All

Les favoris au rendez-vous des quarts

Leipzig
La logique a été globalement respectée hier, lors des huitièmes de finale de la coupe d’Allemagne. Seul surprise, l’élimination de Balingen à Leipzig, leader de la 2. Bundesliga (24-28). Les coéquipiers d’Olivier Nyokas, encore absent hier, ont concédé l’écart peu avant la pause, dans la foulée du carton rouge d’Ilitsch. Distancés de quatre buts à la mi-temps, ils n’ont jamais réussi à refaire leur écart, malgré les dix buts d’Alexandros Vasilakis. Leipzig sera le seul représentant de la 2. Bundesliga en quarts de finale, puisqu’Eisenach n’a pas réussi à faire tomber Magdeburg dans le derby (27-28). Malgré un très bon début de match, où ils ont compté jusqu’à six buts d’avance (15-9, 26′), les joueurs d’Eisenach se sont montrés incapables de conserver leur pécule. La faute à un Jannick Green décisif dans sa cage, qui a permis à ses coéquipiers d’inscrire un 5-0 en cinq minutes pour revenir à égalité à 15 minutes du terme, avant que Natek ne scelle le sort du match à une minute de la fin.

Flensburg n’a pas connu tant de difficultés pour se débarasser de Friesenheim (39-20). Un écart rapidement fait, qui a permis à Ljubomir Vranjes de laisser sur le banc Mathias Andersson, Lasse Svan Hansen et Anders Eggert. Holger Glandorf a confirmé sa bonne forme habituelle en scorant à onze reprises, tandis que le jeune gardien danois Thomas Moeller a réalisé 18 parades. Rhein-Neckar Löwen n’a pas autant déroulé face à Wilhemshavener, seul rescapé de la 3. Bundesliga à ce stade de la compétition. Si le petit poucet n’a jamais vraiment fait trembler le grand lion de Mannheim, il a été loin d’être ridicule, ne s’inclinant que de quatre buts (27-31). De même, Kiel s’est fait une frayeur à domicile face à Lübbecke (30-29). Menant de trois buts après un quart d’heure de jeu, les Kielers n’ont jamais tué le match et ont laissé leur adversaire espérer et même passer devant à l’entrée des cinq dernières minutes. Il a fallu que Domagoj Duvnjak inscrive son septième but à vingt secondes de la fin pour que les zèbres l’emportent. Vujin finit meilleur buteur du match avec neuf réalisations, tandis que les deux ailiers Tauabo et Remer finissent en tête de la liste des marqueurs de Lübbecke avec six buts chacun.


Résumé Kiel – Lübbecke par Handnews

Dans les autres chocs du soir, Göppingen n’a fait qu’une bouchée de Minden et s’est remis dans le sens de la marche (24-32), grâce à une deuxième mi-temps de grande qualité. Berlin s’est rassuré en allant chercher sa qualification dans la salle d’Erlangen (27-23), même si ce succès a été des plus laborieux. Les renards s’étaient constitué un petit matelas avant la fin de match, menant de cinq buts à dix minutes du terme (23-18, 50′). Mais les hommes de Dagur Sigurdsson ont joué avec le feu laissant Erlangen revenir à un but à quatre minutes de la fin. C’est finalement Silvio Heinevetter qui a mis tout le monde d’accord, avec trois parades dans le money-time. Gummersbach pourrait bien être l’invité surprise du Final Four à Hambourg, comme l’a prouvé sa victoire à Hannover hier soir (31-30). Les coéquipiers de Carsten Lichtlein, une nouvelle fois décisif avec ses 16 arrêts, ont su profiter des temps-morts adverses pour creuser l’écart et le conserver jusqu’au bout.

Pub Espace Pronos Allemagne

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).