Pro D2 – Pontault

Manojlovic et Hejtmanek, fin d’une époque

Hejtmanek 2 Pontault (1)

Joueurs emblématiques de Pontault-Combault, Petr Hejtmanek et Milan Manojlovic ont mis un terme à leur carrière en mai dernier contre Istres (40-37). A 38 ans et après un parcours bien rempli en France et à l’étranger, ils ont décidé de raccrocher. Retour sur la carrière de deux grands professionnels.

Réunis au centre du gymnase Boisramé, Petr Hejtmanek et Milan Manojlovic sont restés de longues minutes devant leurs supporters, acclamés et célébrés comme ils se devaient en ce vendredi de mai. Compétiteurs dans l’âme, ils peuvent prendre leur retraite l’esprit tranquille : Pontault-Combault termine sa saison sur un succès contre Istres (40-37) et finit à la septième place, son objectif initial. « Merci aux supporters ! » s’exclame le pivot tchèque au micro, après avoir offert ses maillots au public. Plus en retenu, Milan Manojlovic sera lui aussi fêté et remercié pour son investissement sans faille.

Petr Hejtmanek, un pivot dur au mal

Hejtmanek 2 Pontault (2)« Ma carrière est désormais derrière moi, confie Petr Hejtmanek. Il faut tourner la page. C’est difficile. J’ai vécu une vie de sportif très agréable. » Et surtout bien remplie. Ce beau gabarit (1,88 mètre pour 98 kg) a débuté sa carrière dans son pays, en République Tchèque, dans le club de Zlin. Il a ensuite rejoint l’un des plus grands clubs du pays, le Dukla Prague. Il remporte alors deux coupes de République Tchèque et participe à la Coupe d’Europe. « J’ai ensuite tenté l’aventure en France, confie-t-il. Je voulais découvrir autre chose. » Il débarque en effet dans l’hexagone à Ajaccio en 2001. Il évolue une saison en Division 2 et décroche l’accession en D.1 aux dépends de … Pontault. Dès son arrivée en France, Petr Hejtmanek s’impose comme l’un des joueurs les plus solides à son poste. Après la relégation d’Ajaccio en D2, direction Livry-Gargan qui fait le chemin inverse en accédant à la D1. Il participe notamment à l’incroyable succès de son équipe à Montpellier, ce qu’aucune formation de l’Elite n’était parvenue à réaliser pendant plusieurs années.

La Ligue des Champions avec Constanta

hejtmanek 3Parmi les joueurs les plus adroits de l’Elite, Petr Hejtmanek est alors considéré comme un véritable poison pour les défenses adverses. Les difficultés financières de Livry-Gargan le poussent à changer d’air. Il arrive alors à Pontault. Il participe à la conquête du titre de champion de France de D2 avec les Mladenovic et Tancos. Une belle formation, au-dessus du lot dans l’antichambre de l’Elite, et conduite par Philippe Carrara. Après deux ans en Division 1 avec Pontault, marqué notamment par une belle huitième place en 2006 et une demi-finale de Coupe de France contre Montpellier, Petr Hejtmanek découvre un troisième championnat après la France et la République Tchèque : la Roumanie. A Constanta, le pivot dispute la Ligue des Champions et devient champion de Roumanie. Une belle aventure pour le tchèque, joueur combatif et besogneux. En 2009, Pontault le rappelle et Petr Hejtmanek revient mener de nouveaux combats en Pro D2.

« J’ai été très rarement blessé, j’en ai bien profité, se remémore l’ancien international tchèque (49 sélections). J’ai eu l’opportunité de disputer des championnats du monde et d’Europe avec la République Tchèque. Ce sont de supers souvenirs ! » Il va désormais prendre en charge l’équipe réserve de Pontault en Nationale 3 et devenir l’adjoint de William Holder en Pro D2.

Milan Manojlovic, talent et professionnalisme

Manojlovic 1L’arrière gauche serbe est arrivé un an plus tard que son coéquipier tchèque. Excellent défenseur et redoutable buteur, il a rapidement gagné le cœur des supporters. Grand professionnel, son investissement a toujours été loué par ses différents entraîneurs et coéquipiers.

C’est avec Pontault que Milan Manojlovic a découvert la Division 1, à 30 ans. Mais le droitier possédait déjà une belle expérience. Il a débuté sa carrière dans son pays au Metaloplastika Sabac vers 15 ans. Il a ensuite rejoint le Portugal, un championnat encore peu connu en Europe. « J’ai joué pendant deux saisons à Madère puis un an à Gaïa Porto, toujours parmi l’Elite », confie-t-il. En 2001, il tente sa chance en France. « J’ai fait un essai à Villeneuve d’Ascq, qui jouait en D2, et il s’est avéré concluant. » Terminant dans le Top 10 des joueurs les plus complets et cinquième meilleur buteur du championnat, il est l’une des révélations du championnat. Deux ans plus tard, il termine troisième joueur le plus complet de D2 derrière … Petr Hejtmanek et deuxième meilleur buteur du championnat. Contacté par Tremblay et Pontault, il choisit la Seine-et-Marne. Le début d’une belle histoire avec le club du 77.

Polyvalent et défenseur aguerri

Manojlovic 2Son sang-froid a permis aux Jaunes et Bleus de triompher à plusieurs reprises. En 2005, dans un duel acharné contre Dunkerque au Stade de Flandres, Milan Manojlovic donne la victoire à sa formation sur penalty à la dernière seconde, face à un public acquis à la cause des dunkerquois. Deux ans plus tard, il quitte la Seine-et-Marne pour rejoindre Tremblay en LNH. Mais en 2009, à l’instar de Petr Hejtmanek, il effectue également son retour à Pontault. Le style reste identique, la détermination et la discrétion chevillés au corps.

Polyvalent et défenseur aguerri, Milan Manojlovic était aussi un joueur qui fuyait les interviews. Après son dernier match en mai dernier, il a accepté de se confier, un peu. « Je ne garderai que de bons souvenirs de ma carrière, explique-t-il.  Merci à Armell Reffait (ancienne présidente) et Philippe Carrara (ancien entraîneur de Pontault) de m’avoir fait venir au club. Avec Pontault, on a réalisé une superbe saison en 2006 en LNH. On avait une super équipe, avec des joueurs comme Jiri Tancos, Dragan Mladenovic, Geoffroy Guillaume, Eric Fruchart, … » Place désormais à une nouvelle vie pour l’arrière serbe. « Maintenant, je vais me reposer ! J’arrête complètement le handball. »


Top 10 buts de l’année Bundesliga by Handnews

Pub Espace Pronos Proligue

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Frostiga - le 16 juillet 2013 à 13h46

    Au final, Milan Manojlovic n'a pas complètement arrêté puisqu'il a signé à Nogent en N2.

    http://www.sportsco-idf.fr/hand/hand-n2m-le-revei

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).