Mondial junior (M) – J2

Les résultats du jour

Anton Lindskog

Après une première journée qui a délivré quelques surprises, cette deuxième journée voyait déjà quelques favoris jouer des adversaires coriaces, l’occasion de juger plus précisément le niveau de chacun.

[checklist]

Groupe A

  • Angola 23-26 Tunisie

Après avoir accroché le Danemark pendant une mi temps la veille, la Tunisie affrontait l’Angola, un adversaire plus conforme à son niveau. Rapidement aux avants postes (7-13 à la 20e) grâce à son arrière droit Ramzi Majdoub et son pivot Tarak Fathallah, la Tunisie va prendre son rythme de croisière jusqu’à la mi temps, bien aidée par son arrière gauche Mohamed Soussi et les défenses aux abonnées absentes (12-18). La deuxième mi temps sera celle du turnover pour la Tunisie, tandis que l’Angola tente péniblement de revenir au score (19-23 à la 49e) sous l’impulsion de son ailier droit Adelino Pestana et son pivot de seulement 18 ans, Otiniel Pascoal, mais ce sera insuffisant pour espérer s’imposer.

Meilleurs buteurs: Adelino Pestana (5/9), Otiniel Pascoal (5/7), Henrigues Cassange (5/7) pour l’Angola / Ramzi Majdoub (9/9), Wael Trabelsi (5/11) pour la Tunisie

  • Danemark 29-26 France

Résumé complet ici

  • Serbie 24-21 Russie

Portés par leur public face à la France (Banja Luka est à la frontière Bosnie/Serbie) qu’ils ont surpris hier, les Serbes avaient dans l’idée de réaliser la même chose face aux Russes et ainsi prendre une option sur la deuxième place du groupe A. Dans une ambiance délétère, la Russie parvenait néanmoins à entrer dans son match du bon pied grâce à son demi centre buteur Dmitry Shelestyukov (4-9 à la 20e). Mais un 5-0 de la Serbie juste avant la mi temps va réduire les efforts de la Russie à néant (10-10 à la mi temps). La Russie va réussir à reprendre les devants temporairement (14-16 à la 45e) avant de subir un nouveau trou d’air dont va profiter Bogdan Radivojevic, la nouvelle recrue de Flensburg (18-16 à la 22e). Shelestyukov va essayer de refaire passer la Russie devant mais Vanja Ilic, le pendant de Radivojevic sur l’autre aile ne l’entend pas de cette oreille et scelle la victoire de la Serbie.

Meilleurs buteurs: Bogdan Radivojevic (7/10), Vanja Ilic (6/7) pour la Serbie / Dmitry Shelestyukov (7/8), Dmitry Kantemirov (4/9) pour la Russie

[divider]

Groupe B

  • Algérie 24-33 Suisse

Accrochés par une vaillante équipe néerlandaise la veille, les Suisses s’attendaient à une rencontre plus tranquille contre les Algériens qui ont pris une correction par l’Allemagne en ouverture. Et ce fut en effet le cas, les helvètes entamant la rencontre de manière parfaite (1-7 à la 7e), le pivot Fabio Baviera, également international sénior, profitant des largesses de l’équipe nord africaine. Baviera et l’arrière gauche Luka Maros au four et au moulin lors de cette première mi temps ont permis à la Suisse de se mettre à labri à la mi temps (13-16). L’arrière droit algérien Hichem Daoud tentera bien de sonner la révolte mais en face le petit demi centre Sergio Muggli décide de débuter son show et la Suisse terminera le match en roue libre, l’écart final ne représentant pas vraiment la différence entre ces deux équipes, qui s’établissait entre trois et cinq buts durant l’ensemble du match.

Meilleurs buteurs: Abdennour Hammouche(6/9), Hichem Daoud (5/11) pour l’Algérie / Luka Maros (8/11), Fabio Baviera (7/8) pour la Suisse

  • Qatar 22-27 Allemagne

Ayant tenu la dragée haute pendant 50 minutes à la Croatie lors de la 1ère journée, le Qatar aurait pu être fatigué à l’heure d’affronter l’Allemagne pour cette seconde journée. Cela n’a absolument pas été le cas. Après 15 minutes de jeu où les deux équipes se sont neutralisées (5-5 à a 15e), le Qatar va accélérer le rythme collectivement (6 buteurs différents en première mi temps) et infliger un 3-0 aux Allemands qui vont dès lors courir après le score jusqu’à la pause (12-10). Le retour des vestiaires va permettre à l’Allemagne de refaire son retard en profitant des arrêts de Felix Storbeck et des erreurs techniques des qataris (13-14 à la 34e). L’émirat arabe va encore réussir à tenir quelques minutes avant qu’un deux minutes permette aux allemands de marquer à l’aile et au pivot via Nils Torbrugge et Pascal Durak (17-23 à la 51e). Le Qatar ne se remettra pas de ce trou d’air et l’Allemagne fini par s’imposer tranquillement.

Meilleurs buteurs: Hadi Hamdoon (4/5), Kamalaldin Mallash (3/5) pour le Qatar / Patrick Zieker (4/5), Julius Kuhn (4/5), Tim Dahlhaus (4/8) pour l’Allemagne

  • Pays-Bas 23-29 Croatie

Après une entrée en matière délicate contre le Qatar, la Croatie avait besoin de se rassurer face aux Pays Bas. Ca sera rapidement chose faite avec un Ante Kaleb, MVP de l’Euro Jeunes enfin revenu à son niveau, qui sera au four et au moulin lors de cette première mi temps, tout comme l’ailier droit Ante Tokic, permettant à la Croatie de prendre le large à la mi temps (7-14). Un peu plus laxiste en deuxième mi temps, la défense croate va permettre aux hollandais de ne pas trop se faire distancer jusqu’à la fin du match.

Meilleurs buteurs:  Tommie Falke (4/7), Tim Krijntjes (4/7) pour les Pays Bas / Ante Kaleb (6/7), Ante Tokic (6/8) pour la Croatie

[divider]

Groupe C

  • Argentine 17-31 Slovénie

Auteur d’une démonstration contre le Congo la veille, l’Argentine était attendue au tournant contre une nation européenne pour juger sa vraie valeur. La Slovénie met d’entrée la pression sur les joueurs sud-américains, le gardien Rok Zaponsek réalisant deux arrêts sur les deux premiers tirs argentins et la défense slovène perturbant les coéquipiers de Pablo Simonet, leur faisant commettre des erreurs techniques (1-6 à la 10e). Pablo Simonet, maître à jouer de l’Argentine, déjouait complètement et ratait 4 tirs lors des 20 premières minutes, obligeant le sélectionneur argentin à le faire s’asseoir sur le banc. Aleksander Spende et Jure Gorenjak s’en donnaient alors à coeur joie pour porter leur avance à 11 buts à la mi temps (5-16). La seconde mi temps ne sera que gestion de la part des Slovènes, Bruno Szpigiel, le demi centre remplaçant Pablo Simonet répondant à Jan Gorela, l’ailier droit slovène remplaçant Mario Sostaric, au repos après son gros match contre la Hongrie hier. Le gros match du gardien Rok Zaponsek (16 arrêts) permettra au final à la Slovénie de s’imposer avec une avance de 14 unités.

Meilleurs buteurs: Bruno Szpigiel (6/11) pour l’Argentine / Alesander Spende (7/9), Jan Gorela (5/9) pour la Slovénie

  • Corée du Sud 27-24 Congo

Après le nul obtenu hier contre la Bosnie, la Corée du Sud n’avais pas le droit à l’erreur contre le Congo si elle voulait passer les poules. Au coude à coude pendant tout le début du match (8-8 à la 17e), les deux équipes vont tour à tour accélérer, le Congo inscrivant un 4-0 avec Yannick Angao aux manettes auquel réplique la Corée, inscrivant à son tour un 7-0 principalement par l’intermédiaire de Minho Ha (15-12 à la mi temps). Le Congo revient des vestiaires avec l’esprit conquérant, réussissant à repasser devant au score (17-19 à la 43e). Mais le manque de fraîcheur des congolais, novices à ce niveau, va être fatal face à la vivacité des asiatiques qui vont reprendre les commandes pour ne plus les lâcher jusqu’à la fin du match.

Meilleurs buteurs: Seunggwon Oh (6/10), Doyeop Hwang (6/8) pour la Corée/ Yannick Angao (10/13) pour le Congo

  • Hongrie 21-25 Bosnie

La Bosnie, organisatrice de ce Mondial, avait plutôt intérêt à s’imposer contre la Hongrie après la contre performance de la veille contre la Corée. Malheureusement pour les Bosniens, ce sont les Hongrois qui virent en tête à la mi temps (16-11) grâce au demi centre Balazs Szollosi et à l’ailier gauche Marton Augh. Mais les Hongrois n’étaient pas préparés à ce qui allait arriver au retour des vestiaires. Cinq arrêts du toulousain Denis Serdarevic (notamment sur Bence Zdolik qui fini à 0/9!) et deux tirs sur les poteaux, et c’est les Bosniens qui s’envolaient au score en inscrivant un impressionnant 10-1 (21-17 à la 47e). Les hongrois vont tenter de revenir au score mais leur défense haute laisse des trous béants au pivot Elmir Gradan qui maintient l’écart et assène à la Hongrie sa deuxième défaite dans cette compétition.

Meilleurs buteurs: Balazs Szollosi(6/12), Marton Auth (5/6) pour la Hongrie / Damir Halilkovic (4/5), Elmir Gradan (4/6), Dejan Malinovic (4/9) pour la Bosnie

[divider]

Groupe D

  • Egypte 21-34 Suède

Les Egyptiens, surprises de la première journée en arrachant le nul face à l’Espagne, étaient attendus par les observateurs avec ce match contre la Suède, autre favori de ce Mondial. Mais surement émoussés par le combat de la veille, les Egyptiens vont rapidement perdre pied, Mostafa Osama et Moustafa Tamer étant bien esseulés face à l’armada suédoise qui prenait la défense égyptienne de vitesse sur les ailes par l’intermédiaire de Daniel Petersson et Andreas Berg (4-10 à la 16e). Jonatan Leijonberg, le pivot suédois remplaçant profite alors du faible temps de jeu qui lui est offert pour inscrire 3 buts avant la mi temps et enfoncer le clou (8-16). La Suède va alors faire tourner en deuxième mi temps, aucun joueur de champ n’ayant joué plus de 35 minutes lors de cette partie, en prévision de l’affrontement contre l’Espagne. Les Egyptiens vont offrir un semblant de résistance mais s’inclineront finalement lourdement.

Meilleurs buteurs: Mostafa Osama (4/10) pour l’Egypte / Daniel Petersson (5/5), Andreas Berg (4/6) pour la Suède

  • Chili 21-38 Espagne

Après le match nul décroché par l’Egypte en ouverture, le favori espagnol se devait de montrer un meilleur visage contre le Chili. Ce fut rapidement chose faite, l’ailier droit Ferran Sole Sola et le pivot Gonzalo Porras mettant l’Espagne en ordre de marche (8-12 à la 18e). Pablo Cacheda orchestre la suite et l’Espagne inflige un 4-0 au Chili, permettant d’atteindre la pause avec un matelas confortable (13-21). Dès la reprise, Sole Sola, encore lui, et l’autre ailier, Alejandro Costoya, inscrivent un 5-0, imités en fin de match par leurs coéquipiers, laissant les Chiliens hagards une fois le coup de sifflet final retenti.

Meilleurs buteurs: Rodrigo Medalla (4/5), Diego Reyes (4/10), Francisco Salazar (4/8) pour le Chili / Gonzalo Porras (6/10), Alejandro Costoya (6/6), Ferran Sole Sola (6/7) pour l’Espagne

  • Koweït 23-25 Brésil

Pas vraiment convaincants contre le Chili lors de la première journée, le Brésil n’aura pas vraiment montré plus de choses contre le Koweït, le révélateur suédois lors du prochain match devrait apporter des réponses sur le potentiel brésilien. Rapidement devant au score grâce à sa base arrière Patrianova-Silva-Oliveira, le Brésil va atteindre la pause avec trois longueurs d’avance sur un Koweït où seul l’arrière gauche Youssef Alhaddad surnage (10-13 à la mi temps). Pensant passer une deuxième mi temps tranquille, les brésiliens gèrent au lieu d’enfoncer le clou et voient les Koweïtiens revenir à deux longueurs à l’approche du money time, bien aidés par leur pivot Abdulrahman Albaloul (18-20 à la 49e). Le money time va être stressant pour les brésiliens, le Koweït ne lâchant rien et étant à deux doigts d’égaliser à une minute du terme (23-24 à la 29e). Leonardo Santos, le remplaçant de Patrianova, alors transparent jusque là, inscrit le dernier but brésilien et assure la victoire auriverde.

Meilleurs buteurs: Abdullah Algharaballi (6/13), Abdulrahman Albaloul (5/6), Youssef Alhaddad (5/6) pour le Koweït / Rodolfo Oliveira (6/10), Joao Silva (5/10) pour le Brésil

[/checklist]

[divider]

Equipe type HandNews de la deuxième journée:

  • Gardien: Denis Serdarevic (Bosnie)
  • Ailier gauche: Bjarke Christensen (Danemark)
  • Arrière gauche: Dmitry Shelestyukov (Russie)
  • Demi centre: Ante Kaleb (Croatie)
  • Arrière droit: Yannick Angao (Congo)
  • Ailier droit: Bogdan Radivojevic (Serbie)
  • Pivot: Fabio Baviera (Suisse)

Pub Espace Pronos EDF

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).