Euro 2014

Analyse Du Groupe C

euro2014

Réputée comme la compétition internationale la plus relevée, l’Euro a débuté hier avec les groupes A et B. Les groupes C (celui de la France) et D entrent quant à eux dans la danse à partir d’aujourd’hui. Il est donc temps d’analyser les forces en présence dans chaque groupe, et plus particulièrement dans le groupe C.

 France

Après avoir perdu son titre en 2012 au profit du Danemark, l’équipe de France revient avec la volonté de retrouver la plus haute marche du podium, qu’elle n’a plus connu depuis les JO de 2012. Certains joueurs cadres ont arrêté, d’autres sont blessés, mais cet Euro pourrait être l’occasion de voir apparaitre de nouvelles têtes, à l’image de Valentin Porte ou de Vincent Gérard.
L’absence de certains cadres en début de compétition, comme Thierry Omeyer ou Jérôme Fernandez, ne devrait pas être préjudiciable aux Bleus, qui ont hérité d’une poule abordable et peuvent viser un sans faute dans le premier tour de cet Euro.

Les joueurs clés:

  • Nikola Karabatic : Le demi-centre emblématique de l’équipe de France est revenu à son meilleur niveau après une dernière saison compliquée. Son transfert à Barcelone l’a réaffirmé comme un des meilleurs joueurs de la planète, et sa relation avec le pivot Cédric Sorhaindo pourrait tirer la France d’un certain nombre de mauvais. De sa peformance, offensive comme défensive, dépendra beaucoup le parcours des Bleus dans cette compétition.
  • Valentin Porte: Le gaucher toulousain est la tête de gondole de la nouvelle génération bleue. Formé sur le poste d’ailier, il devrait finalement être utilisé sur le poste d’arrière droit pour pallier à la blessure de Xavier Barachet. Gros défenseur, capable de mettre la tête là où certains ne mettraient pas le bras, il pourrait profiter de cette compétition pour se révéler aux yeux du gratin du handball européen
  • Luc Abalo : En club comme en équipe de France, Luc Abalo alterne le bon et le moins bon. Avec une statistique au shoot loin des meilleurs en championnat, il possède néanmoins cette capacité à élever son niveau de jeu lorsque la situation l’exige. Ses arabesques et autres roucoulettes devraient, encore une fois, émerveiller les spectateurs danois.

La sélection (15 joueurs+3 remplaçants*): Cyril Dumoulin (GB, Chambéry, 29 ans), Vincent Gérard (GB, Dunkerque, 27 ans), Thierry Omeyer* (GB, Montpellier, 37 ans), Samuel Honrubia (AiG, PSG, 27 ans), Michaël Guigou (AiG, Montpellier, 31 ans), Jerome Fernandez (ArG, Toulouse, 26 ans), Mathieu Grébille (ArG, Montpellier, 22 ans), William Accambray (ArG, Montpellier, 25 ans), Daniel Narcisse (DC, PSG, 34 ans), Nikola Karabati? (DC, Barcelone, 29 ans), Kentin Mahé* (DC/ArG, Hamburg, 22 ans), Kevynn Nyokas (ArD, Chambéry, 27 ans), Valentin Porte* (ArD, Toulouse, 23 ans), Guillaume Joli (AiD, Dunkerque, 28 ans), Luc Abalo (AiD, PSG, 29 ans), Igor Anic (PV, Cesson-Rennes, 26 ans), Luka Karabati?  (PV, Aix, 25 ans), Cédric Sorhaindo (PV, Barcelone, 29 ans)

L’équipe type: Omeyer (GB) – Guigou (AiG) – Fernandez (ArG) –Karabatic (DC) – Porte (ArD) – Abalo (AiD) – Sorhaindo/Karabatic (PV)

 Serbie

Après avoir atteint la finale de son Euro en 2012, la Serbie n’a jamais confirmé sa performance, laissant penser à une surprise éphèmère. Pourtant, le casting de cette sélection est alléchant, avec un 7 et certains des remplaçants qui évoluent dans les meilleurs clubs d’Europe, à l’image de Vujin à Kiel ou Ilic à Veszprem.
Cet Euro servira également à introduire de nouvelles têtes, comme les ailiers Ilic et Radivojevic, qui devront là confirmer leurs bonnes prestations réalisées en club.

Les joueurs clés:

  • Marko Vujin : La star de Kiel a l’avenir de sa sélection entre les mains. Dans les meilleurs buteurs de Bundesliga depuis deux ans, il a du radicalement changer son jeu, pour devenir moins égoïste et jouer plus collectivement. Sa capacité à tirer plus de 10m pourrait être d’une grande aide pour ses coéquipiers, maisl il tient là l’occasion de prouver aux yeux de l’Europe entière qu’il est devenu un joueur complet, malgré qu’il ne défende que très peu.
  • Momir Ilic: Après de nombreuses années passées en Allemagne (Gummersbach, Kiel), l’arrière gauche de 32 ans a choisi de se remettre en danger en partant vers Veszprem cet été. Bien lui en a pris, puisqu’il est rapidement devenu un joueur majeur en Hongrie. Ce faux-lent semble jouer en marchant, mais il possède encore un bras redoutable, en plus d’être un excellent tireur de 7m.
  • Darko Stanic : A 35 ans, Darko Stanic reste un véritable personnage. Sa coupe de cheveux des années 70 est immédiatement reconnaissable, tout comme son style, tout en anticipation et en placement. Mais il est capable de dégouter des équipes entières, et l’a encore montré cette année avec le Metalurg Skopje, où il n’est malheureusement plus en odeur de sainteté.

La sélection (16 joueurs): Darko Stani? (GB, Metalurg, 35 ans), Strahinja Mili? (GB, Vardar, 23 ans), Ivan Nik?evi? (AiG, Wis?a P?ock, 32 ans), Nemanja Ili? (AiG, Toulouse, 23 ans), Draško Nenadi? (ArG, Flensburg-Handewitt, 23 ans), Momir Rni? (ArG, Frisch Auf Göppingen, 26 ans), Momir Ili? (ArG, Veszprém, 32 ans), Nikola Manojlovi? (DC, Rhein-Neckar Löwen, 32 ans), Petar Nenadi? (DC, Wis?a P?ock, 27 ans), Uroš Mitrovi? (DC, Bern, 29 ans),  Marko Vujin (ArD, Kiel, 29 ans), Nemanja Zelenovi? (ArD, Celje, 23 ans), Rajko Prodanovi? (AiD, Rhein Neckar Löwen, 27 ans), Bogdan Radivojevi? (AiD, Flensburg-Handewitt, 20 ans), Rastko Stojkovi? (PV, Meshkov Brest, 32 ans), Alem Toski? (PV, Vardar, 31 ans)

L’équipe type: Stanic (GB) – Ilic (AiG) –Ilic (ArG) – Nenadic (DC) – Vujin (ArD) – Radivojevic (AiD) – Toskic/Stojkovic (PV)

mk Pologne

L’équipe médaillée d’argent en Allemagne en 2007 n’a toujours pas changé, et nombre de ses joueurs ont maintenant atteint les 35 ans, et la relève tarde à éclore. Si on excepte Orzechowski sur son aile droite, le 7 majeur est au dessus de la barre des 30 ans, et avec l’accumulation des matchs, cela pourrait être rédhibitoire.
Le manque de liant collectif pourrait également poser problème, puisque Karol Bielecki, et dans une moindre mesure, Marcin Lijewski ont tendance à être plus attirés par le but que par les passes décisives, d’autant plus que Michal Jurecki, un de ses meilleurs artilleurs, ne pourra pas être aligné lors de cet Euro, blesséé.

Les joueurs clés:

  • Bartolomiej Jaszka : Le demi-centre de Berlin est toujours aussi vif et rapide sur ses appuis, et reste un poison permanent pous les défenses. Piètre défenseur, il est le véritable leader offensif polonais, à côté des tireurs d’élite Bielecki et Lijewski.
  • Karol Bielecki: L’ancien bras de Rhein-Neckar Löwen est désormais bien loin. Karol Bielecki est relégué en bout de banc à Kielce, dépassé par la puissance de Jurecki. Le poids des années se fait désormais sentir pour l’arrière gauche polonais, qui veut montrer qu’à 35 ans, il peut encore avoir son utilité, dans l’optique d’un Euro à domicile en 2016.
  • Slawomir Szmal: Elu meilleur joueur du monde en 2009, le gardien polonais a certes baissé d’un ton dans ses performances, mais il reste une arme fatale dans ses bons soirs. Très explosif mais très introverti, Szmal reste un des atouts majeurs de la Pologne, qui devrait beaucoup miser sur sa défense dans cet Euro.

La sélection (16 joueurs) : S?awomir Szmal (GB, Kielce,  35 ans), Piotr Wyszomirski (GB, Csurgói, 25 ans), Adam Wi?niewski (AiG, Wis?a P?ock, 33 ans), Przemys?aw Krajewski (AiG, Azoty-Pu?awy, 26 ans), Karol Bielecki (ArG, Kielce, 31 ans), Piotr Chrapkowski (ArG, Kielce, 25 ans), Marisuz Jurkiewicz (ArG, Wis?a P?ock, 31 ans), Bart?omiej Jaszka (DC, Füchse Berlin, 30 ans), Micha? Kubisztal (DC, Powen Zabrze, 33 ans),  Krzysztof Lijewski (ArD, Kielce, 30 ans), Micha? Szyba (ArD, Azoty-Pu?awy, 25 ans), Robert Orzechowski (AiD, Powen Zabrze, 24 ans), Jakub Lucak (AiD, Chrobry Glogow, 24 ans), Piotr Grabarczyk (PV, Kielce, 31 ans), Kamil Syprzak (PV, Wis?a P?ock, 22 ans), Bartosz Jurecki (PV, Magdeburg, 34 ans)

L’équipe type: Szmal (GB) – Wi?niewski (AiG) – Bielecki (ArG) – Jaszka (DC) – Lijewski (ArD) – Orzechowski (AiD) – Jurecki (PV)

at Russie

La Russie n’est plus ce qu’elle était, et ce depuis longtemps. Avec la chute de son club phare Chekhov, le handball russe a perdu son plus bel atout, et son équipe s’est retrouvée éparpillée aux quatre coins de l’Europe. Le nouveau sélectionneur Oleg Kouleshov fera ses débuts en compétition internationale et se basera sur un effectif où les jeunes sont légions, mais sans grande expérience du niveau internationale.
Sans trois de leurs meilleurs joueurs, Dibirov, Chipurin et Ratsvorsev, les Russes auront pour objectif de ne pas finir fanny dans un groupe équilibrée mais dont ils font figure d’équipe la plus faible.

Les joueurs clés:

  • Konstantin Igropoulo: L’arrière droit chauve sera encore la pièce maitresse de l’équipe russe. Arrivé à Berlin la saison dernière, il a retrouvé du temps de jeu et montré qu’il était loin d’être fini, malgré des années barcelonnaises en dents de scie.
  • Pavel Atman : Abonné aux joutes de la Ligue des Champions depuis quelques années, Atman est un vrai poison pour les défenses adverses. Ses incessants changements de direction et sa puissance de loin en font un joueur imprévisible, et un des joueurs les plus importants dans le système offensif russe.
  • Vadim Bogdanov : Après avoir patienté plusieurs années derrière Kostygov, l’heure de Bogdanov a enfin sonné. Le gardien de 27 ans a pris une autre dimension depuis son arrivée à Minsk, et ses prestations intéressantes lui ont valu les louanges des spécialistes. A lui de confirmer tout le bien que l’on pense de lui pendant cet Euro.

La sélection (16 joueurs): Vadim Bogdanov (GB, Dinamo Minsk, 27 ans), Igor Levshin (GB, Permskie Medvedi, 39 ans), Oleg Skopintsev (AiG, Motor Zaporozhye, 29 ans)Sergei Gorbok (ArG, Rhein-Neckar Löwen, 31 ans)Eldar Nasyrov (ArG, Universitet Neva, 27 ans)Dmitry Zhitnikov (DC, Chekhovskiye Medvedi, 24 ans), Nail Aflitulin (DC, Motor Zaporozhye, 25 ans), Pavel Atman (DC, Metalurg, 26 ans), Sergey Shelmenko (ArD, Dinamo Minsk, 30 ans), Konstantin Igropulo (ArD, Füchse Berlin, 28 ans), Samvel Aslanyan (ArD, Permskie Medvedi, 27 ans), Daniil Shishkarev (AiD, Chekhovskiye Medvedi, 25 ans)Dmitry Kovalev (AiD, Chekhovskiye Medvedi, 31 ans)Pavel Masksimov (AiD, Permskie Medvedi, 25 ans)Alexander Pyshkin (PV, Universitet Neva, 26 ans)Egor Evdokimov (PV, Permskie Medvedi, 32 ans)

L’équipe type: Bogdanov (GB) – Skopintsev (AiG) – Gorbok (ArG) – Atman (DC) – Igropoulo (ArD) – Shishkarev (AiD) – Evdokimov (PV)

 

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. Jamie - le 13 janvier 2014 à 20h48

    A propos de Bielecki : il peut encore avoir son utilité, dans "l’optique" d’un Euro à domicile en 2016.

    C'est un clin d’œil ? :p

  2. Ludo.L - le 14 janvier 2014 à 11h54

    "Vadim Bogdanov : Après avoir patienté plusieurs années derrière Kostygov, l’heure de Bogdanov a enfin sonné. Le gardien de 27 ans a pris une autre dimension depuis son arrivée à Minsk, et ses prestations intéressantes lui ont valu les louanges des spécialistes. A lui de confirmer tout le bien que l’on pense de lui pendant cet Euro."

    Râté hier soir …

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).