CDL 2014

Montpellier s’offre une nouvelle coupe !

IMG_3409

Premier titre de la saison pour le MAHB

Montpellier a remporté, ce dimanche après-midi, sa neuvième Coupe de la Ligue en battant sèchement Saint Raphael, 34 à 21. Les Montpelliérains ont notamment pu compter sur leur défense de fer et l’excellent William Accambray (9 buts).

Un premier acte héraultais parfait

Cette finale avait un parfum de déjà vu… En effet, les deux équipes s’étaient déjà rencontrées à deux reprises en finale de la Coupe de la Ligue (2010, 2012). Les deux fois, Saint Raphael avait perdu face à l’ogre montpelliérain de l’époque. Un ogre qui est de retour. Comme face à Paris, les Varois ratent leur entame de match et se laissent dépasser par des Montpelliérains très bien en jambes. En défense, rien ne passe. L’agressivité des joueurs héraultais conjugué aux arrêts de Thierry Omeyer leur permettent de mener rapidement 3-0 (4e) puis 9-3 (14e). L’hémorragie, provoqué par des William Accambray (9 buts) et Vid Kavticnik (7 buts) en réussite, a du mal à s’estomper pour les Varois, qui accusent jusqu’à 10 buts de retard à la 21e minute. Seuls Morten Olsen, comme la veille, et Raphaël Caucheteux arrivent à s’extirper du trou noir dans lequel s’engouffre leur équipe et permettent à Saint Raphaël de rebondir et de revenir, à la pause, à six buts de Montpellier.

Guigou en métronome

IMG_3255Si le MAHB a quelque chose que n’a pas Saint Raphael, c’est bien le palmarès et l’expérience qu’à ce club dans ce genre de rendez-vous. Avec ses 37 titres, Montpellier sait gérer les finales, et le fait clairement bien, en deuxième mi-temps. Même la double strict instaurée par Christian Gaudin n’a pu contenir l’élan des coéquipiers d’un Jure Dolenec brillant (7 buts). L’écart entre les deux équipes s’agrandit encore (25-16, 44e). Saint Raphael, qui vit un calvaire, voit Montpellier accélérer à nouveau, grâce au souffle et à la vista de Michael Guigou, et mener de douze buts (30-18, 53e). Patrice Canayer fait alors entrer les jeunes Arthur Anquetil, Antoine Gutfreund, Jean-Loup Faustin, tous auteurs d’un but, et le moins jeune Arnaud Siffert. La fête est alors complète pour les Hérautais qui gagnent (34-21) leur premier titre de la saison et leur neuvième Coupe de la Ligue, devant leurs 150 supporters présents pour le week-end. Pour les Varois, il s’agit de leur troisième défaite en finale, leur troisième contre Montpellier.

12 CommentairesPoster un commentaire

  1. Alexandre - le 2 février 2014 à 21h00

    Nikola who… ?

    • eagle4 - le 3 février 2014 à 00h07

      Nikola Karabatic. Meilleur joueur du Championnat d'Europe de handball puisqu'il semble nécessaire de vous le rappeler. Je ne vois pas pourquoi vous avez besoin de parler de Karabatic. Heureusement que Montpellier arrive encore à gagner Saint-Raphaël une fois sur deux (souvenez-vous de la défaite en décembre) sans Karabatic. Cela n'enlève en rien le fait que la perte de Karabatic a nécessairement affaibli le club. Je crois qu'il n'y a qu'à regarder l'euro du joueur et le début de saison du MAHB. Rappelons-nous que le MAHB s'est fait éliminer par Plock et ne participe donc pas à la Ligue des Champions. Ajoutez à cela une première partie de saison en dents de scie, moi je vous l'épelle : K-A-R-A-B-A-T-I-C, Nikola Karabatic. Voilà ce qu'il manque et manquera à Montpellier.

      • Alexandre - le 3 février 2014 à 00h21

        Amusant. Je ne pensais pas que mon "troll" marcherait aussi bien.

        Cela dit, Karabatic, je m'en fous. Il est heureux (et meilleur) à Barcelone, grand bien lui fasse.

        Quand je poste ce commentaire, ce n'est pas par rapport à lui mais par rapport à tous les "experts" qui prédisaient qu'en faisant partir Nikola (ce que le club n'a d'ailleurs pas fait), le MAHB signait son arrêt de mort, qu'il ne gagnerait plus jamais rien…

        Pourtant les faits sont là : deux titres en moins d'un an. En repartant d'une équipe neuve, Canayer, que ce bon vieux Nikola voulait virer, est en train de refaire une machine à gagner.

        Les faits sont encore là quand Montpellier domine Dunkerque et qu'elle inflige une leçon à Saint-Raphaël.

        Et je le maintiens : le départ de Karabatic a renforcé le club, tant sa présence n'était plus supportable.

        Le début de saison du MAHB, d'ailleurs, c'est quoi ? Deux points en moins à la mi-saison que les deux leaders qu'on reçoit sur la phase retour. Avec un effectif foncièrement chamboulé, j'appelle ça un très bon début de saison.

        Évoquer Plock quand l'équipe n'était absolument pas rodée est ridicule (sans compter que Plock est une très bonne équipe).

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).