Euro 2014

Analyse Du Groupe D

Réputée comme la compétition internationale la plus relevée, l’Euro a débuté hier avec les groupes A et B. Les groupes C (celui de la France) et D entrent quant à eux dans la danse à partir d’aujourd’hui. Il est donc temps d’analyser les forces en présence dans chaque groupe, et plus particulièrement dans le groupe D.

 Croatie

Les Croates, après leur demi-finale perdue contre le Danemark au dernier Mondial, espèrent bien accéder à un titre qu’il n’ont plus gagné depuis près de dix ans. Ils pourront conmpter pour cela sur des éléments expérimentés et qui se sont imposés dans les plus grands clubs d’Europe, mais aussi sur des jeunes joueurs issus de l’académie de Zagreb, et qui ont éclos ces dernières années.
Un seul souci cependant, la grande dépendance à Domgaoj Duvjnak. Il a souvent été l’arbre qui cachait la forêt, et cette compétition ne devrait pas être une exception, avec un Kopljar en délicatesse au PSG et un Bicanic branché sur courant alternatif sur le poste d’arrière gauche. En revanche, les autres cadres, Alilovic, Cupic et Strlek seront bels et bien présents.

Les joueurs clés:

  • Domagoj Duvjnak : Le demi-centre de Hambourg a éclaboussé de toute sa classe le dernier Mondial, et il entend bien en faire de même cette année à l’Euro. De plus en plus buteur au fil du temps, il doit en plus compenser un poste d’arrière gauche plus faible dans la sélection croate. A 25 ans, on pourrait bien tenir le MVP du tournoi, si le meneur de jeu d’Hambourg évolue au niveau qu’il tient depuis le début de la saison.
  • Ivan Cupic : L’ailier droit de Kielce reste une véritable machine à marquer: sur pénalty, en contre-attaque, il est aussi capable d’inscrire des buts complétement improbables dans des angles minuscules. Cupic, arrivé en Pologne il y a deux saisons, forme avec son homologue Strlek une des meilleures paires d’ailiers de cet Euro, et devrait postuler pour le titre de meilleur buteur.
  • Igor Vori : Le pivot du PSG est une véritable force de la nature. Capable d’attaquer et de défendre pendant 60 minutes, il tient un rôle prépondérant dans la sélection. Sa position de défenseur avancé fait de lui le premier contre-attaquant de son équipe, et il équilibre parfaitement la défense 3-2-1 de son équipe. De même, en attaque, son apparence nonchalante cache un vrai combattant et un excellent finisseur.

La sélection (16 joueurs): Mirko Alilovi? (GB, Veszprém, 28 ans), Venio Losert (GB, Kielce, 37 ans)Ivan Nin?evi? (AiG, Dinamo Minsk, 32 ans), Manuel Štrlek (AiG, Kielce, 25 ans)Drago Vukovi? (ArG, Lübbecke, 30 ans), Jakov Gojun (ArG, PSG, 27 ans), Damir Bi?ani? (ArG, Chambéry, 28 ans), Stipe Mandalini? (ArG, Zagreb, 21 ans), Domagoj Duvnjak (DC, Hamburg, 25 ans), Josip Val?i? (DC, Zagreb, 29 ans)Marko Kopljar (ArD, PSG, 27 ans), Denis Bunti? (ArD, Kielce, 31 ans), Zlatko Horvat (AiD, Zagreb, 29 ans), Ivan ?upi? (AiD, Kielce, 27 ans)Igor Vori (PV, PSG, 33 ans), Željko Musa (PV, Kielce, 27 ans)

L’équipe type: Alilovic (GB) – Strlek (AiG) – Bicanic/Gojun (ArG) –Duvnjak (DC) –Kopljar (ArD) – Cupic (AiD) – Vori/Musa (PV)

 Suède

Demi-finaliste de son Mondial à domicile en 2011, finaliste des JO en 2012, on croyait la Suède revenue à son niveau d’antan. Mais la sélection scandinave a eu du mal à confirmer, et ses joueurs majeurs tardent toujours à s’imposer dans les plus grands clubs d’Europe. Sjöstrand est irrégulier à Kiel, tout comme Niklas Ekberg, tandis qu’Andreas Nilsson ne fait pas l’unanimité du côté d’Hambourg. Seul Kim Ekdahl du Rietz est indiscutable à Rhein-Neckar, et devrait encore être l’atout offensif principal.
L’absence de Kim Andersson, en difficulté depuis deux ans avec son épaule, devrait peser lourd dans la balance, puisqu’aucun autre arrière droit n’a réussi à s’imposer indiscutablement dans cette sélection. En revanche, la Suède devrait pouvoir compter sur des jeunes pousses de bon niveau, à l’image de la paie berlinoise Zachrisson et Nielsen.

Les joueurs clés:

  • Mathias Andersson : Elu meilleur gardien de Bundesliga pour la deuxième saison de suite, Mattias Andersson est comme le bon vin, il se bonifie avec l’âge. Impressionnant de régularité avec son club de Flensburg, il a toujours eu du mal à s’imposer en équipe nationale, mais ses performances ont incité Stafan Olsson à le rappeler. Il formera avec le Kieler Sjöstrand une paire des plus complémentaires.
  • Kim Ekdahl du Rietz: L’arrière gauche de 26 ans a pris une dimension nouvelle depuis son arrivée aux Rhein-Neckar Löwen il y a deux saisons. Hyper-puissant, il a aussi diversifié son jeu et possède désormais la capacité à être dangereux de loin. Révélé lors du Mondial à domicile en 2011, il devrait être une des armes principales de la Suède dans cet Euro.
  • Niklas Ekberg : Le meilleur buteur des JO 2012 ne vit pas forcément que des bons moments du côté de Kiel, et l’ailier droit prend ses piges en équipe nationale comme une bouffée d’air frais. Il a, comme beaucoup de ses coéquipiers, eu du mal à confirmer sa bonne période de 2011 et 2012, et devrait passer la vitesse supérieure lors de cette compétition.

La sélection (16 joueurs): Mattias Andersson (GB, Flensburg-Handewitt, 35 ans), Johan Sjöstrand (GB, Kiel, 27 ans), Jonas Källman (AiG, Skövde, 32 ans), Fredrik Petersen (AiG, Füchse Berlin, 30 ans), Kim Ekdahl du Rietz (ArG, Rhein-Neckar Löwen, 24 ans)Jonas Larholm (ArG, Pick Szeged, 31 ans), Patrik Fahlgren (DC, Melsungen, 28 ans), Lukas Karlsson (DC, Kolding, 31 ans),  Johan Jakobsson (ArD, Aalborg, 26 ans), Magnus Persson (ArD, Drott, 23 ans)Niclas Ekberg (AiD, Kiel, 25 ans), Mattias Zachrisson (AiD, Füchse Berlin, 23 ans)Andreas Nilsson (PV, Hamburg, 23 ans), Jesper Nielsen (PV, Füchse Berlin, 24 ans), Magnus Jernemyr (PV, Lugi, 37 ans), Tobias Karlsson (PV, Flensburg-Handewitt, 32 ans)

L’équipe type: Andersson (GB) – Petersen (AiG) –Ekdahl Du Rietz (ArG) – Karlsson (DC) – Jakobsson (ArD) – Ekberg (AiD) – Nielsen/Jernemyr (PV)

by Biélorussie

Qualifiée grâce à deux belles victoires contre la Slovénie (quatrième du dernier Mondial) en qualifications, la Biélorussie est en progression constante depuis 2008 et sa première participation à l’Euro. Construite autour de l’artilleur barcelonais Siarhei Rutenka, la sélection biélorusse a récemment modifié son jeu pour être plus portée sur l’attaque rapide et proposer d’autres options que son jeu traditionnel basé sur les tirs de loin.

Face à un Monténégro largement affaibli, la Biélorussie devrait pouvoir facilement composter son ticket pour le deuxième tour, cependant une performance contre la Suède pourrait lui permettre de revoir ses ambitions à la hausse.

Les joueurs clés:

  • Siarhei Rutenka : L’arrière gauche de Barcelone est une machine à marquer, aussi bien en club qu’en équipe nationale et malgré la trentaine passée, il n’en reste pas moins toujours aussi terriblement efficace et sera l’arme n°1 de la Biélorussie et le classement final de sa sélection dépendra beaucoup de son état de forme.
  • Maxim Babichev : Pivot d’attaque mobile et adroit au shoot, le pivot du Dinamo Minsk devrait être un poison pour les défenses adverses lors de cet Euro.
  • Barys Pukhouski : Le demi centre trapu de la Biélorussie aura comme mission de mettre sur orbite Rutenka mais également de soulager ce dernier en marquant autant que possible. Second scoreur de l’équipe, il sera une menace à surveiller en permanence par les défenses adverses.

La sélection (16 joueurs) : Vitali Charapenka (GB, Meshkov Brest, 29 ans), Aliaksei Kishou (GB,St Petersburg, 27 ans)Ivan Brouka (AiG, Dinamo Minsk, 33 ans)Siarhei Rutenka (ArG, Barcelone, 32 ans), Dimitry Kamyshyk (ArG, SKA Minsk, 23 ans), Dimitry Chystabayeu (ArG, Permskie Medvedi, 27 ans)Barys Pukhouski (DC, Csurgói, 26 ans), Dzmitry Nikulenkau (DC, Dinamo Minsk, 29 ans), Evgeny Semenov (ArD, Permskie Medvedi, 27 ans), Viktar Zaitsau (ArD, SKA Minsk, 21 ans), Siarhei Shylovich (ArD, Pogo? Szczecin, 27 ans), Maksim Baranau (AiD, Meshkov Brest, 25 ans), Dzianis Rutenka (AiD, Dinamo Minsk, 27 ans), Maxim Babichev (PV, Dinamo Minsk, 27 ans), Mikhail Niazhura (PV, Victoria Regia, 33 ans), Aliaksandr Tsitou (PV, Motor Zaporozhye, 27 ans)

L’équipe type: Charapenka (GB) – Brouka (AiG) – Rutenka (ArG) – Pukhouski (DC) – Semenov (ArD) – Baranau (AiD) – Babichev (PV)

at Monténégro

 Le Monténégro se présente à l’Euro avec un effectif décimé par les absences, majoritairement volontaires. Ainsi, Zarko Markovic, le puissant gaucher de Hambourg, Vladimir Osmajic, la tour de contrôle défensive de Toulouse, et Fahrudin Melic, le virevoltant ailier du PSG, ne seront pas présents au Danemark. Le Monténégro est donc forcé de revoir ses ambitions à la baisse malgré une belle campagne de qualifications qui l’a vu l’emporter par deux fois face à l’Allemagne.

Le Monténégro en a donc profité pour rajeunir son effectif et préparer l’avenir avec plus de la moitié des joueurs ayant moins de 25 ans. Ils seront encadrés par les expérimentés Sevaljevic et Rakcevic qui auront à coeur de permettre à leur pays d’aller le plus loin possible.

Les joueurs clés:

  • Vasko Sevaljevic: Tout juste débarqué en Bundesliga à Hannovre, Vasko Sevaljevic sera l’option offensive n°1 des Monténégrins. Pas toujours judicieux dans ses choix de tirs mais souvent efficace, il est le joueur le plus talentueux de l’effectif.
  • Rade Mijatovic : Doublure de Stanic au Metalurg, Rade Mijatovic est peu connu sur la scène internationale mais il a récemment été élu meilleur monténégrin évoluant à l’étranger par ses compatriotes. Dans une équipe qui manquera de repères en défense avec l’absence d’Osmajic, il devra apporter son expérience et sa sérénité pour permettre au Monténégro de viser haut.
  • Igor Markovic : A 32 ans, sans jamais quitter le Monténégro, Igor Markovic a toujours su s’imposer comme le titulaire sur l’aile gauche de la sélection nationale. Et il le sera encore lors de cet Euro où il devra apporter des solutions à une attaque qui va surement manquer d’automatismes.

La sélection (16 joueurs): Rade Mijatovi? (GB, Metalurg , 32 ans), Nebojša Simi? (GB,Malmö, 20 ans), Igor Markovi? (AiG, Lov?en, 32 ans), Miloš Vujovi? (AiG, Lov?en, 20 ans), Bogdan Petri?evi? (ArG, Mulhouse, 24 ans), Vasko Ševaljevi? (ArG,Hannover-Burgdorf, 25 ans), Vuko Borozan (ArG, Karlovac, 19 ans)Žarko Pejovi? (DC, Tatran Presov, 27 ans), Mirko Milaševi? (DC, Billère, 28 ans), Stevan Vujovi? (DC, Sélestat, 23 ans)Marko Simovi? (ArD, Ankara, 26 ans), Ivan Periši? (ArD, Ceglédi, 23 ans), Marko Lasica (AiD, Pick Szeged, 25 ans), Mirko Radovi? (AiD, Lov?en, 23 ans),  Mladen Rak?evi? (PV, Athènes, 31 ans), Nemanja Grbovi? (PV, Etoile Rouge de Belgrade, 23 ans)

L’équipe type: Mijatovic (GB) – Markovic (AiG) – Sevaljevic (ArG) – Vujovic (DC) – Perisic (ArD) – Lasica (AiD) – Rakcevic (PV)

2 CommentairesPoster un commentaire

  1. Christian KIENE - le 14 janvier 2014 à 12h05

    Bonjour, Bogdan Petricevic (Montenegro) joue en ProD2 au Mulhouse Handball Sud Alsace !!

  2. Lövgren - le 14 janvier 2014 à 12h29

    C'est corrigé, merci 😉

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).