LFH – Tour des Clubs

Union Mios-Biganos Bègles

UMBB

Union Mios-Biganos Bègles

Résultats de l’an dernier :

Classement en LFH : 5ème

Parcours en Coupe de France : Quart de finale face au Le Havre (31-34)

Parcours en Coupe de la Ligue : Quart de finale face à Issy-Paris (32-36)

Parcours en Challenge Cup : Demi-finale face à Issy-Paris (24-31 / 22-25)

Effectif pour la saison 2014/2015 :

Gardiennes : Julie Foggea, Charlotte Deschamps
Ailières droites : Audrey Deroin, Elsa Deville, Elodie Boyer
Ailières gauches : Alice Durand, Marion Maubon
Arrières droites : Mireya Gonzalez, Nely Carla Alberto
Arrières gauches : Alice Levêque, Myriam Borg
Demi-centres : Stine Lund Andreassen
Pivots : Noémie Lachaud, Paula Garcia

Entretien avec l’entraîneur de l’UMB-B, Emmanuel Mayonnade

Handnews : Présentez-­nous vos nouvelles recrues.

Manu Mayonnade : Charlotte Deschamps (Angoulême – D2F) évoluait en deuxième division l’an dernier. C’était une espoir du handball français mais elle s’est blessée plusieurs fois au genou. Son arrivée va apporter de la stabilité à ce poste. Une stabilité que nous n’avions pas forcément l’an dernier car Julie Foggea, malgré son excellente saison, aurait aimé être un peu plus épaulée. Stine Lunde Andreassen (Tertnes Bergen – Nor) est une demi­-centre qui va nous apporter toute son intelligence handballistique. Elle a une vraie culture du handball et saura nous mettre sur les bons rails lors des phases offensives. Paula Garcia Avila (Alcobendas – Esp) est une jeune pivot espagnole, récemment appelée en équipe nationale A. C’est probablement la fille qui aura besoin du temps d’adaptation le plus long. Elle doit notamment digérer la charge de travail plus importante qu’elle doit subir ici par rapport à son club précédent. Je lui donne quatre ou cinq mois pour totalement prendre ses marques et je suis sûr qu’elle prendra de plus en plus de poids au sein de notre équipe. Nely Carla Alberto (Fleury) va nous apporter de la percussion en attaque. Elle a un jeu atypique que nous n’avions pas l’an dernier. Enfin, Audrey Deroin (Toulon) revient dans la région après avoir passé un an à Mios lors de la saison 2009/2010. C’est une joueuse que j’apprécie et qui va beaucoup nous apporter sur le terrain. Sa spontanéité sur le terrain et cette capacité à mettre de la folie dans son jeu vont nous être bénéfiques.

HN : Au cours des deux derniers été, il y a eu beaucoup de changements dans votre effectif. N’êtes-vous pas encore parvenu à trouver le bon équilibre pour votre équipe?

M.M : Disons qu’il y a toujours la problématique du budget. Le notre est l’un des plus petits du championnat donc, à chaque inter­saison, il faut réfléchir. Faire le tri entre les filles que nous voudrions garder mais pas à n’importe quel prix, les joueuses qui veulent rester, celles qui nous intéresseraient… Il faut constamment faire des choix. C’est un peu un éternel recommencement ! Mais aujourd’hui, je suis à 800% satisfait de l’équipe que j’ai pour cette nouvelle saison.

HN : Le départ d’Alexandra Lacrabère par exemple, une des figures des débuts de l’UMB­-B, est-il une déception pour vous?

M.M : Alexandra est une fille qui a activement participé à notre réussite l’an dernier. Il faudrait être cruellement mal­honnête pour ne pas reconnaître tout le bien qu’elle nous a apporté. Mais, d’autre part, elle prenait aussi beaucoup de place dans notre plan de jeu, même si elle avait la place qu’on voulait bien lui donner. Cette saison, Mireya Gonzalez aura davantage sa chance. Depuis deux ans, je lui répète que si elle continue à travailler, elle aura sa chance. Alors voilà, ça y est, c’est le moment ! Elle m’a convaincu et m’a montré qu’elle pouvait être à la hauteur. J’ai confiance en elle.

HN : Quel regard portez-­vous sur votre préparation?

M.M : Je suis très content du travail que les filles ont fourni. On a commencé par des matchs poussifs face à Nîmes mais désormais, je crois qu’on est dans les temps. Je regrette en revanche que notre dernier match face à Bera Bera ait été annulé (ndlr : à cause d’un soucis mécanique, l’UMB-B n’a pu se rendre en Espagne). On sera la seule équipe de LFH à ne pas avoir joué de match amical le week­-end dernier et on pourrait le payer. Durant cette préparation, on a essayé de mixer plusieurs exercices sans se focaliser sur un aspect particulier. On a beaucoup couru et on a aussi bien travaillé notre jeu sur grand­ espace.

HN : Quels sont les objectifs de l’UMB­B cette saison?

M.M : Se maintenir en se qualifiant pour les play­-offs ! Tout le monde le dit mais le championnat sera cette année d’une densité impressionnante. Il faudra jouer tous les matchs à fond et préparer chaque rencontre avec le plus grand professionnalisme sous peine de se faire immédiatement sanctionner.

HN : La Challenge Cup est­-elle un objectif important?

M.M : Oui. L’an dernier, Issy-­Paris avait été notre bourreau durant toute la saison et nous avait éliminé de cette compétition. Nous savons que la Challenge Cup est la plus petite coupe d’Europe mais une ligne de plus au palmarès d’un jeune club, c’est toujours très important. Je sais le bien que fait le fait de remporter cette compétition (ndlr : il l’a gagné en 2011 avec Mios­Biganos). Gagner cette coupe, c’est fidéliser nos supporters et montrer à nos partenaires notre progression.

HN : Il se dit que l’UMB­-B pourrait jouer davantage de matchs dans la salle Jean­ Dauguet (2500 places) de Bordeaux. Qu’en est-­il?

M.M : Rien n’est encore fait mais nous sommes en discussions avec la mairie. Si nous avions l’opportunité de jouer là­-bas, ça serait formidable. Pour le moment, on se balade entre Biganos et Bègles. Ce sont des salles charmantes où j’ai vécu des moments magnifiques, mais si le club veut grandir, jouer dans une grande salle est primordial.

HN : Quels sont vos favoris pour le titre?

M.M : Difficile à dire… Fleury me paraît être l’équipe la mieux armée avec un sept majeur conservé par rapport à la saison dernière plus l’arrivée d’Alexandrina Barbosa. Derrière, ça va sa batailler. Nice, Issy­Paris, Metz, nous, Nîmes, Nantes, Dijon, Le Havre, Toulon… Enfin j’ai dit tout le monde là, non? (rires). Ca sera très serré.

Les amicaux de l’UMB-B : Défaite face à Nîmes : 29-33 ; Défaite face à Nantes : 19-28.
Tournoi Panthera Cup : Victoire face à Besançon -D2F : 17-15 ; Victoire face à Nantes : 29-26 ; Victoire face à Fleury (b) : 29-13 ; Finale – Défaite face à Holstebro : 23-27.

Les autres clubs de LFH.

Pub Espace Pronos LFH

Laisser un commentaire

Champs requis *

En direct Voir toutes les brèves
HandNews utilise des cookies sur ce site. Avec votre consentement, nous les exploitons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques) et pour l'adapter à vos intérêts et usages (cookies de personnalisation en fonction de votre navigation et de votre navigateur).