Challenge Cup (F)

A la découverte de Bâle

Basel

Après avoir disposé des Polonaises au troisième tour de la Challenge Cup, l’Union Mios-Biganos Bègles affrontera le Basel Regio Handball pour le compte des huitièmes de finale de la compétition. Découverte.

Le club de Basel Regio est le fruit d’une union entre deux formations : l’ATV-Basel Stadt, crée en 1862 et le SG ATV/KV Basel né en 1867. Avant le début de leur collaboration, en 1997, l’ATV-Basel Stadt comptait quatre titres de champions de Suisse (1982, 1983, 1985, 1986). Le but affiché de cette union était de devenir encore plus compétitif sur l’échiquier du handball féminin suisse. QuatreBasel 2 équipes furent créées : deux séniors, une U19 et une U17. Aujourd’hui, le Basel Regio est le plus grand club de la région nord-ouest de la Suisse avec environ 800 membres. Après avoir végété quelques années en troisième et deuxième division, le club accède à la première division en 2012. Thomas Mathys, l’entraîneur actuel du club depuis quatre ans, a réalisé un travail considérable depuis son intronisation.

Si le club de la région de Bâle est qualifié en Challenge Cup cette année, c’est grâce a son très bon parcours réalisé en coupe de Suisse l’an dernier. Malgré une défaite en finale (23-21) contre le Spono Nottwil, club éliminé au deuxième tour de la Coupe des Coupes cette année, la troupe de Thomas Mathys a validé son ticket en coupe d’Europe. “Notre premier tour s’est bien déroulé (ndlr : contre le KHF Prishtina), nous a confié le technicien suisse. Après avoir gagné avec un gros écart à l’aller (50-25), nous avons pu profiter de notre voyage au Kosovo. L’organisation était parfaite là-bas.” Au retour, Basel s’est imposé 30-25.

Après cette première année réussie, le club vit actuellement un passage difficile. Après des différents entre l’entraîneur et le manager du club, les résultats du club suisse se sont détériorés. Septièmes de la saison régulière, Thomas Mathys et son équipe disputent actuellement les play-downs à quatre équipes mais devraient parvenir à rester dans l’Elite après avoir remporté deux victoires en autant de matchs (33-32 contre l’Amnistia Zurich et 35-30 au BSV Stans).

11

Aline Mathys a inscrit 11 buts lors du match aller face à Prishtina.

L’ensemble du club suisse promet une belle fête pour la réception de l’Union Mios-Biganos Bègles. “C’est le genre de rencontres qui vont nous faire gagner en expérience, mais aussi dont nous devons profiter à fond, explique Thomas Mathys. Même si nous savons que nous risquons de perdre par un important écart contre l’UMB-B et que notre aventure en coupe d’Europe va s’arrêter là, nous devons faire notre maximum.”

L’équipe de Bâle est une formation jeune et l’entraîneur helvète tient à souligner que “toutes les joueuses qui composent son équipe sont amateurs“. Elle compte principalement sur sa Hongroise Timea Mezei (69 buts en championnat) joueuse polyvalente qui peut évoluer aux ailes ou au pivot. Les dangers de la base arrières sont centrés sur Sarah Baumgartner mais aussi sur Aline Mathys, auteur notamment de 16 buts sur l’ensemble des deux matchs lors du tour précédent. Enfin, Marie-Rose Bütikofer au pivot et Seraina Hochstraser sur son aile gauche seront aussi des dangers potentiels pour l’Union.

Basel Regio Handball – Union Mios-Biganos Bègles
01 février à 20:00, Basel, Sporthalle Pfaffenholz. Arbitres : Angelos Argyridis, Christos Mouttas (Chypre).

Union Mios-Biganos Bègles – Basel Regio Handball
8 février, 20:00, La Teste du Buch, Salle Omnisports. Arbitres : Athanasios Chaskis, Dimitrios Tsakonas (Grecs).

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).