LdC (M)

Les parisiens veulent y croire

Crédit photo : Jean-Yves Lhors

Crédit photo : Jean-Yves Lhors

Malgré leur défaite de justesse contre Vészprem (26-28), avec dix dernières minutes dominées par les hongrois, les parisiens veulent encore croire à l’exploit et à la qualification. Ils ont une semaine devant eux pour trouver la solution.

Luc Abalo : « On savait que ce serait difficile face à une équipe du niveau de Veszprém. On était bien dans le match, en faisant peu d’erreurs défensives en première période. Mais tout est très dur contre une telle formation. En seconde mi-temps, il y a eu moins de décalages pour nous. On n’a pas retrouvé les mêmes solutions que celles qui nous avaient permis de faire la différence en première période. On n’a pas réussi à faire bouger leur défense. On doit continuer à travailler. Il faut y croire et ne pas aller en, Hongrie en se disant que c’est impossible. Il faut bien analyser notre match. Individuellement, on n’a rien à leur envier. »

José Manuel Sierra : « Ce fut un match très équilibré. On a bien tenu avant de craquer en fin de match. Gagner au retour est possible. On a démontré qu’on avait le niveau ce soir. Il faut bien se préparer pour avoir toutes les chances de notre côté au retour. »

nagyLaszlo Nagy : « C’était un match très difficile. On a parfois perdu la balle et laissé Paris revenir au score. Je suis heureux car nous avons gagné une bataille difficile. Ces deux buts d’avance peuvent très bien se transformer en une défaite de quatre buts la semaine prochaine. Avec l’aide de notre public, on peut réaliser un grand match à domicile. Mais ce sera difficile. »

Carlos Perez Ortega : « Ce fut difficile. Je suis très content de ma défense, notamment pendant les 15 premières minutes. Paris a montré qu’il pouvait inscrire 5 buts en 5 minutes en première période. On doit bien préparer le retour pour être au Final Four. Il ne faut pas croire qu’on est déjà qualifiés. Il faut bien se préparer pour le retour. »

Ibrahima Diaw : « Bravo à Veszprém qui a fait un gros match. C’était intensif, avec des grosses défenses des deux côtés. On a montré qu’on pouvait jouer tous ensemble à certaines périodes. Le manque d’expérience a fait la différence. Le retour sera difficile, mais on est capables de le faire. »

Philippe Gardent : « Ce fut un gros match, avec deux belles équipes. On est forcément déçus car nous sommes des compétiteurs. Qu’on perde de deux buts ou qu’on gagne, le match aurait de toute façon été difficile au retour. On le savait déjà. Je ne vous parle même pas de la salle de Veszprém … On a manqué de lucidité à certains moments. La sortie sur blessure de Vori nous a perturbés, même si ça fait partie du jeu. On va bien préparer le retour, en essayant de rendre une autre copie même si celle-ci m’a quand même bien plu. J’ai bien aimé notre comportement défensif, même si on a encore eu quelques moments d’inattention. On a eu plus de difficultés en attaque. L’équipe continue à se construire, elle n’a pas encore son rendement maximum. Il nous manque ce genre d’histoire européenne pour pouvoir améliorer cette équipe. Si on se qualifie à Veszprém, ce sera un exploit»

Pub Espace Pronos EHFCL

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. Bertrand - le 19 avril 2014 à 21h19

    J'y crois aussi!!

  2. Karabalo - le 19 avril 2014 à 21h56

    J'y crois. Si Diaw et Annonay ne jouent pas.

    • BroumBroum - le 20 avril 2014 à 16h42

      Pourquoi s'ils ne jouent pas ?

      Le principal problème est l'inexpérience de certains (M'tima, Diaw) Lorsqu'un croisé est fait secteur central, c'est uniquement pour les arrières qui vont lâcher leur bras. Là dessus, Diaw n'a pas été bon.

      M'tima a perdu 1 ballon très important, et raté 2 tirs. Abalo s'est enflammé 1 ou 2 fois, pareil.

      Sans toutes ces petites erreurs bêtes, Paris était devant.

      Et pourquoi sortir Vori alors qu'il était meilleur que Gunnarsson?

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).