Hon – Győr

Amorim out 6 mois

Durant un match amical entre le Brésil et la Tunisie, Eduarda Amorim, l’arrière internationale brésilienne du Győri Audi ETO KC s’est blessée au genou. La joueuse a quitté le terrain en pleurs puis a été conduite à l’hôpital où le diagnostic est tombé : rupture du ligament croisé.

Eduarda Amorim consolée par ses coéquipières. (Photo : Twitter)

Un tournoi de préparation au championnat d’Europe s’est tenu le week-end dernier à Malaga rassemblant la Pologne, la Tunisie et le Brésil aux côtés de l’Espagne. À la septième minute du match Brésil–Tunisie, suite à une prise d’intervalle, Eduarda Amorim est mal retombée et est restée au sol. Elle est ensuite sortie du terrain en larmes se plaignant de son genou gauche. La championne du monde brésilienne a été transportée à l’hôpital qui a confirmé les craintes des médias brésiliens sur place :

“Notre arrière internationale brésilienne s’est blessée au genou lors d’une rencontre face à la Tunisie comptant pour un tournoi de préparation à Malaga. L’IRM a été effectuée aujourd’hui à 8 heures dans un hôpital de la ville qui a révélé une rupture du ligament croisé. Cela ne peut être guéri que par une opération, Duda devra donc être éloignée des terrains durant 6 mois” informe le site officiel du champion d’Europe, gyorietokc.hu. “L’IRM a montré une rupture complète du ligament croisé antérieur, une rupture partielle du ligament interne et une déchirure du ménisque interne”, ajoute le médecin de l’équipe, Péter Balogh.

Cette blessure est un très gros coup dur pour Győr qui devra ainsi se passer de son arrière star. De plus, elle s’ajoute aux autres absences : Adrienne Orbán, Susann Müller (blessure), Anita Görbicz et Katrine Lunde (grossesse). La prochain échéance importante pour les vertes et blanches arrivera fin janvier avec le “classico” face à Ferencváros avant la reprise de la Ligue des champions où Győr affrontera Metz entre autres.

HandNews & CasalHand

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Arthur Nuaes - le 30 novembre 2014 à 16h49

    Bon courage à elle.

    On voit bien l'agacement de Bárbara Arenhart devant le photographe qui a certainement dû se précipiter pour faire la photo… Come on dude !

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).