Golden League (M)

Le Qatar continue à impressionner

Qatar
Le Qatar a récolté un premier résultat probant sur la scène internationale, et après avoir ennuyé la France pendant 50 minutes hier, il a largement disposé de la Norvège (34-27).

Miné par les problèmes défensifs, les Nordiques n’ont jamais réussi à revenir sur le Qatar, qui avait creusé le trou au quart de jeu. “Nous avons eu de nombreux problèmes défensifs, et quelle que soit la charnière que j’ai aligné, cela n’a jamais marché” reconnaissait Robert Hedin, le sélectionneur norvégien. La base arrière du Golfe s’est tout de suite mis en valeur dans le match, dans le sillage de son demi-centre Mallash, qui a inscrit huit buts dans cette partie. Mais loin d’être le seul, il a su parfaitement mettre en position Rafael Capote, timoré hier, mais flamboyant ce soir. Bertrand Roiné, a quant à lui inscrit trois buts. Mais, comme hier, c’est surtout la capacité du Qatar à ennuyer l’attaque adverse qui a marqué les esprits. Une défense haute, capable de monter au delà des 9m pour gêner les grands gabarits norvégiens, qui leur a permis d’aligner les contre-attaques en seconde mi-temps. “On n’a jamais réussi à trouver les solutions de loin” admettait Harald Reinkind “On a mal défendu, et comme hier, on n’a pas assuré le repli défensif en fin de match”. A défaut, les Norvégiens ont bricolé pendant 45 minutes, grâce notamment à leurs deux ailiers Steffen Lokebo et André Lindboe, auteur de huit et sept buts respectivement. Puis, lorsque Goran Stojanovic s’est réveillé, le Qatar a déroulé pour s’imposer de sept buts (34-27). “C’est une victoire qui montre qui nous allons dans le bon sens, et qui va nous donner confiance” reconnaissait Goran Stojanovic à la fin de la rencontre. “Il ne faut pas s’arrêter là, et après deux bons matchs, voir si on ne peut pas aller embêter le Danemark mardi”.

Côté norvégien c’était la soupe à la grimaces, et même si Magnus Dahl nie le fait que lui et ses coéquipiers aient pris le Qatar à la légère, il est conscient qu’il reste encore beaucoup de travail: “On a été dans la lignée de notre seconde mi-temps contre le Danemark hier. Pas de rythme en attaque, manque d’automatismes en défense. Il va falloir qu’on se remette au travail, il ne nous reste qu’une semaine pour travailler, et on est loin du compte”.

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).