Coupe EHF (F) – 3e tour

IPH sur ses gardes en Turquie

Après une courte victoire samedi dernier en troisième tour aller de Coupe EHF face à Ankara (26-23), Issy-Paris dispute aujourd’hui (15h) le match en retour en Turquie. Pablo Morel, l’entraîneur français, et Serdar Eler, le technicien turc, livrent leur analyse avant cette rencontre.

Lassource Issy-Paris

A l’aller, Coralie Lassource avait été très précieuse en défense, notamment en fin de rencontre.

Évacuer la déception pour Ankara, de la vidéo pour IPH

De retour en Turquie, les filles de Serdar Eler avaient encore du mal à encaisser cette défaite alors qu’elles avaient su mettre la main sur la rencontre très tôt dans le match. “Mes joueuses étaient très déçues du résultat car elles savaient qu’elles avaient fait un bon match, appuie le technicien turc. Mais elles ont beaucoup travaillé cette semaine où elles n’ont eu aucun jour de repos. Je leur ai dit que j’étais très fier d’elles car elles avaient réalisé leur plus belle performance de la saison face à Issy-Paris. Désormais, elles sont prêtes à aller chercher leur qualification.

Du côté d’Issy-Paris, une bonne partie de la semaine aura été consacrée à l’analyse vidéo de la rencontre. L’occasion de cerner les erreurs commises durant soixante minutes. “J’ai trouvé mes joueuses très très concentrées, dévoile Pablo Morel. Les filles ont conscience qu’elles n’ont pas fait un bon match. C’était un manque de tout, de combat et de précision tactique en défense notamment. On a donc bien pris le temps d’étudier la vidéo du match aller. On a aussi choisi de les faire travailler physiquement pour digérer leurs deux grosses rencontres disputées en une semaine face à Metz puis Ankara.

IPH doit trouver la bonne défense

Entreprenantes et percutantes en attaque, les Turques avaient fait beaucoup de mal à la défense d’Issy-Paris, à Saint-Michel-sur-Orge. Malgré plusieurs changements de tactique allant de la prise en stricte à la défense étagée en passant par la 6-0, ce n’est que lors du dernier quart d’heure que les protégées de Pablo Morel sont parvenues à enfin contrôler Yeliz Özel et Lenche Ilkova, deux des dangers de l’attaque d’Ankara.

Mais la question qu’il a fallu se poser est : pourquoi est-ce que ça n’a pas marché? souligne Pablo Morel. Y avait-il des choses à garder ou devions-nous tout jeter à la poubelle? Le premier élément est que notre plan a mieux fonctionné en fin de match. Ensuite, nous avons remarqué à la vidéo que la défense étagée n’avait pas marché en raison d’erreurs individuelles. Aussi, nous avons mal exploité le jeu de transition sur grand espace. Du coup, ce n’était pas uniquement des problèmes de dispositifs défensifs. Mais, au-delà de ça, il ne faut pas oublier aussi qu’Ankara est une très belle équipe, emmenée par une joueuse extraordinaire (ndlr : Yeliz Özel). Il faudra aller chercher cette qualification.

A chaud à l’issue du match aller, le staff turc avait pointé la performance du corps arbitral mais aussi le manque de réussite de leur gardienne de but Dragica Tatalovic, pourtant loin d’avoir été un simple plot entre ses trois montants. Quelques heures avant la rencontre d’aujourd’hui, Serdar Eler revient sur son analyse. “En fait, notre plus gros problème a été d’avoir perdu trop de ballons facilement, explique-t-il. D’autre part, notre précision au shoot a diminué au fur et à mesure que la partie avançait. Notre deuxième mi-temps a été moins bonne que la première.

Grosse ambiance attendue ?

2700 places sont disponibles au sein de la THF Spor Complex d’Ankara. Cependant, lors du deuxième tour de Coupe EHF, le 19 octobre dernier, face à Gomel (33-22), seuls 1100 personnes étaient venues soutenir la formation de Serdar Eler. “Mais tous les membres du club et le service communication ont fait un travail énorme cette semaine pour tenter de ramener un maximum de monde ce dimanche, prévient le coach turc. J’espère que nous aurons un grand nombre de supporters.

Parfois très chaude, match à enjeu ou non, l’ambiance turque n’effraie pourtant pas Issy-Paris. Bien au contraire. “Nous jouons aussi la coupe d’Europe pour se confronter à de nouvelles cultures, à d’autres ambiances, explique Pablo Morel. J’ai envie de voir une belle ambiance, une salle pleine. De toute façon, on s’attend un match très compliqué.

 Ankara – Issy-Paris ce dimanche à 15h à la THF Spor Complex arbitré par D.Mitrevski et B.Todorovski (Macédoine).

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Arthur Nuaes - le 24 novembre 2014 à 01h02

    match compliqué et perdu par les françaises 23 à 22. mais comme elles avaient gagné de 3 buts le match aller elles sont qualifiées. quant aux spectateurs, ben ils sont venus à 1100 d'après lafeuille de match.

    Les miossaises sont aussi qualifiées (aux pénalty) dans leur coupe

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).