Pro D2

Le titre peut-il échapper à Nîmes ?

Gallego NîmesLeader incontestable de Pro D2 depuis plusieurs mois, candidat annoncé à la remontée en LNH, Nîmes semble un cran au-dessus de ses adversaires cette saison. Avec quatre points d’avance sur son premier poursuivant, Mulhouse, l’USAM peut-il encore être inquiété pour le titre ?

La mini-trêve imposée à la Pro D2 par les rencontres internationales permet aux 14 équipes de faire le point et de reprendre des forces avant la dernière ligne droite du championnat. Alors qu’il reste cinq journées à disputer, le suspense est encore présent à tous les niveaux, du maintien aux play-offs. Pour le titre, en revanche, Nîmes semble avoir pris une option sur ses poursuivants, avec quatre longueurs d’avance sur Mulhouse. Voilà pourquoi le titre a de grande chances de se diriger dans le Gard en mai prochain.

L’effectif le plus solide de Pro D2

En n‘enregistrant que deux départs à l’intersaison (l’arrêt de la carrière de Junillon et la signature de Bonnin à Vernouillet), Nîmes avait misé sur la stabilité pour retrouver rapidement la LNH. Dans un championnat de Pro D2 qui reste imprévisible, avec une vraie homogénéité entre la plupart des formations, l’USAM présente incontestablement l’effectif le plus solide de la division. Plusieurs joueurs ont évolué pendant des années en LNH, leur apportant expérience et acquis tactiques. Les Haon, Scaccianoce, Saurina ou Idrissi encadrent ainsi les plus jeunes. Face à des adversaires qui se montrent souvent perturbés par l’absence d’un ou deux éléments clés pour cause de blessure, l’USAM peut afficher une plus grande profondeur de banc. Dans le sprint final, cela constitue un réel atout pour les Gardois, qui ont enregistré un renfort cette semaine en la personne de Paul Mourioux (HBC Nantes).

Saurina, la patron de Pro D2

Guillaume SaurinaA l’heure des récompenses de fin de saison, nul doute que Guillaume Saurina devrait être élu meilleur joueur de Pro D2. L’arrière gauche de l’USAM est le meilleur buteur du championnat, faisant preuve d’une réussite précieuse à la fois dans le jeu et aux jets de 7 mètres. L’ancien chambérien, qui inscrit régulièrement plus de huit buts par match, avait marqué les esprits mi-mars en battant son record personnel face à Istres, avec un incroyable 17/22 aux tirs. Saurina est sur une autre planète et peut, à lui seul ou presque, faire basculer un match en faveur de l’USAM. Son expérience sera un vrai plus pour les cinq derniers matches.

Des concurrents résignés

Au soir du quart de finale de Coupe de France perdu face au PSG Handball (40-25), Cédric Chauvin ne cachait pas que Mulhouse était résigné à l’idée de décrocher le titre. « Ce sera compliqué, reconnaissait l’arrière du MHSA. On a fait une croix dessus. On a plus de deux victoires de retard sur Nîmes, avec un goal average défavorable. L’objectif est de disputer les play-offs ». Souvent irrégulier cette saison, Mulhouse devra non seulement réaliser un sans-faute mais aussi compter sur plusieurs faux pas nîmois pour décrocher le titre. Cela ressemble presque à une mission impossible.

RedeiDu côté de Dijon, troisième à cinq points de Nîmes, la tâche s’annonce également très compliquée. Les hommes de Denis Lathoud restent sur une lourde défaite à Massy (34-24), preuve que la meilleure défense du championnat peut connaître un vrai jour sans. “Cela fait quinze jours que nous ne nous entraînons qu’à huit”, déplorait l’entraîneur bourguignon après cette défaite. Le manque de profondeur de banc ne donne aucune marge de manœuvre à Dijon, qui reste également sous la menace de la CNACG. Sanctionné de trois points pour ne pas avoir respecté les délais d’apurement de sa situation comptable, le club a fait appel de cette décision. La menace plane néanmoins toujours au-dessus de sa tête.

Un calendrier compliqué pour Nîmes ?

Calendrier USAML’un des principaux espoirs de Mulhouse et Dijon peut résider dans le calendrier des cinq dernières journées de Pro D2. Nîmes semble, a priori, moins bien loti que ses concurrents directs. Les hommes de Jérôme Chauvet vont ainsi affronter Dijon et Mulhouse, ainsi que Chartres, candidat déclaré aux play-offs. L’USAM a une fin de saison de haut niveau devant elle. Cependant, Nîmes a fait du Parnasse une citadelle imprenable depuis le début de la saison. Invaincu à domicile depuis dix rencontres, l’USAM a acquis un avantage psychologique face à ses futurs adversaires. Chartres, Vernon et Dijon, qui doivent tous les trois se déplacer à Nîmes, sont ainsi prévenus : s’imposer au Parnasse relèverait presque de l’exploit. Mais Chartres et Dijon peuvent nourrir l’espoir d’accrocher l’équipe de Jérôme Chauvet à leur tableau de chasse. Vainqueurs toutes deux à l’aller sur le même score (29-28), ces deux formations peuvent encore priver l’USAM du titre. Et ainsi créer une énorme surprise en Pro D2.


Exceptionnel but de Luc Abalo face à la Norvège by HandNews

Pub Espace Pronos Proligue

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).