EHFCL

Sigurdsson : “Une grosse vague de confiance”

Sigurdsson

Au sortir de la demi-finale remportée face à Vszprem dans laquelle il a marqué six buts (29-26), l’ailier gauche islandais Gudjon Valur Sigurdsson s’est arrêté pour répondre à quelques questions.

– Gudjon, on ne pensait pas que Kiel s’en sortirait si facilement. C’est votre avis aussi?

– Ce match a été loin d’être facile. Ca a été très physique, surtout en première mi-temps. Ils ont très bien commencé, et notre défense étagée a eu du mal à être efficace, surtout face à un joueur comme Chema qui prend très bien les espaces. Quand Andreas Palicka est entré dans les buts, il a commencé à faire des arrêts et à nous remettre dedans, et en deuxième mi-temps nous avons défendu à plat, ce qui leur a posé bien plus de problèmes. On a su les faire courir, jouer en contre-attaque, et finalement l’impression est un peu trompeuse je crois.

– Veszprem est une équipe difficile à manœuvrer, mais vous avez su répondre dans le défi physique…

– C’est vrai, mais on ne s’est pas basé que sur ça. Nous avons su alterner jeu au près et jeu au large. Si tu ne fais que du duel pendant une heure, tu finis dans le rouge physiquement, parce que ça te demande beaucoup d’énergie. On a aussi été capable de tirer de loin, sans trop prendre de coups, on a su jouer les décalages en faisant vivre la balle.

– Un mot sur la belle performance d’Andreas?

– Je crois que vous avez répondu à votre propre question (rires)…Il a été très bon, et un facteur décisif dans la qualification. C’est important d’avoir une paire de gardiens de qualité. La semaine dernière, c’est Johan qui nous sauvait la mise, aujourd’hui c’est Andreas. Il connait ce genre d’événements, et il sait être décisif au bon moment.

– Avoir acquis le titre de champion la semaine dernière, dans les conditions que l’on connait, vous a-t-il donné un supplément de confiance?

– C’est sûr, car c’est forcément plus facile d’enchainer les matchs quand on les gagne. Nous sommes sur une grosse vague de confiance en ce moment, tout le monde répond présent en cette fin de saison malgré les pépins physiques divers. Il faut rester en alerte dans ces moments là, pour ne pas trop s’endormir, mais pour l’instant ce n’est pas le cas. On pourra s’endormir dimanche soir, mais pas avant !

– Personnellement, c’est votre quatrième participation au Final Four, mais votre première finale. Il y a de l’appréhension?

– C’est exactement ce que je me disais en arrivant ici…Enfin ! Il y a parfois des choses qui font qu’on arrive pas à se qualifier, des petits détails qui ne basculent pas en ta faveur. Je suis super heureux d’arriver en finale avec ce groupe qui bosse bien depuis deux saisons. Si pour ma première finale, je pouvais la gagner, cela serait encore mieux !

Pub Espace Pronos EHFCL

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).