Pro D2 – J19

Chartres, seul survivant à domicile

KarsentyIl ne faisait pas bon jouer à domicile lors de cette 19ème journée de Pro D2. Hormis Chartres, vainqueur de Nancy sur ses terres (33-28) à l’issue d’une rencontre enfin maîtrisée, toutes les formations qui recevaient leur adversaire se sont inclinées. Nîmes reste leader avec cinq points d’avance sur Dijon, qui a déroulé à Gonfreville (20-31). Succès important de Valence en bas de tableau face à des istréens en plein doute (22-28).

L’affiche du week-end

Chartres a enfin enchaîné deux succès de suite, une performance que les chartrains n’avaient pas réalisé depuis début novembre. Une éternité pour une formation candidate aux play-offs. Mais face à Nancy, les coéquipiers de Bouakaz (7 buts) n’ont pas laissé passer leur chance et se sont imposés de cinq buts (33-28). Tout se sera joué en début de seconde période. Les trente premières minutes sont plutôt équilibrées entre les deux équipes. Chardon pour Nancy et Bouakaz pour Chartres se livrent un beau duel sur le front de l’attaque (4-4, 7’). Un 3-0 infligé par Nancy, via Kratovic, Chardon et Ilic, laissera un moment penser que les nancéens allaient poser leur empreinte sur le match (4-7, 13’). Mais très vite, Chartres revient au score et fait preuve d’une belle sérénité. Un 3-0 avant la pause permet même aux locaux de compter trois longueurs d’avance à la pause (16-13).

Les hommes de Benoît Guillaume ne seront alors plus inquiétés en seconde période. Faisant preuve d’une vraie maîtrise, ce qui leur a souvent fait défaut en championnat cette saison, ils maintiennent Nancy à distance raisonnable (22-16, 37’). Thierry Thoni tente de remobiliser ses troupes mais Nancy ne fait pas le poids. Revenus à trois longueurs à dix minutes de la fin (27-24) grâce à Ramond, les nancéens seront ensuite maîtrisés par la défense chartraine. Bouakaz conclut en beauté la soirée de Chartres (33-28).

Le joueur du week-end

Alexi JallamionAlexi Jallamion, auteur d’un parfait 10/10 aux tirs avec Pontault face à Mulhouse (34-36) et qui a délivré trois passes décisives à sa formation, est le joueur du week-end en Pro D2. L’ailier pontellois a inscrit près d’un tiers des buts de sa formation mais n’a pas pu empêcher la défaite des seine-et-marnais, trop approximatifs en seconde période. Avec 22 buts encaissés lors des trente dernières minutes, Pontault s’est sabordé et a chuté dans le money time face à des mulhousiens qui semblent avoir retrouvé leur jeu collectif. Pourtant, tout avait bien commencé pour les joueurs de William Holder. Autour d’une défense bien en place, Pontault s’en remettait (déjà) à Alexi Jallamion pour rester au contact du MHSA (4-4, 8’). Un 4-0 infligé par Manojllovic, Jallamion, Hejtmanek et Moreno permettait même aux locaux de prendre un peu d’air au tableau d’affichage (10-6, 15’). Malgré un temps mort demandé par Brahim Ighirri, Mulhouse ne parvenait pas à recoller au score et rentrait aux vestiaires avec cinq buts de retard (19-14).

La mi-temps aura été bénéfique à Mulhouse qui repart au combat dès le retour des vestiaires. Martin, omniprésent à la finition (12-16), faisait alors des misères à la défense pontelloise et sonnait la révolte pour le MHSA (24-22, 39’). Les prises en strict d’Ighirri et Martin ne permettaient pas à Pontault de retrouver un second souffle au cœur de la seconde période. Les pontellois, méconnaissables, laissaient Mulhouse revenir dans le match et imposer son rythme (29-29, 50’). La fin de match promettait d’être riche en suspense. Un 4-0 mulhousien achevait les espoirs de succès des pontellois, trop tendres face à une formation de haut de tableau. Malgré un Alexi Jallamion des grands soirs, Pontault ne pouvait que constater l’écart qui le sépare des équipes de tête.

Les autres matches

En déplacement à Semur, Nîmes a déroulé son handball pour s’imposer de sept buts (27-34). Malgré un Guillaume Saurina moins inspiré que d’habitude (5/12), l’USAM n’a jamais été inquiété par les joueurs de Thierry Vamillier. Avec un Vergely omniprésent en attaque (10/12), Nîmes a maintenu son avance de sept buts acquis à la pause (8-15) jusqu’à la fin. La réception d’Istres la semaine prochaine sentira bon le duel entre deux anciens pensionnaires de LNH.

Sanctionné cette semaine d’une pénalité de 3 points par la CNACG (sanction suspensive suite à l’appel du club), Dijon n’a pas été perturbé à Gonfreville (20-31). Dans le sillage de Poletti (7 buts), les dijonnais ont livré une belle copie en défense et se sont montrés appliqués en attaque. Le 7-0 inscrit en première période a annihilé les espoirs  de Gonfreville qui reste scotché à la dernière place du classement.

Massy CarnierMassy a perdu deux points importants dans la course aux play-offs face à Vernon (25-27). Les massicois encaissent leur deuxième défaite de suite après celle contre Nîmes. Hormis en tout début de match, Vernon aura toujours fait la course en tête, gardant à chaque fois une mince avance (13-16 à la pause). Avec Martily à la finition (11 buts) et des gardiens en réussite (20 arrêts), l’équipe de Jérôme Delaporte remporte un succès important et se relance dans la course aux play-offs. Massy compte trois points d’avance sur son adversaire du jour.

Angers a été surpris à domicile par Besançon (27-28). Les joueurs de David Peneau avaient pourtant le match bien en main au cœur de la seconde période (20-15, 40’). Mais sous l’impulsion de Claire, l’ESBM revient progressivement au score et mène d’un but à quatre minutes de la fin (25-26). Le mano à mano des dernières minutes tourne en faveur des bisontins. Col inscrit le but de la victoire à 36 secondes de la fin.

Malgré le changement d’entraîneur opéré il y a quelques semaines, avec l’arrivée de Gilles Derot sur le banc, Istres a enregistré un nouveau revers contre Valence (22-28). Les istréens se retrouvent désormais davantage concernés par la lutte pour le maintien que par la qualification pour les play-offs. Le manque d’efficacité aux tirs aura été l’un des principaux handicaps des provençaux face à une équipe de Valence qui a infligé un 9-0 en première période. Rédhibitoire pour Istres, plus que jamais en plein doute.


Quand un spectateur atterrit sur le banc par Handnews

Pub Espace Pronos Proligue

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).