EHF Cup

Constanta, l’invité surprise

Crédit photo : Jean-Pierre Riboli

Alexandru Simicu

Si, en septembre dernier, il avait fallu nommer quelques favoris pour participer au dernier carré de la coupe EHF, peu auraient été tentés de miser sur les Roumains de Constanta. Tombés dans l’une des poules les plus relevées de la compétition, avec Berlin et Chambéry notamment, les hommes d’Alexandru Buligan ont pourtant atteint leur but, qui était d’arriver à la phase des matchs à élimination directe. Buligan, passé de longues années par la Liga Asobal, en a été le premier surpris : “Effectivement, nous ne nous attendions pas forcément à cette qualification, surtout dans un groupe aussi relevé, d’autant plus que le handball roumain est en souffrance en ce moment. Mais nous avons su tirer parti des matchs à domicile, et aller chercher un match nul à Chambéry (29-29) qui a permis au groupe d’engranger de la confiance”. Les poules terminées, les Roumains se sont débarassés de Lugi (31-21, 28-34), en comptant une nouvelle fois sur leur performance à domicile, avec une victoire de dix buts.

Un projet à moyen terme

Zvonko Shundovski

Zvonko Shundovski

Mais l’épopée de cette année n’est en fait que l’accomplissement d’un projet débuté en juin 2010, avec le retour d’Alexandru Buligan au pays. Gardien de Portland San Antonio, club espagnol avec lequel il a notamment remporté la Champions League, il prend les rênes de l’équipe première du plus grand club roumain, avec le Macédonien Zvonko Shundovski. Avec un objectif majeur : placer Constanta sur la carte du handball européen. “Je savais en arrivant que ce projet prendrait du temps” explique-t-il. “Mais aucune grande équipe ne s’est batie en un jour, il se peut que vous deviez attendre plusieurs années avant de voir les résultats de votre travail.” Mais avec “patience et obstination”, il a qualifié Constanta pour la phase de poules de la Champions League ces deux dernières années, avant d’échouer cette saison en tournoi qualificatif face à Porto. Mais peu importe pour les Roumains qui voient dans cette aventure en Coupe EHF “un moyen de progresser et de gagner en expérience pour retrouver la Champions League la saison prochaine”.

Un effectif homogène

Mihai Popescu

Mihai Popescu

Pourtant, le groupe possède déjà un certain vécu collectif, puisque sept des joueurs qui le composeront à Berlin étaient déjà dans l’équipe qui avait atteint les huitièmes de finale de la Ligue des Champions en 2010, avec des caractéristiques bien ciblées. Javier Humet, l’arrière droit espagnol qui a évolué une saison au club, décrit “une équipe très équilibrée, avec des joueurs rapides en contre attaque et précis sur attaque placée. Ils possèdent une grosse défense et des bons gardiens, qui leur permettent de rapidement monter les ballons”. Constanta possède dans son effectif le deuxième meilleur buteur de la Coupe EHF, l’arrière gauche Alexandru Simicu, qui a déjà inscrit 53 buts, soit plus de 5 buts/match.

Mais à en croire Mario Cavalli, le coach de Chambéry qui a croisé deux fois le fer avec les Roumains cette saison, il n’est pas le seul danger. “Constanta est une équipe homogène, avec de la qualité à tous les postes. Csepreghi, leur demi-centre, est capable d’être à la fois buteur et organisateur et il nous a mis dix buts au match retour. Ils ont aussi une paire d’ailiers, Toma et Buricea, qui vont très vite en contre-attaque et qui sont au cœur de leur système offensif, car les actions se finissent souvent sur les ailes. Dans les buts, Popescu, le gardien de l’équipe nationale de Roumanie, est également très bon et nous avait fait beaucoup de mal au match aller”. Et comme si cela ne suffisait pas, Alexandru Buligan pourra compter sur le retour de Dalibor Cutura sur le poste de demi-centre, lui qui a été blessé toute la saison. Le petit Serbe, âgé de 38 ans, a inscrit sept buts lors des deux quarts de finale face à Lugi et apparait clairement comme le facteur X de cette équipe.

Les clés du match

De l’avis de tous les spécialistes, cette belle équipe de Constanta ne partira pas favorite samedi après-midi face à Montpellier, qui a remporté ses dix matchs de Coupe EHF cette saison. “Bien que Constanta soit une équipe très sérieuse et très rigoureuse, Montpellier doit se qualifier. Il faudra pour eux qu’ils évoluent à leur niveau, qu’ils mettent beaucoup d’énergie en défense comme ils savent le faire” conseille d’ailleurs Mario Cavalli, tandis que Javier Humet parle “d’éviter les pertes de balle pour ne pas s’exposer aux contre-attaques, qui est le point fort de Constanta. Avec une défense rigoureuse, et un Omeyer au niveau auquel il évolue ces derniers temps, Montpellier part favori”. Même Buligan endosse bien volontiers ce statut d’outsider : “Montpellier est une équipe avec beaucoup d’expérience et un des meilleurs gardiens du monde. Ils ont aussi un jeu de contre-attaque hyper rapide, et pour les contrer il nous faudra faire un match parfait en attaque et en défense. Mais sur un match tout peut arriver.” Les hommes de Patrice Canayer sont prévenus, les Roumains n’auront rien à perdre.

Le parcours de Constanta en Coupe EHF:

Tour de qualification :
Mors-Thy Hanbold (DAN) – Constanta : 26-27
Constanta – Mors-Thy Handbold (DAN) : 32-26

Phase de poule :
Constanta – Sporta Hlohovec (SLK) : 31-22
Chambéry (FRA) – Constanta : 29-29
Constanta – Füchse Berlin (ALL) : 31-31
Füchse Berlin (ALL) – Constanta : 28-26
Sporta Hlohovec (SLK) – Constanta : 25-27
Constanta – Chambéry (FRA) : 29-25

Quart de finale :
Constanta – Lugi (SUE) : 31-21
Lugi (SUE) – Constanta : 28-34

Kevin Domas

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).