIN Alexey
RASTVORTSEV Alexey
Gardiens
LEVSHIN Igor
GRAMS Oleg
6/8
5/6
4/4
4/5
3/3
3/8
2/5
1/1
1/1
0/214/38 (36%)
0/1 (0%)
Penaltys: 4/6 Penaltys: 1/2
Exclusions: 10 min Exclusions: 6 min
Pub Espace Pronos EDF

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. Aioli - le 13 janvier 2013 à 00h56

    Ou est-il possible de trouver les statistiques de tout les matchs ? Avez vous un lien ?

  2. Lövgren - le 13 janvier 2013 à 01h03

    Sur ce lien

    http://www.ihf.info/IHFCompetitions/WorldChampion

    Puis cliquez sur FTR à côté du match désiré.

    • améno73 - le 13 janvier 2013 à 14h14

      Merci pour ce lien la fiche de stats est très complète et très intéressante. J'aime particulièrement la répartition des tirs pour chaque tireur, on voit clairement que certains joueurs ont des impacts préférentiels alors que d'autres sont capables de marquer à n'importe quel endroit de la cage.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).