LNH – Nantes

Frederic Dole prend sa retraite

Crédit Photos : Gaelle Louis

Crédit Photos : Gaelle Louis

Après une belle victoire hier soir à Ivry et un retour dans la nuit à 4h du matin du côté de Nantes, le H avait convoqué la presse ce midi pour annoncer quelque chose de particulier. Et voilà que Frederic Dole se présente devant le micro de la salle de presse du H pour annoncer qu’il mettait un terme à sa carrière à la fin de la saison. “Ca fait trois ans que je resigne un an, fallait bien que cela arrive!”

Celui qui avait démarré en s’essayant au football va vite rejoindre le sports-études de Dijon où il croise un certain Didier Dinart sous la direction de Alain Quintallet, préparateur physique de l’équipe de France. Il remporte un premier titre de Champion de France de Nationale 2 avec le club de Dijon. Puis il prend la direction de la région parisienne où il signera son premier contrat professionnel avec le club de Gagny en 1995. Il quittera le club du 93 pour des raisons de problèmes financiers et rejoindra tour à tour Massy, Dunkerque, Istres avant de rejoindre Montpellier en 2004 où il gagnera 2 championnats, deux coupes de Frances et 3 coupes de la Ligue. Il sera sélectionné à 25 reprises sous le maillot bleu sous l’ère Onesta.

Il rejoint Nantes en 2007, alors évoluant en 2ème Division, avec un projet sportif ambitieux qui se confirme les saisons suivantes : après un titre de champion de D2 la première année, Frédéric Dole accompagne le club dans son ascension de la hiérarchie du handball français avec successivement des places de 12e, 9e, 5e et enfin 4e. En 2012, après 4 années au « H », il prolonge d’une année supplémentaire malgré ses 37 ans et terminer par cette finale de la Coupe EHF le we dernier face aux allemands de Rhein Neckar Löwen.

“Cela surprenait tout le monde de partir de Montpellier, quitter la Champion’s League pour ce club alors en D2… Je suis très fier d’avoir fait le choix de Nantes même si à l’époque c’était risqué, reconnaît-il.J’ai fait tout ce que je pouvais pour le club, sportivement et pour son image. Cela devient compliqué pour moi physiquement de poursuivre, de répondre aux exigences. Et puis à 38 ans j’ai fait le tour; Il est temps de que je dise au revoir et que le H vive sans Fred Dole sur le terrain. Et puis le club veut encore grandir, il faut tourner la page.”

Pas question pour lui d’envisager d’évoluer plus en “loisir” : il en est bien terminé des parquets pour le gaucher. Toutefois, il sera toujours présent sur les bords du terrain, sa mission au sein de la mairie de la ville de Nantes (promotion et développement du handball) se poursuivant, tout comme une possible mission de consultant indépendant  afin d’aider à la recherche de sponsors privés.

De ses années dans la cité des ducs resteront gravés “cette complicité grandissante avec le public, la montée en LNH doublée avec le titre de champion de D2, un match contre Paris complètement électrique, celui contre Chambéry où nous mettons fin à leur série de 35 victoires, notre victoire contre Paris cette saison et puis, évidemment, ce week-end de Coupe d’Europe…”

“C’est une collaboration de six années qui a fatalement marqué le club, relate son président Gaël Pelletier. Pour sa première venue, on avait échanger sur nos projets, nos rêves un peu fous… Et je crois que l’on a fait finalement plus que ce qui avait été évoqué.”

Aujourd’hui, Frédéric Dole veut “aller chercher une place européenne dans les deux derniers matches” puis voir “sa vie changer”. “Je ne sais pas comment l’appréhender car même si c’est quelque chose de mûrement réfléchi,  il manquera tout le temps cette adrénaline.”  Une chose est sûre : ce ne sera pas dans la peau d’entraîneur – “pas un métier pour moi” – qu’il ira la chercher.

Restera pour ce harangueur de foule le regret en Bleu, n’ayant jamais pu embrasser une médaille internationale. “Maintenant, je ne vais pas ressasser cela. Ma carrière a eu des hauts et des bas. Mais j’ai vécu trop de belles choses pour regretter.”


Roucoulette Frederic Dole – Coupe de la Ligue LNH by Handnews

HandNews & CasalHand

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Sk. - le 23 mai 2013 à 16h19

    Merci à lui pour avoir fait confiance au H. Un grand bonhomme du handball, à qui Nantes doit pas mal. En espéarnt qu'il trouve plein de sponsors s'il se consacre à ça !

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).