LdC (M) – J5

Dunkerque échoue à Szeged

Avec notre envoyé spécial à Szeged : Péter Kiss.

Dans la cinquième journée de la Ligue des champions masculine, l’USDK se déplaçait chez le leader du championnat hongrois, Szeged. Dans une rencontre ouverte jusqu’au bout, les Dunkerquois ont essuyé une défaite de deux buts à cause d’un nombre incroyablement élevé d’erreurs techniques. Baptiste Butto a été le meilleur buteur nordiste avec huit réalisations.

MOL-Pick Szeged-Dunkerque . Fotó: Schmidt Andrea

Niko Mindegía a été l’auteur de trois buts, dont deux digne des highlights. (Photo : delmagyar.hu / Schmidt Andrea)

Avant le match, il était annoncé deux anciens du championnat de France aujourd’hui à Szeged allaient rater la partie : Robledo et Bombac. L’absence de ce dernier était la plus préjudiciable pour les Hongrois puisque le Slovène est un des meilleurs joueurs de l’équipe. Pourtant, malgré une blessure qui nécessiterait 4 à 6 semaines de repos, Dean Bombac était sur la feuille de match et a même participé à la rencontre. Côté français, c’est Romain Guillard qui a du rester à Dunkerque.

Ces deux formations ne s’étaient encore jamais rencontrées par le passé, Szeged a pourtant déjà affronté des équipes françaises : Montpellier en Ligue des champions et Nantes en Coupe EHF.

La rencontre a démarré avec un penalty raté puis un but de Baptiste Butto. Le leadership français n’a en revanche pas duré longtemps puisque la défense avancée choisie par Szeged a perturbé les Dunkerquois en première période. De l’autre côté du terrain, les locaux ont fait les bons choix avec des ballons trouvant systématiquement Zubai ou Källman dont il résultait un but ou un jet de 7 mètres (14e: 7-3). Patrick Cazal a alors demandé un temps mort et a restructuré son attaque, faisant entrer Bastien Lamon et Zarko Pejovic sur le terrain. Cette respiration a fait du bien aux Français qui ont de plus en plus joué dans le secteur central, avec les pivots, pour tromper la défense hongroise. Grâce à une défense plus rugueuse, Dunkerque a réussi à recoller au score pour n’être mené que d’un petit but à la pause (11-10).

La deuxième période a vu une bataille extrêmement acharnée. Les visiteurs ont continué puis développé leur jeu de la deuxième moitié de la première mi-temps avec un jeu plus rapide basé sur des feintes et des bonnes passes au pivot associé à un bloc défensif compact et à une remarquable performance de Vincent Gérard dans les buts. Tout cela a porté ses fruits puisqu’à la 44ème minute, Butto a égalisé (18-18) puis Dunkerque a même pris les rennes (18-20) quelques minutes plus tard. La machine de l’USDK s’est en revanche arrêtée à ce moment-là et les Hongrois ont ont repris confiance : les Nordistes dont le nombre d’erreurs techniques était déjà important ont enchaîné les fautes, des passages en force notamment, et semblait même fatiguer en défense. Szeged a réalisé une série de 5-0 pour mener de nouveau à la 53ème puis Vranjes a donné trois buts d’avance à son équipe au début du money-time (23-20). La défaite française se dessinait au fil des minutes, surtout après un carton jaune écopé par Patrick Cazal qui a eu pour effet de redonner une nouvelle possession et donc de précieuses secondes à Szeged qui s’est finalement imposé, non sans peine, 23-21.

Les Nordistes connaissent désormais la clé pour gagner le week-end prochain face à cette même équipe : diminuer les erreurs techniques et contrôler Bombac et Balogh dont le travail n’est pas seulement de marquer mais de distiller des ballons. Entre-temps, il y aura par contre une rencontre de D1 face à Saint Raphaël tandis que Szeged se déplacera dans le nord de la Hongrie, à Mezőkövesd, également pour le championnat.

Ligue des champions masculine, Phase de poules, Groupe D, 5ème journée
MOL-PICK SZEGED–US DUNKERQUE GRAND LITTORAL 23–21 (11–10)
Szeged,
Városi Sportcsarnok, 3000 spectateurs. Arbitres : Pavicevic, Raznatovic (monténégrins)
SZEGED: SIERRA – R. Prodanovic, Zubai 2, Blazevic, Ilyés 1, KÄLLMAN 5, MINDEGÍA 3 – Wyszomirski , BALOGH 7 (3), BOMBAC 1 (1), Vranjes 1, Parrondo 2, Vadkerti, Ancsin 1
DUNKERQUE: GÉRARD – Touati, Soudry, Lamon, AFGOUR 5, K. NAGY 3, BUTTO 8 (4) – Grocaut 1, Mokrani, Causse 2, Pejovic 1, Paczkowski 1, Emonet
Kiállítások: 6, min, 2 min
Hétméteresek: 4/5, 4/6

RÉACTIONS D’APRÈS-MATCH :
Juan Carlos Pastor – A notre remarquable défense s’est ajoutée une superbe performance de gardien. Nous aurions pu prendre un plus gros écart en première période si nous n’avions pas raté autant d’attaques. Nous avons bien démarré la deuxième mi-temps mais nos erreurs sont revenues, c’est pourquoi Dunkerque a réussi à mener. Il est important que nous avons su garder notre calme pour finalement remporter la rencontre. Nous avons commis moins d’erreurs que nos adversaires, c’est la raison pour laquelle cela a réussi.

Niko Mindegía – Je suis épuisé ! Il nous reste encore beaucoup de chemin, nous ne devons pas nous arrêter. Le match retour sera très compliqué la semaine prochaine mais nous nous y préparerons.

Patrick Cazal – C’était un match très tendu, je suis déçu que nous n’ayons pas pris de points. Nous avons commis beaucoup trop d’erreurs ce qui a conduit à notre défaite. La relation entre Bombac et son pivot a très bien fonctionné, mes joueurs ont quant à eux défendu comme des enfants.

Kornél Nagy – Le match n’était pas exceptionnel, les deux équipes ont par contre bien défendu. C’est l’équipe qui a commis le moins d’erreurs qui s’est imposée. Personnellement, c’est toujours un plaisir de venir à Szeged, le public était fantastique aujourd’hui.

INTERVIEW ÉCLAIR : KORNÉL NAGY

Vous avez eu un temps très faible en deuxième période. A quoi cela a-t-il été du ?
– Au trop nombreuses erreurs techniques. La défense des deux équipes était bonne mais nous avons perdu beaucoup de ballons, c’est ce dont a profité Szeged qui a pu se détacher à la fin. En somme, nous n’avons encaissé que 23 buts, mais c’est notre attaque qui a posé problème. Ce n’est malheureusement pas la première fois que nous marquons peu de buts. D’ici au week-end prochain, nous analyserons cette rencontre et nous jouerons sûrement bien mieux que cela. Cependant, n’oublions pas qu’avant cela,  nous jouerons un gros match contre Saint Raphaël mercredi.

Il semblait que Bombac avait subit une grave blessure et qu’il ne pourrait pas jouer ce match. Vous vous êtes préparés à ce qu’il ne soit pas sur le terrain ?
– J’ai dit à mes coéquipiers il y a quelques jours qu’il ne jouerait pas mais nous ne sommes pas particulièrement préparés car l’autre demi-centre, Mindegía, est du même calibre : ses tirs sont précis et il trouve aussi très bien son pivot, les deux joueurs évoluent donc de la même manière. En plus, Szeged adopte une stratégie dans laquelle chacun connaît son rôle, Bombac et Mindegía font donc la même chose.

Pub Espace Pronos EHFCL

1 CommentairePoster un commentaire

  1. Walter - le 17 novembre 2014 à 21h36

    5 buts seulement inscrits par la base arrière de l'USDK, difficile de gagner dans ces conditions…

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).