All

Canellas : “Kiel est le club le plus stable du monde”

Joan Canellas

Près de trois semaines après avoir signé un contrat de trois ans avec Kiel, Joan Canellas, le demi-centre espagnol qui évoluait cette saison à Hambourg, est revenu pour l’agence de presse espagnole EFE sur son transfert et ses ambitions.

Canellas a sollicité un transfert du HSV vers le THW pour trois raisons. “La première est que Kiel, avec Barcelone, est le club le plus stable financièrement au monde, explique-t-il. C’est quelque chose, de par mes aventures passées, à laquelle j’accorde beaucoup d’importance. Deuxièmement, j’arrive dans une équipe qui, sportivement, est toujours compétitive. Enfin, cela va me permettre de rester en Allemagne.” Bien qu’il ait eu des contacts en dehors de la Bundesliga, il n’y a pas donné suite. “Je n’ai pas eu un bon sentiment car j’ai beaucoup apprécié la Bundesliga, se justifie-t-il. Je voulais rester et réussir ici. Si j’avais dû partir pour un autre pays, revenir en Allemagne aurait été compliqué”.

Il apprécie par ailleurs la méthode de fonctionner d’Alfred Gislason, qu’il compare à celle de Talant Dujshebaev, qu’il a connu du temps où il jouait à l’Atletico Madrid. “Je ne voulais pas aller dans un club avec un entraineur qui ne fait jouer que sept joueurs. Alfred Gislason veut donner du temps de jeu à tous ses joueurs et exploiter le potentiel de chacun.” Canellas a par ailleurs comparé le technicien islandais à Martin Schwalb, qui l’a dirigé cette saison à Hambourg. “Alfred me semble plus ouvert. Il a son propre style, mais cela ne le dérange pas de changer certaines choses, si ce qu’on lui propose fonctionne. Mais il est évident que si Kiel avait cherché un joueur capable de tirer à 12 mètres et de tirer dans tous les sens, je n’aurais pas été choisi. Mais si ils voulaient un joueur capable de mieux ordonner leur jeu alors oui, je pouvais faire l’affaire. Si une équipe choisit un joueur, c’est que les dirigeants sont intéressés par son style de jeu, pas autre chose”.

“Inférieur à personne”

Après avoir côtoyé Domagj Duvnjak à Hambourg, il retrouvera le Croate à Kiel ainsi que probablement Aron Palmarsson. Pourtant, la concurrence ne lui fait pas peur. “Je ne me sens inférieur à personne, reconnaît-il. Peut être que certains ont plus de titres, ou un plus gros palmarès, mais je ne me sens pas inférieur à eux, et je vais tout mettre en œuvre pour me faire une place dans l’équipe. Quand je suis arrivé à Madrid, j’ai du me battre pour gagner du temps de jeu, et idem à Hambourg la saison dernière. Cela fait partie du sport.”

Même s’il a évolué demi-centre cette année à Hambourg, et qu’il occupe la même place en sélection espagnole, Joan Canellas est également capable de jouer arrière gauche, une qualité que certains de ses futurs coéquipiers possèdent également. “Je peux jouer sur les deux postes, mais Palmarsson et Duvnjak aussi, admet-il. Je pense que nous allons tourner. Je me sens plus à l’aise au poste de demi-centre, car je suis plus capable d’organiser le jeu. Nous verrons bien comment nous allons commencer et nous nous adapterons au fur et à mesure, continue-t-il avant de conclure: “cette nouvelle expérience va faire de moi un joueur encore plus complet. Je sais que je vais encore beaucoup me développer physiquement à Kiel, et que cette progression va aussi profiter à l’équipe nationale”.

Pub Espace Pronos Allemagne

9 CommentairesPoster un commentaire

  1. Olivier1 - le 20 juin 2014 à 11h01

    Je voudrais avertir l'équipe de Handnews que votre tableau récapitulatif des transferts n'est pas à jour, en effet, le transfert de Canellas à Kiel n'y figure pas et celui de Hmam à Saint-Raphael non plus, après j'ai pas tout vérifié.

  2. Pareni - le 20 juin 2014 à 12h46

    Donc pour récapituler sur les postes arrière gauche et demi-centre, Kiel a donc au-moins: Jicha, Duvnjak, Palmarsson, Jallouz et Canellas. Ah oui quand même.

  3. Boubou - le 20 juin 2014 à 12h56

    Je crois que tu as oublié Lauge Schmidt. Ils sont armé mais peut être un peu trop. Il va falloir gérer les temps de jeu.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves