IHF

L’Islande réclame son dû

islande

Suite à un communiqué de presse de l’IHF ce mercredi détaillant les raisons de la non participation de l’Australie au prochain Mondial, l’Islande a répondu également par communiqué de presse hier en mettant en avant plusieurs points qui pourraient remettre en cause la qualification de l’Allemagne.

L’article 2.8 du règlement de l’IHF stipule qu’en cas de non-participation d’une nation qualifiée pour le Mondial, sa place doit revenir à la nation désignée par sa fédération continentale (dans ce cas l’Océanie). En cas de non-participation de cette dernière, c’est la première nation remplaçante désignée par la fédération continentale du dernier vainqueur du Mondial (l’Europe) qui récupère cette place, et donc par conséquent l’Islande.

Sauf que l’IHF prétend avoir changé ce point de règlement lors d’une réunion le 30 mai 2014, avant la fin des qualifications. L’article 2.8 devenant:

Si l’équipe d’une fédération qui s’est qualifiée pour le Mondial n’y prend pas part, le comité exécutif de l’IHF doit décider d’une nation remplaçante.
Si a confédération continentale n’utilise pas ses places qualificatives, ou si une place est disponible pour d’autres raisons, le comité exécutif de l’IHF décide de la réattribution des places.

Une décision antidatée ?

Or d’après des membres du conseil de l’IHF, il n’y a eu aucune réunion le 30 mai 2014 et des mails auraient été envoyé à ces membres avant la réunion du 8 juillet afin de demander leur permission pour changer un point de règlement. La fédération islandaise est donc convaincu que le règlement a été changé lors de la réunion du 8 juillet et non lors de celle du 30 mai.

Ce sentiment est renforcé par le fait que l’EHF, lors de sa réunion de juin, a désigné l’Islande comme nation remplaçante pour l’Europe. Ce qui n’aurait pas eu de sens si l’IHF avait modifié son règlement en mai puisque c’est désormais l’IHF qui décide elle même des remplaçants.

L’Islande réclame son dû

L’Islande considère donc que le changement dans le règlement ne doit pas prendre effet avant la prochaine campagne de qualifications pour le Mondial 2017 puisque lors de la réunion du 8 juillet les qualifications pour le Mondial 2015 étaient terminées.

La fédération islandaise a donc demandé à l’IHF de lui attribuer sans délai la place qui lui revient et attendait une réponse pour hier soir au plus tard. Aucune décision de la part de l’IHF n’a été prise à cette heure.

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos EDF

23 CommentairesPoster un commentaire

  1. bob45 - le 18 juillet 2014 à 15h10

    Soutien à l'Islande même si j'estime que c'est l'Australie qui devrait participer à ce mondial pour la simple représentativité de tous les continents.

  2. Christian FALGUIERE - le 18 juillet 2014 à 15h51

    Qu'ils soient federaux ou internationaux, les élus n'en font qu'à leur tête et ne sont plus représentatifs d'une éthique sportive : seul l'argent compte au point de ne plus être crédibles et de modifier les règlements comme bon leur semble. Cela devient une dictature !

  3. skancho - le 18 juillet 2014 à 15h54

    Ca sent tellement la magouille ! Franchement, moi si je suis sélectionneur ou joueur allemand, je me pose sérieusement la question de ma participation. Faudra vraiment avoir aucune once de dignité et d'intégrité pour se rendre au Qatar sous le maillot allemand en janvier…

    En espérant que l'Australie et l'Islande aillent jusqu'au bout de leurs démarches pour faire rendre gorge à cette IHF. Il faut que cette fédé explose et se régénère en étant moins pourrie. Tous les suiveurs du hand s'accord à dire que c'est un nid à corrompus et magouilleurs, comment tout cela peut il se produite à l'heure de la sur communication ? ça me laisse pantois sur le sentiment d'impunité des décisionnaires…

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).