Coupe EHF (F) – 3e tour

Issy-Paris devra rester très vigilant

Dans l’antre du Val d’Orge, au gymnase des Mares-Yvon de Saint-Michel-sur-Orge, Issy-Paris s’est imposé face à Ankara à l’issue d’une rencontre riche en rebondissements (26-23). Une marge de trois buts qui laisse les Parisiennes sous pression avant de se déplacer, dans une semaine, en Turquie.

Oftedal Issy-Paris

Stine Oftedal et IPH devront réaliser une performance en Turquie pour se qualifier en huitièmes de finale de Coupe EHF.

Tous les ingrédients étaient réunis pour passer une belle soirée de Coupe d’Europe. Une grosse heure après la victoire du Val d’Orge face à Aubervilliers (26-24) pour le compte de la septième journée de Nationale 2 féminine – les Essonniennes sont toujours invaincues dans leur poule -, près de 2000 personnes étaient venues s’amasser en tribune pour supporter Issy-Paris Hand pour ses débuts en Coupe EHF. C’est donc dans une très belle ambiance que les Parisiennes ont arraché une victoire dans les dernières minutes du match.

Une solide défense turque

Serdar Eler, le technicien turc d’Ankara, l’avait souligné avant la rencontre : la meilleure défense remporterait probablement le match. Et, à ce jeu, ce furent les visiteurs qui furent les plus appliquées en début de rencontre. Très bien en place avec un secteur central compact s’appuyant notamment sur Lenche Ilkova et Duygu Aydogan dans le rôle de déménageuses, les Parisiennes ne trouvent pas de brèches et ne cessent de tomber dans les bras des défenseures turcs (5-6, 16′). De l’autre côté du terrain, Yeliz Özel s’occupe de faire le show et guide la barque ankariote. A l’image d’une Pernille Wibe secouée de toutes parts, IPH tend à ne chercher la solution uniquement avec sa base arrière et son pivot : une aubaine pour les Turques. Ces mêmes turques qui profitent également de chaque instant de relâchement défensif parisien pour garder la main sur le match. Si bien qu’à la mi-temps, les Françaises sont menées d’un but (12-13, MT).

Un changement de défense et une grosse fin de match

Après la pause, Pablo Morel continue de multiplier les changements défensifs pour tenter de contrer à la fois Yeliz Özel et la pivot Lenche Ilkova, les deux armes majeures d’Ankara, mais rien ne fonctionne vraiment (14-17, 40′). Dans son but, Dragica Tatalovic réalise quelques arrêts qui permettent à son équipe de rester devant au tableau d’affichage. Puis la lumière vint pour Issy-Paris. En ré-organisant une énième fois son arrière garde en demandant notamment à Coralie Lassource de se charger d’Özel en défense, les Turques sont enfin mises en difficulté sur leurs phases offensives. “Je crois qu’il y a eu un gros manque de communication en défense en première mi-temps, souligne l’intéressée. Nous avons pris trop de buts secteur central. On a été plus agressives en défense dans le dernier quart d’heure et ça a fait la différence.” Dans le même temps, Stine Oftedal marque coup sur coup et Issy-Paris revient dans son match (20-20, 49′). Aussi, Armelle Attingré réalise trois parades précieuses dans les dix dernières minutes. Bref, dix très bonnes dernières minutes collectives couplées à la fatigue de leur adversaire qui permettent à IPH de finalement s’imposer (26-23, FT).

Je suis évidemment déçu même si, dans l’ensemble, ce résultat est une bonne opération pour nous, lâche Serdar Eler. On fait un très bon match pendant cinquante minutes, avec une très grosse défense, et on craque à la fin… Les arbitres ne nous ont pas facilité la tâche non plus, mais c’est toujours le sort réservé aux équipes visiteurs. Néanmoins, je garde bon espoir pour nous qualifier au tour prochain en gagnant le match retour chez nous.
De son côté, Pablo Morel, le technicien parisien, souligne la “force collective et la détermination de son équipe” qui ont finalement permis de l’emporter. “Malgré cela, c’est vrai que notre défense a vraiment été mise à mal, explique-t-il. En attaque, on a essentiellement manqué de rythme. Être dangereuse en étant à l’arrêt balle en main, c’est forcément compliqué. Trois buts d’avance, c’est peu. Lorsqu’on sait l’importance des matchs à domicile en Coupe d’Europe, c’est dommage de ne pas avoir réussi à creuser un écart plus important. Mais, au vu de la physionomie de la rencontre, on ne va pas se plaindre…

Issy-Paris Hand : S.Oftedal 9 buts, Jovanovic 7, H.Oftedal 3, Wibe 2, Camara 1, Issifou 1, C.Lassource 1, Spincer 1, Zalewski 1, Bossavy, Fehri. Gardiennes : Attingré, Garba.

Ankara  : Özel 5 buts, Chumak 4, Ilkova 4, Dmitrovic 3, Gündar 3, Tankaskaya 3, Aydogan 1, Aydin, Keskin, Sen, Yakar. Gardiennes : Rombescu, Tatalovic, Toker.

Les autres résultats :

Erdi (Hon) – Spono Nottwil (Sui) 33:18 (un but pour Signaté) / 31:22 (deux buts pour Signaté)
H65 Höör (Sue) – HC Karpaty (Ukr) 30:21 / retour le 22
Balonmano Bera Bera (Esp) – Jomi Salerno (Ita) matchs les 21 et 23 en Italie
Team Tvis Holstebro (Dan) – HB Dudelange (Lux) 45:18 / 50:19
Buxtehuder SV (All) – Succes Schoonmaak/Voc Amsterdam (P-B) 32:25 / retour le 22
TSV Bayer 04 Leverkusen (All) – Lubin (Pol) 30:23 / retour le 23
Dunaujvarosi (Hon) – WHC Vardar (Mac) 28:20 / retour le 23
Iuventa Michalovce (Svq) – ASC Corona 2010 Brasov (Rou) 28:31 / retour le 23
OFN Ionas (Gre) – Astrakhanochka (Rus) 28:27 / retour le 22
RK GEN-I Zagorje (Slo) – Team Esbjerg (Dan) 22:33 / retour le 23
Lugi Lund (Sue) – Rocasa Gran Canaria (Esp) 24:28 / retour le 23
Femina Vise (Bel) – Muratpasa Beleyide (Tur) matchs les 22 et 23 en Turquie
Rostov – Don (Rus) – DHK Banik Most 26:21 / retour le 22
Alavarium / Love Tiles (Por) – HC Dunarea Braila (Rou) matchs les 22 et 23 en Roumanie
Lada (Rus) – Stabaek (Nor) 37:29 / 32:23

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).