LFH – 1/2 Play-off aller

Metz s’en sort bien

Il est loin désormais, le temps des doutes havrais… Après un début d’année 2014 délicat, les Normandes se sont imposées cinq fois sur leurs six dernières sorties. Après avoir éliminé Toulon/Saint-Cyr (27-23, 31-30) en quarts de finale de play-offs, les filles d’Aurélien Durrafourg ont disposé hier, dans leurs Docks, de Metz (27-26) qui ne s’était incliné qu’une fois en championnat jusque là. Tant elles avaient la main mise sur le match, elles auraient même pu espérer mieux, avant de se déplacer aux Arènes messines, vendredi prochain (20h45).

Landre

Laurisa Landre aura posé beaucoup de problèmes à la défense messine. Crédit photo : S.Pillaud/Sportissimo

Metz en mode diesel

Après cinq semaines sans compétition officielle, les Messines mettent un gros quart d’heure de jeu avant de mettre le moteur en route face à des Havraises sans complexes (7-3, 15′). Avant ça, seules Nina Kanto, pourtant sur le retour après une blessure au genou, et Gervaise Pierson dans le but, leur permettent de ne pas se faire distancer dès les premières minutes de la rencontre. Des deux côtés du terrain, la prise du pivot laisse d’ailleurs à désirer. Laurisa Landre trop rarement bloquée par l’arrière-garde messine se régale et permet au Havre de garder son avance (9-6, 19′). Mais, après avoir changé l’ensemble de leur base arrière en attaque (Ana Gros, Katia Andryushina et Grace Zaadi remplaçant Marie Prudhomme, Kristina Liscevic et Lara Gonzalez), les Dragonnes trouvent peu à peu un jeu d’attaque plus fluide et se créent des occasions plus nettes, le plus souvent conclues par Paule Baudouin sur son aile  (13-13, 30′).

Landre-Tissier, duo gagnant

De retour de blessure, Linda Pradel ne met pas longtemps avant de fermer le rideau havrais en seconde période (18-16, 39′). Comme en première mi-temps, les Normandes reprennent le large profitant des erreurs défensives messines pour servir Laurisa Landre sur un plateau. Une défense pénalisée par la suite par l’exclusion de Lara Gonzalez. “Nous n’avons pas lâché, nous étions déterminées, et nous avons vu deux grandes gardiennes ce soir, Mercedes en première période et Linda en deuxième, souligne Laurisa Landre. Malheureusement, nous sommes un peu déçues car nous aurions dû mieux gérer le money time.*” Sans liant en attaque, Metz s’en remet à ses individualités pour rester au contact de son adversaire (24-22, 47′). Mais, en confondant parfois vitesse et précipitation, les Havraises ne parviennent pas à creuser un écart et les Dragonnes, qui ne se seront jamais affolées, égalisent après le temps-mort de leur technicien, Sandor Rac (26-26, 57′). Le Havre s’impose finalement par le plus petit des écarts (27-26, FT) et se déplacera en Lorraine avec un premier avantage psychologique. Les Messines, quant à elles, devront montrer un visage plus conquérant pour décrocher une nouvelle finale de championnat de France.

Aurélien Durrafourg (Havre)* :Il reste une grosse mi-temps à jouer et nous sommes à +1 à la mi- temps. Je suis heureux que mes filles aient bien joué. Amandine Tissier a été une superstar ce soir. En face c’est une belle équipe, et seule Fleury les a battues cette année. Tout est jouable, nous allons jouer et nous verrons ce qu’il va nous va nous arriver.”

Sandor Rac (Metz)* :Cela faisait cinq semaines que nous n’avions pas joué, donc je suis content. Nous ne savions pas comment nous serions. Je m’attendais à une équipe du Havre de ce niveau-là, car elles sont en forme et je savais que ce serait un match dur.

* sur 76actu.fr

Le Havre : Landre 7/9, Tissier 6/8, De Sousa 5/9, Stoiljkovic 5/11, Desgrolard 2/2, Lorentsen 1/1, Toskovic 1/3, Dazet 0/1, Alonso 0/2, Sow, Sawaneh, N’Diaye. Gardiennes : Castellanos 4 arrêts/19, Pradel 9/20.

Metz : Baudouin 6/8, Kanto 5/6, Broch 3/4, Zaadi 3/8, Gros 2/5, Luciano 2/5, Gonzalez 1/2, Mendy 1/2, Prudhomme 1/3, Liscevic 1/3, Andryushina 1/4, Bulleux 0/1. Gardiennes : Pierson 11 arrêts/33, Glauser 2/7.

Pub Espace Pronos LFH

1 CommentairePoster un commentaire

  1. handbol - le 10 mai 2014 à 15h13

    Clairement Amandine Tisser a fait un gros bon match. De Sousa aussi (avec un peu de déchet car elle prend très souvent le tir). Et n'oublions pas Linda Pradel dans les cages en 2e MT.

    Sandor Rac a vu tout le potentiel de sa future équipe… dommage que Stoiljkovic part à Nantes.

Laisser un commentaire

Champs requis *

Handnews sur Facebook
En direct Voir toutes les brèves