Pro D2

Le maintien en jeu

Bordeaux

Derrière les favoris annoncés pour le titre et les play-offs, plusieurs formations ont fait du maintien leur priorité. Promu, discret sur le marché des transferts ou prudent après une dernière saison compliquée, ces équipes n’en resteront pas moins des concurrents capables de se hisser en milieu de tableau. Tour d’horizon à la veille de la reprise du championnat.

Ils joueront la dernière partie du classement

Vernon QuintalletVernon s’est montré discret à l’intersaison, misant uniquement sur 2 renforts (Manebard et Bolaers) tandis qu’Yvan Gérard, son artilleur principal la saison passée, est parti à Istres. Dans ce contexte, le SMV jouera avant tout le maintien et semble moins bien armé pour rééditer une performance proche de celle réalisée la saison passée (6ème place). Avec les expérimentés Quintallet et Zuzo à la manœuvre, le collectif normand devrait néanmoins poser bien des problèmes à plus d’une équipe cette année.

bordeauxAprès avoir quitté la Division 2 en 2007, les Girondins de Bordeaux font leur grand retour à ce niveau. Sans surprise, l’équipe jouera d’abord le maintien. « Il faudra assurer un bon maintien, car nous ne devons pas retomber en Nationale 1 », prévenait le président Joël Guégan dès le mois de juin. Seul club à monter de N1 suite à l’interdiction formulée à l’encontre de Villeurbanne de jouer en Pro D2, Bordeaux a misé sur l’expérimenté cubain Hernandez Pola, l’ex saintais Kieffer et l’ancien istréen Aguilar. Avec un budget en hausse de 150.000€ à près d’un millions d’euros, les Girondins pourraient poser les premières pierres d’un projet plus ambitieux à l’avenir. Sans Bruno Pagès, blessé et indisponible 3 mois, la tâche s’annonce ardue.

thoni nancyOnzième la saison passée, Nancy avait décroché son plus mauvais classement à ce niveau depuis le passage de la Pro D2 à 14 clubs en 2008. Septième en 2010 et 2011, neuvième en 2012 et donc onzième la saison passée, Nancy va-t-il freiner sa chute cette année ? Bridée par un budget serré, l’équipe de Thierry Thoni a dû recruter malin et pas cher pour compenser les départs de Bello, Rahim, Lépinoux et Andry. Pour sa 11ème année de rang en Pro D2 (le record étant détenu par Mulhouse, présent pour la 13ème année de suite), Nancy a misé sur Mayayo, Polydore et Rollinger. Avec 3 matches à l’extérieur lors des 4 premières journées, le club du Grand Nancy ne sera pas dans les meilleures conditions pour engranger de la confiance.


Handball – Finale Trophée des Champions – Chambéry 23-21 Dunkerque – 8/09/2013 by Handnews

Pub Espace Pronos Proligue

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).