Pro D2 – J18

Dijon, solide dauphin

Redei

Dijon ne cesse de s’affirmer comme le dauphin le plus solide de Nîmes cette saison en Pro D2. Les hommes de Denis Lathoud ont remporté un beau succès face à Pontault-Combault (26-23). Nîmes reste toujours seul en tête, mais a dû s’employer pour vaincre Massy (37-33). En bas de tableau, Valence et Besançon ont signé des succès importants dans la course au maintien.

L’affiche du week-end

Le duel entre Dijon et Pontault-Combault était attendu de pied ferme pour connaître le vrai potentiel des dijonnais dans la course aux play-offs. Les bourguignons ont remporté non sans quelques frayeurs (26-23) leur quatrième succès consécutif en Pro D2, consolidant ainsi leur place de dauphin. Emmenée par Redei (6 buts) et Gailard (6 buts), la formation dijonnaise a été mise à rude épreuve par la défense pontelloise, bien en place devant Hugues Mahieux. Les deux formations font jeu égal dès le départ, Portefaix et Parent répondant aux réalisations de Moreno (7-7, 15’). Dijon profite des pertes de balles pontelloises pour prendre les devants. L’équipe de Denis Lathoud rentre ainsi aux vestiaires avec 3 buts d’avance (13-10).

Pontault revient sur le terrain avec une défense plus agressive et perturbe le jeu d’attaque dijonnais. Jallamion et Ouedraogo sonnent la révolte en attaque et permettent à Pontault de recoller à une longueur (15-14, 36’). La défense en stricte sur certains dijonnais s’avère un succès pour les visiteurs. Malgré trois buts d’avance dans les dix dernières minutes (22-19, 13’), Dijon laisse pourtant revenir des pontellois qui jouent crânement leur chance (23-23, 58’). Le money time sera finalement mieux négocié par Dijon. Deux buts de Redei et une dernière réalisation de Parent offrent un beau succès aux dijonnais (26-23).

Le joueur du week-end

MonnierDans une situation compliquée depuis plusieurs semaines, Chartres a retrouvé le chemin du succès en déplacement à Istres (23-28). Alric Monnier a pris une part prépondérante dans le succès de sa formation, inscrivant un 11/13 et étant dans tous les bons coups du jour. Il est incontestablement le joueur de cette 18ème journée de Pro D2. Bien servi par Sébastien Mongin, le jeune ailier droit a également su convertir des penalties cruciaux dans ce duel entre deux formations pour l’instant décevantes en Pro D2. Le 5-0 initial infligé par Chartres donne la tonalité de la rencontre. Les chartrains ne sont pas venus en Provence pour faire de la figuration, ils comptent bien se relancer et retrouver une dynamique positive. Bien aidé par Bonnefoi dans les buts et Vieyra en attaque, Istres ne se laisse pas abattre et refait progressivement son retard. Mais un 3-0 avant la pause permet à Chartres de souffler (8-12). Malgré un sursaut au cœur de la seconde période (17-19, 45’), Istres ne parviendra pas à réellement inquiéter Chartres. Thibault Karsenty vient clôturer la belle soirée chartraine, et enfonce davantage Istres dans le doute. Avec Gilles Derot à la place de Christophe Mazel sur le banc istréen, les provençaux espèrent repartir de l’avant et accrocher une qualification pour les play-offs.

Les autres matches

Revenu à trois longueurs à moins de quatre minutes de la fin, Massy a bien cru réaliser l’exploit de cette 18ème journée face au leader nîmois. Mais l’USAM a du métier et sous la houlette de Saurina et Poutier, elle a su remporter un 15ème succès (36-32) et reste un solide leader.

Mulhouse a su gérer les dix dernières minutes face à Nancy pour retrouver le chemin du succès à domicile (27-25). Loin de son meilleur niveau en première période, le MHSA a trouvé les ressources nécessaires pour ne pas tomber dans le piège tendu par les nancéens.

Gonfreville n’a pas été capable de confirmer son beau succès de la semaine dernière à la KindArena. En s’inclinant de cinq buts face à Besançon (25-20), les normands voient leur adversaire du jour prendre cinq points d’avance au classement. Besaçon a pu compter sur les 21 arrêts de son gardien Thirion pour asseoir son succès.

Le duel entre Vernon et Angers a proposé un beau suspense, conclu par un partage des points entre les deux formations (33-33). Si l’équipe de David Peneau a bien pris quelques longueurs d’avance au début de la seconde période, Vernon est vite revenu à hauteur des angevins. Gérard, toujours aussi précieux (9/11), a mis en échec la défense adverse et été l’un des grands artisans du match nul du SMV.

Valence a plongé Semur dans le doute en dominant nettement un adversaire direct pour le maintien (35-26). Avec un Roby en grande forme (10 buts), la formation de Milorad Davidovic a profité des nombreux échecs aux tirs de son adversaire pour tuer tout suspense en début de 2ème mi-temps.

Pub Espace Pronos Proligue

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).