EHFCL

Barcelone se fait surprendre par Flensburg

IMG_1265
Grand favori du Final Four de la Ligue des Champions, le FC Barcelone a été éliminé dès les demi-finales par Flensburg-Handewitt (39-41).

Barcelone n’aime décidément pas la Lanxess Arena. Après s’être incliné en finale l’année dernière face à Hambourg, le club catalan avait pourtant la situation bien en main. A neuf minutes de la fin, il menait de six buts face à Flensburg (32-26) et entrevoyait la qualification pour la finale. Pourtant en retard d’un but à la pause, et de trois à la 33ème, Barcelone avait refait son retard et même pris un bel avance, grâce à une défense retrouvée et à un Danijel Saric infranchissable. Un 6-0 en cinq minutes a permis aux favoris de prendre la tête de s’installer confortablement en tête, tellement confortablement que Xavi Pascual avait commencé à faire tourner son effectif. Et tout s’est écroulé. “On n’a jamais été vraiment dans le match, on n’a jamais trouvé nos équilibres défensifs” a reconnu Xavi Pascual. “Dans les dernières minutes, on ne marque pas, on refuse de jouer, et il y a des choix que je fais qui ne sont pas les bons. Je dois le reconnaitre”. Ljubomir Vranjes, lui, avait quelques minutes auparavant joué le tout pour le tout en lançant ses deux jeunes ailiers Hampus Wanne et Bogdan Radivojevic, au relais d’Eggert et Svan Hansen. “J’ai fait un pari, et lancé mes jeunes” a-t-il raconté après le match, la voix brisée par l’émotion en conférence de presse. “Quand ça ne marche pas, ça ne marche pas, je n’avais rien à perdre. Et quand Sören Rasmussen a commencé à faire des arrêts, quand Hampus a mis les buts, le public nous a poussé et on est revenus”. Initié par Wanne, et conclu par Glandorf, auteur de trois des quatre derniers buts de Flensburg, dont le dernier sur le gong, le 6-0 allemand a remis tout le monde à égalité, forcant les deux équipes à une prolongation sortie de nulle part.

Et les masques sont tombés dans cette prolongation. Face à des Allemands toujours aussi volontaires, les Espagnols ne savaient trop quoi faire et s’en remettaient à Entrerrios et à Karabatic, auteur d’une très bonne prestation. En tête de deux buts au bout de la première prolongation, Barcelone a de nouveau calé, perdant son handball offensif, à l’image d’un Lazarov et d’un Rutenka loin de leurs niveaux habituels. Et pourtant, après une nouvelle égalisation d’Eggert, les blaugrana ont encore possédé la balle de match à quatre secondes de la fin. Mais Lazarov a refusé le shoot et refilé la patate chaude à Karabatic, qui a raté son tir, butant sur un Rasmussen une nouvelle fois décisif. Et alors que sa volonté n’a jamais pu être remise en doute, la star française a manqué son pénalty dans la série de tirs aux buts, tandis qu’une nouvelle fois, les jeunes Radivojevic et Wanne réussissaient leur tentative, envoyant Flensburg en finale pour sa première participation au Final Four. Suffisant pour imiter le succès d’Hambourg l’an dernier? “Je crois que chaque équipe a son histoire” a analysé Steffan Weinhold. “Laissez nous savourer, et promis nous ferons tout pour remporter le match demain”, une affiche 100% Bundesliga entre Kiel et Flensburg.

Ligue des Champions, Demi-finale
FC BARCELONE
39 (17) (32)
SG FLENSBURG-HANDEWITT
41 (18) (32)
Cologne, Lanxess Arena
Arbitres: Vaclav Horacek, Djiri Novotny (CZE)
Noddesbo
Garcia
Tomas
Entrerrios
Sorhaindo
Sarmineto
Arino
Gurbindo
Rutenka
Stranovsky
Morros
Karabatic
Saubich
Lazarov
5/5
5/6 dont 0/1 pén
5/6
5/8
2/4
0/1
0/0
0/0
3/12 dont 1/2 pén
0/0
1/2
5/11
0/1
6/13 dont 0/1 pén
Karlsson
Nenadic
Eggert
Glandorf
Mogensen
Svan
Weinhold
Wanne
Heinl
Gustafsson
Gottfridsson
Bogunovic
Radivojevic
Knudsen
0/0
2/6
5/8 dont 1/1 pén
8/13
6/10
2/5
7/12
3/3
0/2
0/0
1/4
0/0
1/1
1/1
Saric 20 arrêts / 59 tirs dont 0/1 pén Andersson
Rasmussen
11 arrêts / 39 tirs dont 1/2 pén
8 arrêts / 16 tirs dont 0/2 pén
Entraîneur: Xavi Pascual Entraîneur: Ljubomir Vranjes
Exclusions: 2 min (Karabatic) Exclusions: 8 min (Knudsen, Gottfridsson, Heinl, Glandorf)

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. alex - le 1 juin 2014 à 06h07

    AMAZING ¡¡¡

  2. Jean - le 1 juin 2014 à 08h08

    Voilà ce qui arrive quand on joue dans un championnat espagnol aussi faible , faire les beaux en remportant tous les matchs par de gros écarts , coupe d Espagne et autres titres en Espagne. Après contre des grosses équipes ç est pas la même chose , être suffisant en menant de 6 buts voilà ce qui arrive .

    • nicnic - le 1 juin 2014 à 16h16

      Pas faux mais c'est quand même pas la faute du Barça si son championnat est nul

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).