Pro D2 – J16

Dijon frappe fort

simont parentVainqueur de Mulhouse (30-27) dans le choc au sommet de la 16ème journée, Dijon en profite pour devenir le nouveau dauphin de Nîmes, vainqueur à domicile contre Gonfreville (31-22). En bas de classement, succès important de Semur face à Chartres (30-29), une formation en plein doute.

L’affiche du week-end

Dijon-Mulhouse, c’était sans conteste le choc de cette 16ème journée de D2. Une rencontre au sommet pour la deuxième place du championnat. Les trajectoires des deux formations étaient opposées ces dernières semaines, avec Dijon qui enchaîne les succès pendant que Mulhouse peine à retrouver la réussite de début de saison. Pourtant vainqueur de ses trois dernières oppositions face à Dijon, Mulhouse n’a pas été en mesure de réaliser la passe de quatre samedi soir. Les hommes de Denis Lathoud ont construit leur succès en première période, avec un Simon Parent des grands soirs (7/8). Avec un solide Stojinovic dans les cages et une attaque mulhousienne fébrile, Naudin et Redei en profitent pour prendre les commandes (5-2, 9’). Le MHSA ne s’avoue pas vaincu pour autant et revient dans le match à la faveur d’une supériorité numérique bien exploitée (7-6, 17’). Le travail de sape mis en place par la défense dijonnaise commence à payer. Mulhouse ne trouve pas la faille, au contraire des bourguignons qui infligent un 4-0 (11-6, 21’). Même sans Naudin, sorti sur blessure, Dijon maintient son avance et regagne les vestiaires avec six longueurs d’avance (16-10).

En seconde période, les hommes de Brahim Ighirri reviennent sur le terrain avec un esprit conquérant. Comme Dijon commence à être moins agressif en défense, Mulhouse en profite. Plusieurs montées de balle offrent au MHSA un retour inespéré quelques minutes plus tôt (21-21, 46’). Le duel s’annonce serré et tendu. A ce petit jeu, c’est Dijon qui va sortir gagnant. Mulhouse, par l’intermédiaire d’Ighirri, aura pourtant tout tenté. Mais les dijonnais étaient un ton au-dessus dans le money time et s’imposent de trois buts (30-27)

Même si Denis Lathoud regrettait le relâchement de sa formation en seconde période, nul doute que l’entraîneur dijonnais était satisfait de la performance de son équipe. Dijon affirme ses ambitions et sera un concurrent redoutable dans la course à la montée en LNH.

La performance du week-end

Avec 17 arrêts et un pourcentage de 44%, Fernando Garcia a été le grand artisan du court succès de Vernon face à Pontault-Combault (28-27). Dans un match capital pour le milieu de tableau, Vernon a pu compter sur la réussite de son gardien argentin. Ce dernier a littéralement écœuré les attaquants pontellois, à l’image d’Ouedraogo (4/13) et Marlin (4/11). Avec un 10/12 en attaque, Yvan Gérard fut également l’un des grands artisans du succès du SMV. Les deux équipes sont restées au coude à coude pendant toute la rencontre. Se rendant coup pour coup, elles se sont livrées un duel acharné si caractéristique de la Pro D2. A égalité à deux minutes de la fin (26-26), Pontault a laissé échapper les deux points du match nul sur un dernier but de Gérard à 50 secondes de la fin. Grâce à ce succès, Vernon en profite pour repasser devant Pontault au classement.

Les autres matches

Le leader nîmois a pris le meilleur sur Gonfreville (31-22), non sans mal. Avec une nouvelle fois un Guillaume Saurina stratosphérique en attaque (10 buts), Nîmes a dû s’arracher en seconde période pour prendre les commandes. Mené de deux buts (15-17, 39’), le club gardois est ensuite reparti de l’avant, infligeant un 8-0 à Gonfreville pour finalement s’imposer largement (31-22).

Massy a, de son côté, consolidé sa quatrième place avec un beau succès à Istres (24-26). Les massicois ont fait la course en tête en seconde période, maîtrisant bien la rencontre. Les 9 buts de Réault ont été précieux. Ce succès en Provence installe un peu plus Massy en haut de tableau.

En tête pendant une grande partie du match, Angers a bien manqué laisser échapper la victoire dans les dernières minutes à Valence (25-26). La formation de David Peneau s’est bien remise de sa défaite en Coupe de France contre le PSG en signant un succès précieux dans la course aux play-offs. Valence aurait pu décrocher les deux points du match nul dans les dernières secondes, mais le tir de Fritsch a fini sa course à côté de la cage angevine.

Dans le match qu’il ne fallait pas perdre pour éviter de rester englué en bas de tableau, c’est Besançon qui a pris le meilleur sur Nancy (25-24). Le match, engagé et souvent indécis, a tourné en faveur des bisontins dans les dernières minutes grâce à un but de Decaudin. Nancy a eu plusieurs fois l’occasion d’égaliser, mais a buté à deux reprises sur Rilos (55% d’arrêts).

Semur a déjoué les pronostics en s’imposant à domicile contre Chartres (30-29). En plein doute depuis plusieurs semaines, Chartres est retombé dans ses travers, laissant les semurois prendre les commandes du match dès la 20ème minute. Malgré les sept buts de Karsenty et les huit réalisations de Monnier, Chartres a fait preuve de trop d’échecs aux tirs pour prétendre l’emporter. Semur réalise de son côté une bonne opération dans la course au maintien.

Pub Espace Pronos Proligue

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).