EHFCL

Flensburg déjoue tous les pronostics

IMG_2443

Après avoir éliminé Barcelone hier (41-39), Flensburg est venu à bout de Kiel en finale pour remporter la première Champions League de son histoire.

La scène est un petit peu surréaliste, mais elle résume parfaitement l’état d’esprit qui anime cette équipe de Flensburg-Handewitt. En zone mixte, après le match, une volontaire du club amène tous les enfants des joueurs vers les vestiaires pour qu’ils participent à la fête. Et cette esprit de groupe, presque familial, qui a uni les joueurs allemands tout ce weekend. Leur entraineur, Ljubomir Vranjes déclarait vendredi que ses joueurs ne “venaient pas pour faire les touristes”, ils ont clairement fait plus que visiter la Lanxess Arena ce weekend, surmontant toutes les étapes qui leur ont été proposées. Même dans cette finale, rien n’a jamais été simple. Stressé, mangés par l’enjeu, les Flesburgers ont raté leur début de match, perdant les ballons, ratant des shoots et s’exposant aux contre-attaques de Kiel. Sigurdsson et Ekberg se sont montrés sans pitié, portant l’écart à six buts après 18 minutes de jeu (12-6). “A ce moment là, on ne s’est pas désuni. On savait qu’on pouvait revenir, mais qu’il fallait prendre le temps” a déclaré Vranjes après le match. Petit à petit, grâce à Andersson dans ses cages, mais aussi à une défense qui est montée graduellement en intensité, Flensburg a refait son retard. Des contre-attaques d’Eggert, des pénétrations de Weinhold, la Lanxess Arena a commencé à pousser les Flensburgers, sentant que le retournement de situation était possible, comme la veille face à Barcelone.

Dès le retour des vestiaires, Kiel montre les premiers signes de faiblesse. En échec face à la 6-0 hyper active de son voisin, mais surtout face à un Andersson stratosphérique, capable de fermer sa cage pendant cinq minutes, entre la 35ème et la 40ème, Kiel a commencé à flancher, sans que personne ne comprenne pourquoi. “Je ne sais pas si on a arrêté de suivre notre plan de jeu, mais je crois que le début de match était trompeur” a reconnu, lucide, Gudjon Valur Sigurdsson après le match. “Mais Andersson nous a fait du mal toute la deuxième mi-temps, et on n’a jamais su le sortir de son match”. Le gardien suédois est impressionnant, tout comme Holger Glandorf, auteur de quatre buts dans les dix premières minutes du second acte. L’écart continue d’ailleurs de grandir, jusqu’à atteindre quatre unités à la 47ème minute, après une contre-attaque de Mogensen. Gislason, désabusé sur son banc, a alors décidé de donner les clés du camion zebra à Aron Palmarsson, son demi-centre islandais, qui à lui tout seul ou presque, permet à Kiel de recoller à un but à sept minutes de la fin, et même de posséder la balle d’égalisation. “On négocie mal cette balle, mais on avait beaucoup donné avant” a reconnu Filip Jicha, on ne peut plus triste en zone mixte. Eggert intercepte, va inscrire le 27ème but, et laisse Mattias Andersson finir le travail. Deux pastis plus tard, dont un décisif face à Palmarsson à deux minutes de la fin, et la coupe est dans le sac. Une belle récompense pour une bande de joyeux drilles dont personne n’attendait grand chose samedi midi. “C’est surtout une belle récompense pour un groupe qui a bien vécu depuis maintenant deux ans” a conclu Steffen Weinhold, tout sourire avec la coupe à la main. “On est resté cohérents et soudés toute la saison, comme encore aujourd’hui, et cette victoire vient couronner tout cela”.

Ligue des Champions, Finale
SG FLENSBURG-HANDEWITT
30 (14)
THW KIEL
28 (16°
Cologne, Lanxess Arena
Arbitres: Mads Hansen, Martin Gjeding (DAN)
Karlsson
Nenadic
Eggert
Glandorf
Mogensen
Svan
Weinhold
Wanne
Heinl
Gustafsson
Gottfridsson
Bogunovic
Radivojevic
Knudsen
0/0
0/0
7/8 dont 1/1 pén
5/8
4/6
7/10
4/10
0/0
1/1
0/0
2/3
0/0
0/1
0/2
Toft
Sigurdsson
Sprenger
Wiencek
Ekberg
Lauge
Zeitz
Jallouz
Palmarsson
Klein
Jicha
Vujin
1/2
5/7
0/1
1/3
5/9
0/0
1/5
1/1
6/12
0/0
3/8
5/12
Andersson 20 arrêts / 48 tirs Sjöstrand
Palicka
10 arrêts / 31 tirs dont 0/1 pén
3 arrêts / 12 tirs
Entraîneur: Ljubomir Vranjes Entraîneur: Alfred Gislason
Exclusions: 8 min (Mogensen, Svan, Heinl, Knudsen) Exclusions: 4 min (Wiencek x2)


SG Flensburg-Handewitt – THW Kiel – Finale… par Handnews

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos EHFCL

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. Julien - le 2 juin 2014 à 15h30

    Merci à l'arbitrage avec des fautes Sur Jicha et Toft Hansen vers la fin du match parce que les cravates je vois pas où c'est autorisé dans le hand mais bon. Bravo quand-même à Flensburg et surtout à Mattias Andersson pour ce match

    • Bertrand - le 3 juin 2014 à 15h59

      Quand on mène de 7 buts, on n'a pas le droit de se faire rejoindre comme ça! Flensburg mérite ce titre. Un doublé pour Kiel champ/LdC aurait été abusé car le titre de champion d'Allemagne est une vaste blague.

      • Julien - le 3 juin 2014 à 21h55

        je pense pas que tu bouderais si on te donnais le titre de champion d'Allemagne de la même façon que Kiel ^^

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).