Coupe EHF

A la découverte de Constanta

Constanta

Après sa défaite à Berlin dimanche dernier (27-30), Chambéry affrontera dimanche soir les Roumains de Constanta, un club qui court après son glorieux passé…

Popescu ConstantaLe HCM Constanta, ou Handbal Club Municipal Constanta, a été créé en 2002 et est localisé dans la ville de Constance, sur les rives de la mer noire à l’extrême est de la Roumanie. Depuis sa création, le club a été sacré huit fois champion et a remporté cinq fois la coupe. Il sert de réservoir principal à l’équipe nationale, mais la majorité des étrangers qui y jouaient sont repartis, à l’image du Hongrois Timuzsin Schuch parti il y a deux ans pour Veszprém, ou Javier Humet, que l’on retrouve cette saison sous les couleurs d’Ivry. Pour la première fois depuis 2008, le club ne participe pas à la Champions League cette saison. Eliminé lors des tournois de qualification par Porto, le club roumain a comme ambition d’atteindre les quarts de finale de cette coupe EHF, ce qui ne sera pas une simple affaire. Par le passé, Constanta a atteint en 2010 les seizièmes de finale de la Champions League, un an après avoir atteint les quarts de finale de la Coupe des Coupes.

Toma ConstantaL’équipe est coaché par Alexandru Buligan, un ancien gardien de la sélection qui a notamment joué pour Portland San Antonio pendant 6 ans, avant de repartir coacher Constanta, le club de ses débuts, en juillet 2010. Le titulaire dans les buts est le gardien de la sélection roumaine Mihai Popescu (en photo ci-dessus), qui à 28 ans, possède déjà une solide expérience internationale. A l’aile gauche, c’est George Buricea qui tient le poste, tandis qu’un des dangers principaux du collectif roumain est l’ailier droit Laurentiu Toma (en photo à droite), véritable machine à marquer très rapide sur contre-attaque, capable de tourner à une moyenne de 9 buts/match sur 10 matchs de Champions League il y a deux ans. Au poste de pivot, on retrouve un jeune international Albert Cristescu (22 ans) qui se partage le temps de jeu avec Marius Novanc depuis le départ de Milutin Dragicevic en début de saison. Blessé, Dalibor Cutura, le petit génie serbe passé par Léon ne devrait pas tenir sa place au Phare, mais la base arrière roumaine possède de très bons automatismes forgés au fil des années. C’est l’international Alexandru Csepreghi qui le remplace au poste de demi-centre, et Alexandru Simicu, arrière gauche de 28 ans, qui présente le danger majeur sur la base arrière, puisque Bogdan Criciotoiu le gaucher est nettement moins shooteur que ses deux compères. Les trois joueurs de la base arrière jouent également ensemble en sélection et ont été formés au club tous les trois. Sur le banc de touche se trouve un mix de joueurs d’expérience, comme le Macédonien Branislav Angelovski (demi-centre de 34 ans) et le défenseur monténégrin Aleksandar Adzic, et de joueurs jeunes, comme le demi-centre Ramon Somlea, à peine 20 ans.

Sala ConstantaLe HCM Constanta évolue à la Sala Sporurilor, une salle typique des pays de l’ex URSS, bâtie dans les années 1970 et rénovée par petites touches depuis. Si cette salle est loin d’être une forteresse imprenable, le temps de transport joue souvent contre les adversaires des Roumains, et rares sont les équipes qui s’y sont imposées largement. Dans l’histoire récente, Montpellier s’y est déplacé avec des fortunes diverses. Si ils s’y sont imposés en 2007 (28-23), ils s’y sont inclinés en 2009 (37-33).

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).