Mondial junior (M) – J1

Les résultats du jour

Fabio Baviera

Le Mondial Junior débutait ce dimanche en Bosnie-Herzégovie où l’Allemagne, tenante du titre de la catégorie, remettait son trophée en jeu. Les premiers matchs ont déjà accouchés de quelques surprises notamment du côté du groupe A et du groupe D.

Groupe A

  • Tunisie 24-34 Danemark

Les danois, champions du monde jeunes, ont eu du mal à entrer dans leur match, rapidement menés (7-3 à la 10e) par des tunisiens aussi agressifs en défense que leurs ainés. Mais emmené par l’ailier gauche Christensen et le pivot Antonsen, le Danemark revient au score (11-11 à la 23e) et passe même devant à la mi temps (14-15). Malgré une petite résistance en début de deuxième période, les tunisiens ne reviendront jamais, l’écart se creusant petit à petit sous les coups de boutoir des arrières danois.

Meilleurs buteurs: Oussama Jaziri (4/5), Zoubeir Essais (4/8) pour la Tunisie / Bjarke Christensen (9/9), Jonas Langerhuus (7/9) pour le Danemark

  • Russie 25-19 Angola

La Russie n’aura jamais été vraiment inquiétée lors de ce match, l’Angola ne parvenant pas à empêcher le pivot russe Nikolay Emelyanenko de faire des dégâts dans sa défense en première mi temps (12-8 à la mi temps). En deuxième période, ce sont l’arrière droit Dmitri Kiselev et le demi centre Dmitry Shelestyukov qui ont assuré le résultat final, l’Angola ne se reposant quasiment que sur l’ailier droit Adelino Pestana (8 buts sur…19 tirs!).

Meilleurs buteurs: Nikolay Emelyanenko (4/4), Dmitri Kiselev (4/8), Dmitry Shelestyukov (4/8) pour la Russie / Adelino Pestana (8/19) pour l’Angola

  • Serbie 25-24 France

Résumé complet ici

[divider]

Groupe B

  • Suisse 25-22 Pays Bas

Avec cinq joueurs surclassés (sur 16) dans son effectif, la Suisse ne sait pas trop à quoi s’attendre lors de ce Mondial. Opposés à une équipe des Pays Bas rarement présente à ce niveau, les helvètes ont failli se faire surprendre, le score restant indécis jusqu’à une minute de la pause, moment choisi par l’intenable arrière gauche/ demi centre Kevin Jud pour faire virer la Suisse en tête (12-11 à la mi temps). Les Pays Bas ne lâchent rien au retour des vestiaires, emmenés par leur demi centre Dario Polman en état de grâce qui permet aux néerlandais de recoller au score à l’approche du money time (17-17, 45e). Les Pays Bas passeront même temporairement devant au tableau d’affichage avant que Nikola Portner (19 arrêts, 46% d’arrêts) ne sorte de sa boîte et permette à la Suisse d’inscrire un 5-0 décisif. Menés de 4 buts à 5 minutes de la fin du match, les Pays Bas ne parviendront pas à refaire leur retard.

Meilleurs buteurs: Kevin Jud (8/10), Sergio Muggli (7/9) pour la Suisse / Dario Polman (9/13) pour les Pays Bas

  • Allemagne 35-21 Algérie

Aucun problème pour une Allemagne qui a abordé ce Mondial dans son style caractéristique tout en puissance (4 tirs sur 57 pris de l’aile). Emmenés par les arrières Simon Ernst et Jan Forstbauer en attaque placée, les allemands ont également profité des nombreuses pertes de balles algériennes pour les transformer en contre attaque par l’intermédiaire de l’ailier droit Pascal Durak (15-8 à la mi temps). La seconde mi temps sera celle du turnover côté allemand, le banc continuant à dérouler face à des algériens trop individualistes à l’image de Mohamed Hanitet (3/14!) ou Hadj Aissani (1/7).

Meilleurs buteurs: Jan Forstbauer (5/10), Pascal Durak (6/6) pour l’Allemagne / Abdenour Kiboua (3/5) pour l’Algérie

  • Croatie 21-19 Qatar

La Croatie s’est faite une petite frayeur pour l’entrée dans ce Mondial. Ayant du mal à trouver la carburation en première mi temps, les joueurs clés comme Stiple Mandalnic et Ante Kaleb multipliant les erreurs techniques et les tirs manqués, le Qatar en profite pour prendre rapidement l’avantage en contre attaque par l’intermédiaire d’Hamdi Ayed (9-13 à la mi temps). La deuxième mi temps sera le moment choisi par Sime Ivic, arrière droit croate et meilleur joueur sur le terrain aujourd’hui,pour sonner la révolte et remettre les deux équipes à égalité après 50 minutes de jeu (17-17). La défense croate et Filip Ivic, le gardien de Zagreb retrouvent enfin leur niveau dans le money time et plusieurs contres assassins permettent aux Croates de s’imposer in extremis.

Meilleurs buteurs: Sime Ivic (7/12), Mirko Herceg (4/8), Stipe Mandalinic (4/7) pour la Croatie / Hamdi Ayed (5/8), Selvedin Omahic (5/12) pour le Qatar

[divider]

Groupe C

  • Congo 25-35 Argentine

Attendue au tournant après les récentes générations argentines couronnées de succès en sélections jeunes et juniors, la bande de Pablo Simonet a débuté son Mondial de la meilleure des façons avec une victoire facile sur des Congolais qui découvrent ce niveau et qui se sont malgré tout battus jusqu’au bout.

Meilleurs buteurs: Pablo Simonet (12/15), Santiago Baronetto (5/10) pour l’Argentine / Glenn Mobombo (7/14), Clauthere Taty (5/13) pour le Congo

  • Slovénie 33-32 Hongrie

Le match phare de cette journée a tenu toutes ses promesses. Avec la nouvelle star Borut Mackovsek et un Mario Sostaric en pleine explosion dans ses rangs, la Slovénie a de grandes ambitions pour ce Mondial. Elle sera cependant cueillie à froid d’entrée, la Hongrie prenant rapidement l’avantage après 10 minutes de jeu (5-8) par l’intermédiaire de l’arrière gauche Bence Zdolik et du demi centre Balazs Szollosi, tous deux coéquipiers à Balatonfuredi. La Hongrie va continue à appuyer sur l’accélérateur jusqu’à la mi temps (14-19), seuls Mackovsek et Sostaric semblant capables de perforer la défense hongroise. Après 15 minutes de jeu en deuxième période, la Slovénie pense avoir fait le plus dur en revenant à un but de la Hongrie (24-25 à la 45e) mais c’est sans compter sur le trou d’air qui va suivre, Sostaric ratant un jet de 7 mètres et Mackovsek tirant sur le poteau à 6 mètres, permettant à la Hongrie d’inscrire un 3-0 (24-28 à la 49e). La Slovénie n’abdique pas, Mackovsek enchaîne deux blocks de suite sur Zdolik et Szollosi, Zdolik frappe le poteau, Szollosi commet deux fautes techniques, et la Slovénie inflige un cinglant 7-1 avec les intenables Sostaric et Mackovsek aux manettes (31-29 à la 56e). La Slovénie réussira à préserver cet avantage jusqu’à la fin du match et engrange un maximum de confiance pour la suite des événements.

Meilleurs buteurs: Mario Sostaric (10/12), Borut Mackovsek (6/12) pour la Slovénie / Bence Zdolik (6/16), Balazs Szollosi (6/9) pour la Hongrie

  • Bosnie 26-26 Corée du Sud

L’organisateur de ce Mondial recevait le représentant asiatique pour cette entrée en matière. La Corée, nation toujours présente dans les grands rendez vous semblait donc l’adversaire parfait pour cette génération bosnienne en manque de référence à ce niveau. Le match aura tenu en haleine les nombreux spectateurs, le score ne dépassant jamais les deux buts en faveur de l’une ou l’autre des équipes. A égalité parfaite à la pause (15-15), aucune équipe ne réussira à virer en tête au coup de sifflet final malgré les festivals du demi centre Josip Peric côté bosnien et de l’arrière droit Minho Ha côté coréen.

Meilleurs buteurs: Josip Peric (6/8), Nemanja Bezbradica (4/4) pour la Bosnie / Minho Ha (7/12), Kwanjung Jeong (7/12) pour la Corée du Sud

[divider]

Groupe D

  • Espagne 28-28 Egypte

Alors que tout le monde s’attendait à une entrée en matière tranquille de la génération dorée de l’Espagne, elle est finalement tombée sur un os avec l’Egypte. L’arrière droit Alex Dujshebaev et l’ailier gauche Victor Saez menaient tranquillement la barque espagnole jusqu’à la 20e minute (10-8) et la double suspension infligée à l’Espagne. L’Egypte va alors exploiter intelligemment l’infériorité espagnole et inscrire un 5-0 en moins de quatre minutes notamment grâce à Hesham Adel Anwar sur son aile droite (10-13 à la 23e). Sonnés, les Espagnols se contenteront de regagner les vestiaires en maintenant cet écart (13-16 à la mi temps). La pause aura été revigorante pour Alex Dujshbaev, l’étoile montante espagnole inscrivant trois des quatre buts inscrits au retour des vestiaires et permettant à l’Espagne de reprendre la tête (17-16 à la 35e). L’Egypte semble lâcher petit à petit, Juanjo Fernandez, Ignacio Plaza et Alex Dujshebaev continuant de partir à l’assaut de la défense egyptienne sans baisse de rythme (26-22 à la 23e). Mais c’est ce moment que choisi Mostafa Osama, l’arrière egyptien, pour se réveiller et inscrire quatre buts en quatre minutes, permettant à l’Egypte de revenir à une longueur (28-27 à la 28e). Et comme un symbole, une balle perdue par Alex Dujshebaev à 30 secondes de la fin permet à l’Egypte d’égaliser à 3 secondes du coup de sifflet final par l’intermédiaire d’Hesham Adel Anwar sur l’aile droite.

Meilleurs buteurs: Victor Saez (8/8), Alex Dujshebaev (7/11) pour l’Espagne / Hesham Adel Anwar (5/6), Mostafa Osama (5/9) pour l’Egypte

  • Suède 30-20 Koweït

Amputée de ses deux meilleurs éléments (Gottfridsson et Wanne), la Suède aborde ce Mondial avec une ambition réduite. Le Koweit n’a donc pas hésité une seconde pour prendre les suédois à la gorge et débutent parfaitement la rencontre (4-10 à la 15e) grâce à leur arrière droit Abdullah Algharaballi et leur demi centre Soud Aldhuwaihi. Les Suédois se remobilisent après un temps mort salvateur et inscrivent un 5-0 en 10 minutes (9-10 à la 25e) pour revenir dans le match à la mi temps (11-13). La seconde période sera cauchemardesque pour les koweïtiens, la Suède enchaînant les séries de 4-0 grâce aux multiples pertes de balles des joueurs du petit état arabe, converties en buts par les ailiers Andreas Berg et Daniel Petersson. Le Koweït finira péniblement le match en n’inscrivant que 7 buts en seconde période, contre 19 pour les Suédois.

Meilleurs buteurs: Andreas Berg (7/11), Daniel Petersson (6/9) pour la Suède / Abdullah Algharaballi (8/17), Soud Aldhuwaihi (3/9) pour le Koweït

  • Brésil 25-21 Chili

Alors que les joueurs brésiliens s’exportent de plus en plus, notamment en Espagne, les juniors auront à coeur de montrer durant ce Mondial qu’ils sont désormais la nation sud-américaine numéro une, devant leur ennemi de toujours, l’Argentine. Cela passait déjà par une victoire impérative contre le Chili, l’autre nation sud-américaine présente en Bosnie. Se connaissant par coeur, les deux formations se rendent coups pour coups jusqu’à la mi temps (10-10), le Brésil et le Chili étant respectivement emmenés par le demi centre Joao Silva et l’arrière gauche Diego Reyes. Encore au coude à coude en milieu de seconde période (14-14 à la 42e), le Brésil va appuyer sur l’accélérateur par l’intermédiaire de l’ailier droit Diego Lago et inscrire un 6-0 (20-14 à la 20e). Diego Reyes et le pivot Esteban Salinas vont tenter de sonner la révolte côté chilien mais ce sera peine perdue, le pays de la Cordillère des Andes s’inclinant avec un déficit de 4 buts.

Meilleurs buteurs: Joao Silva (6/9), Diego Lago (5/7) pour le Brésil / Diego Reyes (9/11), Esteban Salinas (5/8) pour le Chili

[divider]

HandNews vous proposera une équipe type pour chaque journée de ce Mondial, voici la première:

  • Gardien: Nikola Portner (Suisse)
  • Ailier gauche: Hugo Descat (France)
  • Arrière gauche: Kevin Jud (Suisse)
  • Demi centre: Pablo Simonet (Argentine)
  • Arrière droit: Diego Reyes (Chili)
  • Ailier droit: Mario Sostaric (Slovénie)
  • Pivot: Zivan Pesic (Serbie)

Pub Espace Pronos EDF

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).