CdF (M)

Le PSG tient son trophée

Crédit photo : Jean-Yves Lhors

Crédit photo : Jean-Yves Lhors

A l’issue d’une finale globalement maîtrisée, le PSG Handball a dominé Chambéry (31-27) et remporté son unique trophée de la saison. Les parisiens finissent ainsi sur une bonne note et ajoutent une deuxième coupe nationale dans leur vitrine après celle remportée en 2007.

Deuxième de LNH, quart de finaliste de la Ligue des Champions, et donc vainqueur de la Coupe de France : ainsi pourrait se résumer brièvement la saison du PSG. Une saison éprouvante, sous tension permanente, qui se sera finalement mieux terminée qu’elle n’avait commencée. Pas sûr néanmoins que les propriétaires qataris n’aient goûté à cette saison en demi-teinte, mais la force de cette équipe est d’avoir toujours cru à son destin. Après la deuxième place de LNH arrachée de justesse à l’issue de la dernière journée, Paris a donc mis un terme à sa saison en glanant le dernier trophée en jeu. Une façon de tourner la page après une année difficile.

Dumoulin fait déjouer Paris

Dumoulin Chambéry 2Chambéry rêvait pourtant de rééditer la même performance qu’au Trophée des Champions en septembre dernier et qu’en championnat en mars (31-26). L’enjeu était cette fois-ci bien différent, et les coéquipiers de Samuel Honrubia ont su négocier un début de match en mode diesel (0-3) pour ensuite accélérer le rythme. Emmenés par Abalo en attaque, et avec une défense compacte, les hommes de Philippe Gardent ont pourtant trouvé sur leur route un Cyril Dumoulin en pleine réussite. Pour sa dernière sous le maillot chambérien, le futur portier de Toulouse a souvent mis en échec les parisiens. Mais cela n’a pas suffi pour inquiéter Paris au delà de la 20ème minute (10-10, 22′). Malgré un échec sur penalty de Bojinovic avant la pause, le PSG vire en tête à l’heure de rentrer aux vestiaires (15-12).

Le PSG maîtrise la fin de match

Comme souvent cette saison, et sur la lancée de son entrée réussie jeudi en championnat contre Cesson, Patrice Annonay écœure les tireurs chambériens (18-14, 34′). Les savoyards ne s’avouent pourtant pas vaincu, revenant même à une longueur après un penalty réussi de Basic (21-20, 44′). Nyokas entretient l’espoir, mais les parisiens reprennent trois buts d’avance après une magnifique passe de Narcisse pour Vori. Chambéry ne reviendra pas. Le trophée part dans les mains parisiennes (31-27). Pour leur dernier match avec le PSG, Garcia, Sierra, Diaw et Hallgrimsson finissent leur aventure parisienne en beauté. La tristesse est en revanche bien grande dans le regard de Guillaume Gille et Cyril Dumoulin. Ces deux joueurs historiques de Chambéry rêvaient d’une autre fin.

3 CommentairesPoster un commentaire

  1. toto - le 26 mai 2014 à 11h36

    Et Cavalli qui ne fait pas rentrer G Gille pour le dernier match de sa carrière!!!!! Quel Petit Monsieur!!

    Bon vent Guillaume!!! Tu nous manqueras sur les terrains.

    Au passage félicitation à Paris qui méritait un titre cette année quand même.

  2. erk - le 30 mai 2014 à 19h54

    Quand il perd, le PSG Hand a droit à beaucoup plus de commentaires que quand il gagne et fait un bon match. Et quand Montpellier n'est pas dans le coup, c'est encore pire. Comme quoi, on préfère toujours les trains qui arrivent en retard que ceux qui sont à l'heure. Etonnant.

    • skancho - le 30 mai 2014 à 20h19

      C'est surtout que les supporters de ce club se comptent sur les doigts d'une main. Les seuls qui commentent le font en tant qu'observateurs, et donc l'analyse est plus interessante quand le club le plus riche du monde perd que quand il gagne. CQFD.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).