LdC – J8

Paris revient malade de Zagreb

Kopljar PSG

Kopljar, muet lors de son entrée ce soir, symbole d’une équipe victime d’un jour sans.

Les journées se suivent et ne se ressemblent pas pour le club de la capitale. Tout en maîtrise contre le Metalurg, en démonstration face à Montpellier, les Parisiens reviennent avec la tête des lendemains de fêtes mal digérés de Zagreb. En effet, pour la clotûre de la huitième journée de ligue des champions – et spécialement un mardi à la demande de Zagreb – le PSG handball rentrent bredouille de l’Arena de Zagreb. La faute à une défaite 25-24 dans une arena de Zagreb qui avait remis ses habits de fête (13000 spectateurs).

Un début de match engagé.

Pourtant le début de la rencontre était à l’avantage des blancs. Derrières ses ailiers appliqués, Paris prend l’avantage à la marque (0-1 ; 2-3). Omeyer commençant à réaliser quelques parades derrière une défense mobile, on pense que le scénario habituel cette saison va se faire, en suivant la loi du plus fort.
Mais la machine s’enraye une première fois. Deux coups de butoirs de Sebetic et Obranovic font passer Zagreb devant pour la première fois. Les Serbes sont dans un beau jour, et le nouveau maître du navire – inénarrable Vujovic – le sent. Le plus visible étant dans les buts, avec le jeune Filip Ivic qui se trouve bien sur ses cannes et réalise plusieurs arrêts d’école. À la faveur d’un deux minutes en fin de mi-temps pour Jakov Gojun, plutôt efficace jusque là, Zagreb rentre au vestiaire avec l’avantage au score 14-13.

Paris retombe dans ses travers.

Le retour des vestiaires se poursuit sur le même rythme. Les coups se durcissent, les visages se ferment. Au gré d’une grosse séquence défensive, Paris pense avoir fait le plus dur. Mais Mandalinic marque son retour de blessure d’une lucarne dantesque. Omeyer commence à être exaspéré, mais les Parisiens ne craquent pas. D’ailleurs Thierry Omeyer s’illustre en détournant un jet de 7m de Horvat, malheureusement gâché de l’autre côté par M’Tima.
Le tournant du match a lieu autour de la 40e minute. Coup sur coup, Tonci Valcic puis Théo Coric pour un mauvais geste sont exclus. Paris est en double supériorité numérique… mais n’en profite pas. La faute au taulier Croate Horvat, étrangement seul sur son aile. Il ne se fait pas prier et règle ses comptes avec Omeyer. Hansen, hors du coup ce soir, va lui tomber dans le piège tendu par la défense croate.

Le temps mort qui suit, demandé à la 46e minute, montre la tension qui règne. Alors que celui de la première mi-temps avait été calme, directif, ce second arrêt demandé par Gardent est un capharnaüm, avec l’entraîneur qui a du mal à donner ses ordres à une troupe qui se perd en bataille d’ego. L’issue de la rencontre, aussi improbable soit-elle sur le papier, paraît inéluctable. Toute l’équipe croate s’illustre, dont Vuglac (né en 1992) et Mihic (né en 1994). L’écart grandit au point de devenir déconcertant à 8 minutes de la fin (22-18).
Derrière Narcisse (6/10) et Gunnarsson au combat – les deux rares satisfaction sur tout le match – les parisiens vont avoir une réaction d’orgueil. Ce fut presque salvateur mais Air France allait buter de manière définitive face à Ivic, auteur d’un match dantesque. Deux buts d’écart à une petite minute de la fin, la messe était dite. Les Parisiens, avec 10 points, sont les plus mauvais 2eme des 4 groupes de la phase de groupe de la ligue des champions. Restent désormais à gagner leurs 2 derniers matchs, face au Meskhov Brest et Naturhouse la Rioja en février 2015.

Statistiques

Zagreb : Ivic (GB – 60′) ; Stevanovic (GB) – Horvat (5), Obranovic (5), T. Valcic (4), Mandalinic (2), Sebetic (2), Brozovic (1), Kovacevic (1), Mihic (1), Rakovic (1), Vuglac (1), Coric, Susnja, J. Valcic.

Paris : Omeyer (GB – 60′), Annonay (GB) – Narcisse (6), Abalo (3), Hansen (3), Barachet (2), Gunnarsson (2), Honrubia (2), M’Tima (2), Melic (2), Accambray (1), Vori (1), Bojinovic, Kopljar, N’Diaye, Gojun.

Pub Espace Pronos EHFCL

6 CommentairesPoster un commentaire

  1. Rokomet - le 9 décembre 2014 à 22h53

    Équipe vraiment inconstante et déconcertante…

  2. Filip - le 9 décembre 2014 à 23h00

    En revanche Zagreb a montré un beau visage je trouve ! Ils méritent largement leur victoire. Filip Ivic impressionnant ! Et oui toujours la même chose qui fait fait perdre le PSG à Kiel, contre St raph, et y en a d'autres ! Et la saison n'est pas finie !

  3. Sasori - le 9 décembre 2014 à 23h54

    Voila le problème chez PSG, quand ils sont en difficulté, ils ne font pas d'effort pour trouver une solution. Au lieu de chercher une solution, il y a un Gardent dit A, un Narcisse dit B, un Omeyer dit C ….donc personne n'est accord sur le choix de jeu. Ca a fini par crisper les Parisiens ! En attendant, les Croates en profitent pour creuser l'écart de trois points à trois reprises…. Courir après les points, c'est très usant ! Et pourtant, Zagreb n'est pas vraiment super forme, le fait de voir se rattraper trois fois après avoir creusé l'écart 3 à 4 points d'écarts….C'est différend que j'ai vu le Zagreb-Kiel ou les croates sont bcp plus performant et ils gèrent bien les 60min.

    En tout cas, je trouve PSG crispé et nerveux par moment.

Afficher tous les commentaires

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).