LFH – Tour des Clubs

OGC Nice Côte d’Azur Handball

ogc nice HB equipe 2014 2015

OGC Nice Côte d’Azur Handball

Résultats l’an dernier :

Classement en LFH : 9ème

Parcours en Coupe de France : Demi-finale face à Issy-Paris Hand (19-23)

Parcours en Coupe de la Ligue : Huitième de finale face à Nantes (34-35 / 23-29)

L’effectif pour la saison 2014/2015 :

Gardiennes : Cléopatre Darleux, Fanny Chatellet, Hélène Falcon, Manon Sol (CF)
Ailières droites : Manon Le Bihan, Mélanie Lecut (CF), Justine Martel (CF)
Ailières gauches : Samira Rocha da Silva, Maëva Guillerme, Dienaba Sy (CF)
Arrières droites : Alexandra Lacrabère, Laurine Daquin, Aïssatou Kouyaté (CF)
Arrières gauches : Biljana Bandelier, Mélanie Colombier-Antz (CF)
Demi-centres : Karen Knustdottir, Beatriz Escribano
Pivots : Béatrice Edwige, Marion Arrighino, Elisabet Chavez

Entretien avec l’entraîneur de l’OGC Nice, Sébastien Gardillou

Handnews : Présentez-nous vos nouvelles recrues.

Sébastien Gardillou : Nous avions besoin d’asseoir notre assurance au poste de gardienne de but après le départ de Stella Joseph-Mathieu et Cecilia Grubbström, donc nous avons choisi Cléopatre Darleux (Viborg – Dan). Elle avait une vraie volonté de revenir en LFH et le projet de Nice lui a plu. On s’était bien entendus lorsque j’étais entraîneur de Metz, ce qui était aussi un élément important dans sa venue. On est très content qu’une joueuse de ce calibre nous ait rejoint. L’an dernier, nous étions handicapés dans notre jeu d’attaque car nous n’avions pas d’arrière droite gauchère. Notre jeu était donc souvent trop stéréotypé. Nous voulions donc en trouver une pour cette saison et nous avons choisi Alexandra Lacrabère (UMB-B). C’est important aussi que deux internationales françaises rejoignent notre équipe où il y avait beaucoup de nationalités la saison dernière. Alexandra a terminé meilleure buteuse et passeuse du championnat l’an dernier. C’est un véritable danger sur la base arrière et son entente avec Biljana Filipovic, qu’elle a cotôyé à Arvor 29, est aussi un atout. Son jeu de passe avec notre pivot Elisabeth Chavez sera aussi une belle arme d’attaque. Samira Rocha (UMB-B) est l’une des meilleures ailières gauche du monde, championne du monde avec le Brésil. Elle forme un très bon duo avec Maëva Guillerme qui offrent une belle complémentarité. Je voulais faire venir Béatrice Edwige (Dijon – D2F) dès l’an dernier mais ça ne s’était finalement pas fait. Pour moi, c’est l’une des meilleures défenseurs de LFH. Même si elle a évolué en D2F cette saison, Béatrice a le niveau pour jouer en première division. Karen Knútsdóttir (SønderjyskE – Dan) est une demi-centre islandaise qui avait posé beaucoup de soucis à l’équipe de France (ndlr : lors des matchs de qualifications pour l’Euro 2014). C’est une vraie meneuse de jeu avec un très bon sens du collectif. Elle a un profil scandinave qui consiste à bien savoir distribuer les ballons. Elle est aussi complémentaire avec Beatriz Escribano. Nous étions à la recherche d’une gardienne numéro 2 et nous nous sommes intéréssés à Fanny Chatelet (IPH) qui voulait aussi venir chez nous. Nous avons pensé qu’Hélène Falcon était encore trop jeune pour assurer la doublure de Cléopatre. Nous avons aussi recruté de jeunes joueuses Aïssatou Kouyaté (Fleury 2), Dienaba Sy (Octeville – D2F) et Manon Sol (Nîmes 2). Le but est de pouvoir les faire évoluer en LFH au plus vite. Elles seront pensionnaires de notre nouveau centre de formation. Aïssatou travaillera par exemple avec Alexandra Lacrabère, l’une des meilleures joueuses à son poste. Elles auront une carte à jouer cette année.

HN : Depuis votre arrivée à Nice, il y a eu beaucoup de changements au sein de votre effectif. Peut-on considérer que cette année, vous avez l’équipe avec laquelle vous voulez faire de Nice, à terme, un club important en Europe?

S.G : Ce qui est sûr, c’est que mon équipe est plus équilibrée que lors des saisons précédentes. Il y a des joueuses de qualité, qui me correspondent et qui sont perfectibles. Nous nous étions rendus compte que nous avions un déficit au niveau de notre vitesse de jeu lors des saisons précédentes. Chaque année, la LFH propose un jeu plus rapide. Nous avons la particularité de disposer de deux très grands gabarits, Biljana Bandelier et Elisabet Chavez. Nous espérons cette année que, grâce au projet de jeu que nous mettrons en place, nous parviendrons à exploiter au mieux leurs qualités.

HN : Votre club est soutenu par la mairie, les collectivités. En temps de crise, on imagine que ce soutien doit vous faire beaucoup de bien…

S.G : C’est sûr. Nice est une ville qui s’est construite autour du tourisme. Mais depuis quelques années, les élus de la ville veulent miser sur le sport pour développer encore davantage leur attractivité. Chez les filles, nous pouvons nous inspirer du RC Cannes en volley qui nous montre la voie. Après la construction de l’Allianz Rivieira, la mairie veut désormais construire une nouvelle grande salle. La ville et les collectivités souhaitent miser sur l’OGC Nice et sa section féminine pour l’emmener au plus haut niveau. Notre club pourra permettre à la ville de se développer encore davantage. Ce soutien nous fait forcément du bien.

HN : Quel bilan tirez-vous de la préparation?

S.G : J’ai jugé qu’il était nécessaire de reprendre tôt pour associer handball et préparation physique. Le physique est très important car nous savons que nous pourrons avoir des temps faibles au cours de saison. Le contenu proposé par mon équipe lors du tournoi de Schmelz fut de grand qualité. Celui de Plan-de-Cuques nous a permis de faire une revue d’effectif en faisant notamment jouer les joueuses plus jeunes. Physiquement, nous nous devions d’être prêtes tout de suite car notre calendrier est compliqué : nous recevons Dijon à huit-clos, nous allons au Havre qui a su garder un effectif semblable à celui de l’année dernière, puis on enchaîne avec Fleury, Issy-Paris et Metz.

HN : Quels sont les objectifs de l’OGC Nice cette saison?

S.G :
Il faudra tout d’abord se sauver des play-downs le plus rapidement possible. On aimerait aussi se qualifier pour une Coupe d’Europe, ce qui permettrait au club de grandir davantage et d’apporter de la crédibilité à notre projet.

HN : Qui voyez-vous pour remporter le titre?

S.G : Fleury et Metz semblent être les deux équipes avec les épaules les plus larges. Deux effectifs de qualité aussi. Issy-Paris est toujours dangereux. Il va y avoir une grosse compétition.

Les matchs amicaux de Nice :Victoires face à Toulon St-Cyr Var Handball : 24-19 puis 29-24 ; Victoire face à As Cannes (D2F) : 29-20
Tournoi de Schmelz : Victoire face à Braila (Rou) : 31-17 ; Victoire face à Byasen (Nor) : 28-26 ; Défaite face à Thüringer : 17-26. Finale – victoire contre Thüringer : 23-22.
Tournoi de Plan-de-Cuques : Défaite face au Havre : 19-20 ; Victoire face à Nîmes : 28-27 ; Défaite face à IPH : 15-22.

Les autres clubs de LFH.

HandNews & CasalHand
Pub Espace Pronos LFH

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).