LdC (M)

Présentation de Velenje

Stas Skube

Pour sa première participation à la Ligue des Champions sous sa nouvelle formule, le PSG affrontera samedi soir les Slovènes de Velenje en huitièmes de finale. Un tirage qui n’a rien d’insurmontable pour la bande à Philippe Gardent, mais qui mérite quand même qu’on s’y intéresse d’un peu plus près.

Vid Kavticnik_MAHBFondé en 1958, le club de handball de Velenje ne prend le nom de Gorenje, une marque d’éléctroménager local qu’en 1995. A moins de 100 kilomètres au nord-est de Ljubljana, la capitale, et à 25 kilomètres de Celje, Velenje est une commune de 35 000 habitants nichée dans les montagnes. Le club de handball accède à la première division du championnat national de handball, créé à l’indépendance du pays en 1992. Longtemps barré par Celje, club mythique du pays, Velenje ne remporte son premier titre de champion qu’en 2009, performance répétée en 2012 et en 2013. Fort de ces résultats, le club accède désormais régulièrement à la Ligue des Champions, dont il a atteint les huitièmes de finale la saison dernière, éliminé par les Allemands de Flensburg (25-28, 25-27), un stade atteint également en 2010, où Velenje avait été éliminé plus largement par Ciudad Real. La plus belle épopée européenne du club remonte incontestablement à la saison 2008/2009, quand la finale de la coupe EHF avait été atteinte et où l’équipe où jouaient à l’époque Adnan Harmandic (parti depuis à Wetzlar) ou encore Momir Rnic (Göppingen) avait été battu de justesse par Gummersbach. Grand club formateur, Velenje a notamment sorti de son école de hand le gaucher Vid Kavticnik, tandis que Ivan Cupic, Momir Ilic, Primoz Prost et Jure Natek y ont joué.

BEnjamin BurocFort de sa belle épopée européenne la saison dernière, Velenje a vu la majorité de ses talents partir à l’intersaison. Marko Bezjak (demi-centre) a pris la direction de Magdeburg, le gardien de but Ivan Gajic a atterri à Tremblay en France, Fahrudin Melic a signé au PSG, David Miklavcic est parti au Dinamo Minsk tandis que le pivot Matej Gaber et l’arrière droit Jure Dolenec se sont engagés avec Montpellier. Soit six joueurs à remplacer. Mais le défi a été relevé par Borut Plaskan, le coach de l’équipe qui a pris les rênes de l’équipe en 2012, après avoir été coach adjoint de 2002 à 2009. Après toute une carrière passée au club, il détient toujours le record de but marqués pour Velenje avec 1559 réalisations. Il s’appuie sur une base très jeune, avec presque que des joueurs du pays. Dans les buts, il s’appuie sur une paire ultra jeune puisque le titulaire habituel, le Serbe Benjamin Buric n’a que 23 ans, le même âge que son remplaçant Emir Taletovic. Sur l’aile droite, l’entraineur a le choix entre Rok Golcar, 28 ans, et le jeune Mario Sostaric. Si le premier a certainement plus d’expérience et a l’avantage de pouvoir défendre au poste 2, il est en revanche bien moins talentueux que Sostaric. Un autre jeune Slovène occupe le poste d’arrière droit, Jernez Papez, un tir très lourd et un vrai danger de loin, contre balancé par des qualités bien moindres en défense. La petite star de l’équipe évolue au poste de demi-centre et s’appelle Stas Skube (le petit frère du Sebastian de Celje). Déjà 59 buts en 10 matchs de Champions League cette saison, il est capable de tout faire. Tirs de loin hyper spectaculaires, mais aussi pénétrations dans la défense, bien aidé par son petit physique (1m76, 79 kilos). Le grand absent de cette équipe sera certainement Klemen Cehte, l’arrière gauche parti au Qatar au début du mois, et deuxième meilleur buteur de l’équipe. Il est remplacé par Marko Dujmovic, bien moins talentueux. Niko Medved, un autre petit gabarit qui joue beaucoup sur des courses, mais qui possède une excellente gamme de tirs, évolue à l’aile gauche, mais est capable de venir apporter le danger sur la base arrière. Enfin, au poste de pivot, on retrouve le deuxième frère Buric, Senjamin, excellent défenseur et rarement mis en défaut à la finition. Janez Gams, 29 ans, fait office de défenseur exclusif dans cette équipe, mais est tout à fait capable d’apporter le danger sur les montées de balle ou sur un jeu de transition. Sur le banc de touche, on retrouve une collection de jeunes, parfois très jeunes talents, qui manque de constance mais pas de qualité. Ainsi le pivot croate Kristian Beciri, pas encore 20 ans, est une vraie alternative à Buric, tout comme Nejc Cehte, frère de Klemen, qui évolue au poste d’arrière droit. Enfin, Mitja Nosan, peu utilisé jusqu’à présent, devrait avoir plus de temps de jeu sur le poste d’arrière gauche depuis le départ de Cehte.

DSC_9601_velenje_rdeca_dvorana_bigVelenje évolue dans une des plus petites salles de la compétition, la Rdeca Dvorana, 1200 places et qui affiche tout le temps complet les soirs de match. Si cette salle n’a rien d’une forteresse imprenable, Chambéry s’y est inccliné la saison dernière (31-25), tout comme il s’était d’ailleurs incliné au match aller au Phare (31-20). Les Savoyards s’étaient d’ailleurs inclinés 28-24 trois ans auparavant et Montpellier y avait perdu en 2006 en coupe EHF, tout comme Ivry deux saisons plus tôt. Bref, une salle qui ne réussit pas du tout aux clubs français. Cette saison, le club n’a remporté que deux victoires à domicile sur les cinq que comportaient la phase de groupes, face à Logrono et aux Suédois d’Halmstad.

Pub Espace Pronos EHFCL

1 CommentairePoster un commentaire

  1. skancho - le 20 mars 2014 à 16h32

    Article intéressant. Dommage que Velenje n'ait jamais suffisamment d'argent pour retenir ses meilleurs joueurs car c'est une équipe qui pourrait faire mal…

    Par contre, peut on parler de plus belle salle de la compétition pour un "gymnase" qui contient aussi peu de public ?

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).