Pro D2 – J24

Semur fait (presque) dodo

Sacko 2 Semur

La 24ème journée de Pro D2 a permis de désigner un nouveau qualifié pour les play-offs d’accession en LNH. En s’imposant de belle manière à Pontault-Combault (25-29), Massy a rejoint Dijon et Mulhouse pour le grand évènement de cette fin de saison. Nîmes a quasiment assuré son titre de champion pendant que Semur a perdu plus qu’un match (32-21) à Nancy.

Le titre

Guillaume SaurinaDepuis plusieurs semaines, il est écrit que Nîmes deviendra la futur champion de France de Pro D2. Malgré une fin de championnat qui aurait pu être piégeuse, face à Vernon puis face à Dijon et Mulhouse pour les derniers matches de la saison, l’USAM a su se rendre la tâche facile et est quasi assuré de remporter le titre le week-end prochain. Avec 4 points d’avance sur Mulhouse, son premier poursuivant, l’équipe de Jérôme Chauvet a son destin en main. Il faudrait que les nîmois perdent leurs deux dernières rencontres et que, dans le même temps, Mulhouse gagne tout et l’emporte par plus de dix buts d’écart contre Nîmes. Difficilement imaginable même si l’USAM n’est pas à l’abri d’une chute lors du sprint final. Les gardois semblent néanmoins filer tout droit vers la LNH, un an après leur relégation en Pro D2.

Les play-offs

Ighirri MulhouseSi Mulhouse semble trop loin de Nîmes pour le titre, la formation de Brahim Ighirri a, en revanche, validé son ticket pour les play-offs depuis plusieurs semaines. Les mulhousiens, qui se déplaceront à Valence puis recevront l’USAM lors des deux dernières journées, comptent bien conserver leur place de dauphin jusqu’au bout. Ils auraient ainsi l’assurance de recevoir au match retour des play-offs, un vrai avantage lorsqu’on se remémore le duel avec Billère la saison passée.

Dijon reste néanmoins en embuscade pour obtenir cette enviée seconde place. Vainqueur de Valence avec autorité (34-23) samedi dernier, la formation bourguignonne est elle aussi assurée de jouer la montée en LNH via les play-offs. Reste à savoir à quelle place finira le collectif de Denis Lathoud (2ème ou 3ème) qui devra surmonter les pièges tendus par ses derniers adversaires, Nîmes et Vernon.

RéaultDans le sillage de Mulhouse et Dijon, Massy se voit récompensé de son excellente saison en participant aux play-offs. Miraculée en Pro D2 en début de saison, l’équipe francilienne a encore prouvé le week-end passé à Pontault-Combault (25-29) qu’elle pouvait tenir la cadence. Avec Junior Réault à la manœuvre, Massy se positionne très clairement comme un adversaire à suivre dans les prochaines années pour le haut de tableau. « Dans le staff, nous nous sommes saignés pour préparer cette saison, avouait Benjamin Braux dans « Le Parisien » cette semaine. Nous allons maintenant essayer de nous accrocher à cette 4ème place. Personnellement, je ne sais pas encore comment je vais préparer ces playoffs. » Face à Gonfreville puis à Angers, Massy aura l’occasion de réaliser les derniers ajustements tactiques en vue des play-offs.

La dernière place pour les play-offs propose un duel entre Chartres et Vernon. Avec deux points d’avance sur le SMV, Chartres semble le mieux placé pour valider la première partie de son projet qui doit le mener en LNH à court terme. Malgré un changement d’entraîneur annoncé il y a quelques semaines, le collectif n’apparaît pas perturbé et continue sa marche en avant. Son dernier succès à Vernon (26-27) représente un tournant dans la lutte entre les deux équipes. En recevant Angers puis en allant à Besançon, Chartres a son destin en main. De son côté, Vernon doit gagner contre Besançon et à Dijon en espérant que les chartrains réalisent un faux pas et au moins un match nul.

Le maintien

 Sacko SemurSi Gonfreville est fixé sur son avenir depuis plusieurs semaines, avec une relégation en Nationale 1 assurée, la deuxième place pour l’étage inférieur donne lieu à une bataille acharnée entre Semur (13ème), Istres (12ème) et Nancy (11ème). Les nancéens ont la certitude de rester en Pro D2 après leur large succès sur Semur samedi dernier (32-21). La dernière place de relégable se jouera donc entre Semur et Istres, qui espère tourner rapidement la page d’une saison galère et repartir sur de bonnes bases. L’ancien vainqueur de la Coupe de la Ligue à Miami compte deux longueurs d’avance sur les semurois. Les provençaux bénéficient également d’un calendrier qui pourrait leur permettre de se mettre à l’abri dès le week-end prochain s’ils battent Nancy et que Semur s’incline dans le même temps contre Pontault. A moins d’un miracle, la situation semble très compromise pour Semur qui a pris un gros coup derrière la tête contre Nancy (32-21). Maladroits aux tirs, fébriles et crispés par l’enjeu, les semurois ont laissé échapper une chance (unique ?) de mettre la pression sur Istres.


Ivano Balic Celje-Madrid by HandNews

Pub Espace Pronos Proligue

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).