EdF Junior (F)

“La fin d’une aventure exceptionnelle”

Le rideau est tombé dimanche dernier, sur les coups de 12h30, à Koprivnica, en Croatie. Dans les rires et la joie, la génération féminine 1994/1995 de l’équipe de France venait de jouer son dernier match sous le maillot bleu face à la Roumanie. Une dernière rencontre soldée par une large victoire (31-19) qui offrait aux Bleuettes la cinquième place du Mondial 2014. “Nous voulons faire mieux que les années précédentes“, nous annonçait sans prétention la Dijonnaise Marie Prouvensier en début de compétition. Le contrat est rempli. L’ailière droite bisontine Sabrina Zazai et la demi-centre messine Déborah Kpodar reviennent sur leurs années bleues.

France

Tout juste descendue de l’avion qui la ramène sur le sol français, Sabrina Zazai réfléchit : “C‘est la fin de notre aventure en sélection nationale France… Ce n’est pas facile d’en parler. Je pense qu’on s’en rendra réellement compte lorsque nous passerons nos premières vacances d’été entièrement (sourires)”.

En 2011, lors du championnat d’Europe U17, les Françaises emmenées par Pierre Mangin avaient déjà terminé cinquièmes. Comme lors de ce Mondial 2014. Le groupe n’aura que peu évolué durant ces quatre ans. “Ce que je retiens de cette expérience sous le maillot bleu, ce sont les rencontres que j’ai pu faire, explique la Bisontine. Humainement, c’est une sacrée claque. On apprend à s’ouvrir aux gens, on côtoie d’autres cultures, on va dans des régions, des pays inconnus. On apprend sur soi aussi. L’équipe de France, c’est aussi vivre en communauté pendant près d’un mois avec les mêmes personnes, découvrir la pression d’une compétition internationale, l’exigence et la concurrence pour pouvoir jouer et avoir la chance de chanter au moins une fois la Marseillaise. Tout ça sont des sentiments indescriptibles !

Kpdar

Déborah Kpodar à la manœuvre.

Septièmes du Mondial 2012, septièmes, aussi, de l’Euro 2013, la génération des Frécon, Camara, Agathe, a toujours du se battre pour prouver son niveau. Prouver, derrière la génération emmenée par Grâce Zaadi, qui s’impose déjà, à 21 ans, comme une joueuse majeure de l’équipe de France A. Éliminées en quart de finale du Mondial face au Danemark (26-36), qui terminera finalement troisième de l’épreuve, les joueuses d’Eric Baradat ne boudent pas leur plaisir à l’heure du bilan. “Nous avons fait un beau parcours, même si la défaite contre le Danemark nous a vraiment frustrées, évoque Déborah Kpodar. On aurait aimé terminer dans le carré final ou sur le podium… Mais nous nous sommes remobilisées car nous savions que nous pouvions faire mieux que les années précédentes. Nous nous sommes battues pour aller chercher cette cinquième place. Et puis, on voulait finir sur une bonne note. On est satisfaites de notre parcours.” Avant que Sabrina Zazai ajoute : “Je crois que cette cinquième place est méritée. Nous avions évidemment envie de mieux faire mais je crois qu’il nous a manqué un petit quelque chose pour aller titiller les quatre équipes devant nous. Il suffit de revoir le match contre le Danemark et de voir qu’au niveau international junior nous n’avons pas le droit a l’erreur.. On à réussi a faire mieux que les compétitions précédentes et c’était quand même l’objectif fixé en début de compétition. De plus, nous battons deux équipes que nous n’avions jamais battu auparavant (31-25 contre les Pays-Bas et 31-19 face à la Roumanie). Signe que notre groupe a évolué après toutes ces années.

Zazai

Sabrina Zazai à l’exercice des pénaltys.

A l’heure de partir quelques jours pour profiter d’un repos mérité avant le retour dans leurs clubs respectifs, les juniors françaises laissent chez elles plusieurs valises pleines de souvenirs de leurs années bleues. “C’est la fin de notre génération, lâche, pensive, la Messinne. Quatre excellentes années en bleu. Je repense à mon premier hymne national, en Italie, avec la génération 1992/1993. A tous ces matchs, ces stages… ces danses car, oui nous dansions beaucoup (rires) ! Tous ces petits moments qui resteront forcément gravés dans un coin de ma tête.” Sabrina Zazai évoque, elle, ce tout dernier match disputé sous le maillot national. “A titre personnel, je pense à cette rencontre contre la Roumanie, se remémore-t-elle. Dernière marseillaise, dernier match avec le maillot de l’équipe de France, dernière rencontre avec les copines… Que nous gagnons de la plus belle des façons en plus (31-19) ! Et puis, Éric me fait tirer le dernier penalty du match à la dernière seconde. En me retournant après avoir marqué, les filles et moi nous jetons dans les bras. Il y avait beaucoup d’émotions à ce moment là…

L’aventure junior est aujourd’hui terminée, mais rien ne dit que les juniors françaises ne se retrouveront pas en Équipe de France A demain. “Toutes les joueuses pensent un jour à jouer sous le maillot bleu, non?, sourit la pivot. C’est le rêve absolu.

Le groupe bleu du Mondial 2014 : Catherine Gabriel (ESBF), Déborah Dangueuger (Metz HB), Maryam Garba (Issy Paris) (Gardiennes), Sabrina Zazai (ESBF), Alizée Frécon (ESBF), Chloé Bouquet (ESBF), Kalidatou Niakaté (Issy Paris), Doungou Camara (Issy Paris) Dieneba Sy (Octeville/Mer), Aissatou Kouyaté (Fleury Loiret), Laura Flippes (Metz), Lindsay Burlet (Metz), Lilla Toth (Metz), Déborah Kpodar (Metz), Tamara Horacek (Metz), Marie Prouvensier (Dijon), Kelia Zulemaro (Dijon), Mélissa Agathe (Fleury Loiret).

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Mangin - le 21 juillet 2014 à 11h18

    Bravo le filles pour votre beau parcours, oui votre 5ème place est largement méritée. j'apprécie beaucoup les commentaires chargés d'émotion et l'analyse de Sabrina mais sa mémoire lui joue des tours car nous avions déjà battu la Roumanie à l'Euro 2011 où les pays bas avait fini derrière nous. Pierre

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).