EHF Cup

La malédiction des clubs français

Canayer-2-e1400232328862
Battu d’un but par le Pick Szeged dimanche après-midi en finale (28-29), Montpellier est resté aux portes d’un doublé européen Ligue des Champions – Coupe EHF, réalisé par seulement sept équipes dans l’Histoire. Le MAHB est la troisième formation française en trois ans à échouer en finale de la Coupe EHF.

Les équipes françaises sont-elles maudites en Coupe EHF ? Les supporters français vont commencer à le croire, frustrés de voir les formations hexagonales échouer sur la dernière marche qui mène au titre. Invaincu cette année dans la compétition, Montpellier a buté sur le Pick Szeged, qui a parfaitement su faire déjouer les héraultais en attaque. Rageant pour les hommes de Patrice Canayer qui rêvaient d’inscrire une nouvelle ligne au palmarès européen du club. Michaël Guigou et Thierry Omeyer auraient d’ailleurs pu compléter un palmarès déjà fort impressionnant en gagnant tous les trophées majeurs en jeu, en plus des Jeux Olympiques, du Mondial, de l’Euro et de la Ligue des Champions. Avec un collectif encore jeune, Montpellier peut espérer retrouver les sommets européens dans les prochaines années.

Les montpelliérains s’inscrivent donc dans la lignée des clubs français battus en finale de Coupe EHF. En 2012, Dunkerque s’était incliné face à Göppigen. Après un match nul à l’aller (26-26), les nordistes avaient explosé en vol au retour (34-28). L’année dernière, pour le premier Final Four de l’Histoire, Nantes rêvait d’un premier trophée devant son public. Les joueurs de Thierry Anti étaient tombés sur une solide équipe de Rhein Neckar Lowen (26-24). L’année prochaine sera peut-être la bonne pour le handball français masculin, qui attend un trophée européen en club depuis 2003. Une éternité.

FOCUS

En 1 an (ndlr 12 derniers mois), c’est la 5ème défaite d’un club français en Coupe d’Europe. En effet, la saison dernière c’est donc le HBC Nantes qui s’était incliné en finale de la Coupe EHF, puis suivi des filles de Metz en finale de la Coupe EHF mais également des filles d’Issy-Paris qui s’étaient inclinées en finale de la Coupe des Coupes face aux autrichiennes de Hypo. Enfin, cette saison à nouveau, les filles d’Issy-Paris se sont inclinées en finale de la Challenge Cup.

13 CommentairesPoster un commentaire

  1. nicnic - le 18 mai 2014 à 23h06

    Incroyable cet écart entre l'équipe de France et sa culture de la gagne et les clubs français qui échouent à chaque fois

    • Sasori - le 19 mai 2014 à 00h39

      LA raison est simple : coach !

      • Olivier1 - le 19 mai 2014 à 00h55

        Je ne pense pas que la différence soit lié au coach certes Onesta est très fort mais Cazal, Canayer, Anti, c'est pas des mauvais non plus. Non ce qu'il faut regarder c'est surtout l'effectif, tout d'abord on a une équipe de France avec de très bon joueurs expérimentés à tous les postes, alors qu'en club mis à part au PSG, personne n'a une équipe entière de joueurs habitués à disputé une finale tous les ans. Après faut pas comparer la selection et les clubs ça n'a strictement rien à voir, car Onesta les voit le temps de 3 semaines, alors qu'en club ils y sont à l'année!! Et puis il n'y a pas la barrière de la langue en sélection.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).